Sensibiliser l'opinion aux enjeux des parcs naturels protégés et accroître leur surveillance

Le projet «CLIMAPARKS» sur le suivi et l'étude des effets du changement climatique a sensibilisé l'opinion au besoin de protéger la biodiversité dans une région comptant cinq parcs naturels italiens et quatre slovènes.

Autres outils

 
Un bâtiment rénové près de Dom Trenta dans le Parc national du Triglav. © Mario Glavipa Un bâtiment rénové près de Dom Trenta dans le Parc national du Triglav. © Mario Glavipa

" Le projet a sensibilisé le public au défi posé par le changement climatique et la conservation de la biodiversité dans une zone protégée abritant cinq parcs italiens et quatre parcs slovènes. "

Marko Glavina, Secrétariat technique conjoint, Parc national du Trigal

Suivant l'exemple du Parc national du Triglav, une recherche sur le changement climatique et la biodiversité a été effectuée dans ces zones protégées. Plus spécifiquement, Climaparks a «renforcé la coopération entre les parcs et créé un réseau permettant de prendre des mesures et de formuler des observations communes», déclare Marko Glavina, du secrétariat technique du parc national du Triglav. «Les parcs disposent désormais d'un point de départ stable pour une analyse comparative.»

Cette analyse détaillée permet de dégager des estimations quant à la manière dont le changement climatique continuera à influer sur la région et quant aux stratégies de conservation qu'il convient d'adopter.

Promouvoir la responsabilité environnementale

Les parcs italiens et slovènes ont sensibilisé l'opinion à l'importance d'une attitude responsable à l'égard de l'environnement naturel en mettant sur pied des centres d'information et des programmes de formation. Ainsi, une vieille station de bus de Claut, à Pordenone, a été convertie en un nouveau centre pour visiteurs. Des campagnes transfrontalières conjointes de sensibilisation ont également été organisées.

Les parcs ont aussi lancé des projets pilotes pour observer le comportement des visiteurs dans les zones protégées et établir les meilleures pratiques permettant d'en assurer la gestion durable. Ainsi, dans le Parc des Préalpes Juliennes, en Slovénie, plusieurs projets pilotes visant à réduire la consommation d'énergie et les émissions ont été menés pour combattre les effets les plus négatifs du changement climatique.

Appel à participation et éducation des visiteurs

Les projets pilotes ont également servi à mettre à contribution les visiteurs en tant que modèles. Les membres du public peuvent eux-mêmes prendre part à des activités de sensibilisation qui informent les visiteurs et les autres groupes visés au sujet du changement climatique, de la biodiversité, de la gestion durable et des questions environnementales générales.

Les responsables du projet attirent l'attention sur trois grands résultats: le suivi et l'analyse du changement climatique, de la biodiversité et du comportement des visiteurs dans la région protégée; l'établissement de projets pilotes dans chaque parc pour une gestion durable des zones protégées; l'organisation d'activités de communication et de formation sur le changement climatique, la biodiversité et les questions environnementales pour des visites durables.


Investissement total et financement de l'UE

Le projet «CLIMAPARKS - Monitoring and study the effects of climate changes» a fait l'objet d'un investissement total de 3 236 444 EUR. La contribution du Fonds européen de développement régional s’élève à 2 750 977 EUR au titre du programme opérationnel «Italy-Slovénie» pour la période de programmation 2007-2013.


Date de rédaction

20/10/2015