Le métro de Porto se rapproche des citoyens

Une nouvelle ligne/extension du Metro do Porto relie Porto à Gondomar, la troisième ville la plus peuplée de la région métropolitaine de Porto.

Autres outils

 

Des projets comme celui-ci contribuent à faire de l’UE une économie intelligente, durable et inclusive d’ici 2020, comme le prévoit la stratégie de croissance Europe 2020. L’UE doit relever de grands défis tels qu’une population vieillissante, une main-d’œuvre trop peu qualifiée, la nécessité d’innover davantage, de trouver un équilibre entre croissance économique et dégradation de l’environnement, et de veiller à des approvisionnements énergétiques propres et sûrs. Partout dans l’UE, les projets de politique régionale jouent un rôle fondamental pour s’attaquer à ces défis et à bien d’autres au travers de projets conçus pour créer de l’emploi, améliorer le rendement scolaire, développer des sources d’énergie renouvelables, encourager la productivité et donner les mêmes chances à tous les citoyens. Les projets et les régions jouent un rôle pivot puisqu’ils fournissent des résultats tangibles permettant d’atteindre les principaux objectifs de la stratégie.

Une extension de 7 km vers l’est, comprenant 10 nouvelles stations, permettra aux 125 000 nouveaux résidents couverts par le réseau de bénéficier d’une possibilité de transport rapide et économique.

Commodité et rapidité

Suite à l’extension vers l’est, le réseau comprend six lignes d’une longueur totale de 67 km et desservant 80 stations. Le 2 janvier 2011, la nouvelle ligne orange, également appelée ligne F, est entrée en service. Elle relie la station Senhora da Hora à la station Fânzeres. Les 10 nouvelles stations sont toutes équipées de distributeurs et de composteurs de billets automatiques ainsi que de dispositifs d’information des voyageurs. Le service sur la ligne est fréquent: toutes les 15 minutes en semaine et toutes les 30 minutes le dimanche. Les résidents peuvent maintenant se rendre directement et rapidement au centre-ville de Porto, puisque le trajet dure à peine 23 minutes.

Le trajet de la ligne F s’effectue en surface, sauf entre les stations Levada et Nau Vitória, où le métro emprunte un tunnel de 950 mètres. Comme d’autres lignes du réseau du Metro do Porto, la ligne orange offre des emplacements de stationnement gratuits: 90 à la station Campainha, 92 à la station Baguim, 69 à la station Venda Nova et 211 à la station Fânzeres.

La nouvelle ligne est un grand pas dans l’histoire du Metro do Porto et offre plus de confort, de sécurité, de rapidité et d’économies à ceux qui choisissent de l’utiliser. En termes d’emploi, le projet a créé environ 65 postes permanents pour l’entretien et le fonctionnement de la ligne.

Un choix écologique pour se déplacer

Depuis que le Metro do Porto est en service, des milliers de voitures ont cessé de circuler dans Porto, ce qui a entraîné une réduction annuelle des émissions de CO2 à hauteur de 55 000 tonnes. Une étude récente montre que les retombées sociales et environnementales de la création du réseau se chiffrent à plus de 3 milliards d’euros (il s’agit d’une estimation d’impact au cours des 27 premières années de fonctionnement du réseau, donc d’ici 2030). Étendre le réseau, comme le prévoit ce projet, ne pourra qu’en accroître les bienfaits pour l’environnement et la société.

Date de rédaction

22/08/2011