L'incubateur d'entreprises de Spišská Nová Ves

Dans une région souffrant d'un taux de chômage très élevé, il importait de mettre en place un lieu d'hébergement et d'accompagnement des nouvelles entreprises.

Autres outils

 

Contexte

En 2002, le chômage touchait presque 20% de la population active de la région de la Spiš. Il était vital pour l'économie locale de soutenir le développement d'un tissu de petites et moyennes entreprises (PME), seules capables en termes d'emploi de combler le vide creusé par la fermeture des grands ensembles industriels de la période communiste.

Si les nouvelles PME pouvaient valoriser les savoir-faire locaux existants, elles souffraient par contre de plusieurs handicaps: difficulté de trouver un site de production adéquat, manque d'information sur les possibilités d'appui, faible coopération entre producteurs et parfois manque d'expérience en gestion d'entreprise. La mise en place d'un dispositif de type incubateur d'entreprises pouvait aider les nouveaux entrepreneurs à surmonter ces obstacles en concentrant les services d'appui au même endroit.

Entreprise et innovation

Le projet a été initié en 2002 par le Centre européen d'entreprise et d'innovation (CEEI/BIC) (*)de Spisska Nova Ves qui a sollicité des fonds PHARE(*) auprès de l'Agence nationale pour le développement des petites et moyennes entreprises (ANDPME). Approuvé en novembre 2002, le projet est porté par un partenariat de trois structures: la Municipalité de Spisska Nova Ves, le CEEI et l'Agence de développement régional.

Les travaux de construction ont consisté principalement à reconstruire le bâtiment initial. Ils ont duré 11 mois, de décembre 2002 à la fin d'octobre 2003. En janvier 2004, l'incubateur d'entreprises était opérationnel. L'inauguration officielle a eu lieu le 19 février 2004.

Hébergement et accompagnement

Avec une surface de 1 100 m², Spišská Nová Ves est plutôt un petit incubateur. Le bâtiment est divisé en deux parties:
- La section "administration" (477 m²) comprend au rez-de-chaussée une réception, une salle de réunion, une médiathèque, une cantine et un local pour le service de sécurité. A l'étage, on trouve 6 petits bureaux de 11 à 18 m² et une kitchenette. Tous les équipements techniques destinés à l'accompagnement des entreprises hébergées sont concentrés dans cette partie du bâtiment.
- La section "production" (623 m²) consiste en 6 modules indépendants de 103 m² chacun. Aménagé sur le même modèle, chaque module comprend un atelier, une remise, une chaufferie, un bureau et un vestiaire équipé de sanitaires.

L'incubateur a trois fonctions. C'est un

  • “accoucheur” de nouvelles entreprises qui contribue à renforcer le tissu économique de la région de la Spis;
  • un “accompagnateur” pour les petits producteurs artisanaux (fabrication de meubles et de machines en petites séries, production textile et services divers aux entreprises) qu'il héberge;
  • un “passeur” pour les investisseurs étrangers, qui facilite le développement de leur activité, jusqu'à son transfert sur un site plus vaste tel que le nouveau parc industriel de Spisska Nova Ves...

Résultats

Le tout jeune incubateur a déjà accompagné avec succès 7 entreprises et tous les locaux sont occupés. Les 5 entreprises hébergées ont créé 43 emplois. Les secteurs d'activité sont très variés: production de joints en caoutchouc, conception et production de meubles, fabrication sur mesure de composants électroniques, transformation et commercialisation de bois, élevage et vente de poissons d'agrément, conception et production d'aquariums et de terrariums.

L'espace restreint de l'incubateur ne permet pas de répondre à la demande de nouveaux créateurs d'entreprise. On attend donc beaucoup de l'extension de l'incubateur à 11 nouveaux ateliers. L'achèvement des travaux pour cette nouvelle phase du projet est prévu pour la fin du mois d'août 2006.


[1] Les "Centres européens d'entreprise et d'innovation" (CEEI) ou "European Community Business and Innovation Centres" (EC BIC) sont des organismes de soutien aux PME et aux entrepreneurs innovants. Investis d'une mission d'intérêt public, ils sont constitués par les principaux acteurs économiques d’un territoire pour offrir une gamme de services intégrés d'orientation et d'accompagnement de projets de PME innovantes et contribuer ainsi au développement du territoire.


[2] Conçu à l'origine pour la Pologne et la Hongrie, le programme PHARE (Pologne-Hongrie: assistance à la restructuration des économies) constitue le principal instrument financier pour les pays d'Europe centrale et orientale candidats à l'adhésion à l'Union européenne. Depuis 1994, les missions de PHARE ont été adaptées aux priorités et aux besoins de chaque pays concernée. Ce programme PHARE rénové dispose d'un budget de plus de 10 milliards d'euros pour la période 2000-2006 (environ 1,5 milliard d'euros par an). Il poursuit essentiellement deux priorités: le renforcement des institutions et des administrations ; le financement des investissements.



Date de rédaction

01/04/2006