La coopération régionale permet de promouvoir la Réserve naturelle internationale du Tage en tant que destination touristique

La coopération territoriale dans la zone frontalière entre l'Espagne et le Portugal contribue à sensibiliser les consciences à la cause environnementale dans la Réserve naturelle internationale du Tage et à promouvoir celle-ci en tant que destination touristique et culturelle. Le projet a permis de mettre au point des stratégies qui tirent au mieux parti des ressources naturelles, culturelles et historiques de la Réserve, contribuant au développement économique et social de la région.

Autres outils

 
Le bateau touristique Balcón del Tajo dans la Réserve naturelle internationale du Tage © Francisco Javier Lemus Gallego Le bateau touristique Balcón del Tajo dans la Réserve naturelle internationale du Tage © Francisco Javier Lemus Gallego

" Le Parc international du Tage est une région inconnue pour de nombreuses personnes. L'activité touristique que le bateau parvient à attirer est très positive, tant pour les gens de la région, à travers la création d'emplois, que parce qu'elle réussit à faire découvrir la région au-delà de ses frontières, invitant les gens à découvrir le patrimoine et la beauté naturelles de l'Estrémadure. "

Maria del Mar González, Guide sur le bateau «Balcón del Tajo».

Des produits touristiques ont ainsi été conçus dans le but de mettre à profit la navigabilité du Tage et la faune et la flore qu'abrite la réserve. Ils comportent notamment de meilleurs services dans les centres touristiques, d'accueil et d'informations, par exemple à travers la fourniture d'outils informatiques et d'informations disponibles en ligne au sujet de la Réserve. Le programme de développement du tourisme englobe des éléments tels que des balades en bateau sur le fleuve, la création et l'amélioration de huit chemins de randonnée, la restauration de quatre sites patrimoniaux et cinq projets d'amélioration de la signalisation.

Les travaux de planification et pour faciliter l'accessibilité ont inclus l'amélioration de l'accès aux ressources touristiques et la rédaction de plans stratégiques. Tout ceci devrait favoriser le développement économique de la région en termes de capacité à attirer des entreprises et des investissements, et à créer des emplois.

Promotion du patrimoine naturel, du commerce et de l’environnement

Quatre mesures ont chacune été mises en œuvre afin de promouvoir le patrimoine naturel et le commerce. Trois initiatives supplémentaires se sont quant à elles attachées à sensibiliser les consciences. Au total, 19 initiatives de formation ont permis de former 100 personnes, et 7 études régionales transnationales ont été mises en pratique.

Cela s'est traduit par une augmentation de 10 % du nombre de visiteurs annuels, 2 000 personnes ayant visité les centres d'informations. En outre, 300 autochtones ont pris part à des initiatives d'échanges sportifs et culturels, et 140 ont participé à des séances d'éducation à l'environnement.

Les partenaires ont travaillé pour garantir la durabilité des initiatives prises et la coopération transfrontalière, en mettant sur pied la Communauté de travail internationale du Tage. Cela a mené à la création d'une stratégie commune pour le développement durable et les organismes de gestion juridiquement constitués. Elle devrait garantir la continuité de la planification stratégique et des projets communs, en plus d'offrir la possibilité de former un groupe de coopération territoriale européenne pour la gestion conjointe des activités.

Investissement total et financement de l'UE

Le projet «Tagus International» a fait l'objet d’un investissement total de 15 986 402 EUR. La contribution du Fonds européen de développement régional s’élève à 11 989 800 EUR au titre du programme opérationnel «Espagne - Portugal» pour la période de programmation 2007-2013.

Date de rédaction

24/06/2015