Nouvelles bases pour la gestion et l'évaluation gastronomique de poissons et fruits de mer de haute mer en Macaronésie

L'exploration continue en eaux profondes, financée par le projet MARPROF, qui est dirigé par l'Institut des sciences marines des îles Canaries (ICCM), sous l'égide de l'Agence des îles Canaries pour la recherche, l'innovation et la société de l'information (ACIISI), a contribué à la recherche sur la biodiversité, à la promotion de nouveaux poissons et fruits de mer, ainsi qu'à une plus grande sensibilisation des citoyens.

Autres outils

 
Collaboration entre le projet MARPROF et l'école hôtelière des Îles Canaries. © Oceanografica. Collaboration entre le projet MARPROF et l'école hôtelière des Îles Canaries. © Oceanografica.

" Les résultats de ce projet européen soutiennent le développement d'une flotte de pêche artisanale des fruits de mer susceptible de générer un grand nombre d'emplois, de nouvelles opportunités commerciales et d'autres avantages socio-économiques. "

Juan Ruiz Alzola, directeur de l'ACIISI

Le principal objectif de ce projet était la mise en place de bases scientifiques et technologiques dans les zones de haute mer de Macaronésie pour permettre l'exploitation durable de nouvelles ressources de poissons et fruits de mer à des fins gastronomiques et touristiques.

Les principales activités réalisées dans le cadre de ce projet consistaient à mener des recherches dans les domaines de l'océanographie et de la biologie et se concentraient tout particulièrement sur la recherche et l'évaluation relatives aux espèces suivantes: le géryon européen (Chaceon affinis); la crevette Édouard (Plesionika edwardsii) et autres crevettes; le sabre noir et le poisson-sabre tachuo (Aphanopus carbo et Aphanopus intermedius); les crabes; les crabes royaux.

Mise en place de nouvelles zones de pêche, introduction de nouveaux produits et organisation de nouveaux ateliers de transfert des connaissances

Une nouvelle zone de pêche de 1 038 km2, à une profondeur comprise entre 200 et 500 m, est désormais opérationnelle pour un rendement annuel maximal et durable de 80 tonnes/an. De nombreux ateliers et activités promotionnelles organisés dans les trois archipels de Macaronésie ont permis le transfert de connaissances et de technologies et contribué à faire connaître ces nouveaux produits aux consommateurs et professionnels du secteur concernés.

Un prix prestigieux

L'un des plus grands succès du projet MARPROF reste l'étroite collaboration établie entre les secteurs public et privé – scientifiques marins et professionnels de la gastronomie haut de gamme – en vue d'encourager un tourisme de qualité et de faire connaître ces synergies aux citoyens de Macaronésie et au-delà.

En effet, le succès du livre de recettes du projet MARPROF a conduit Gourmand World Cookbooks a lui décerner le titre de «Meilleur livre espagnol sur le poisson et les fruits de mer» pour l'année 2013.

En employant des équipages de navires et d'autres professionnels du secteur pour l'exploration et la recherche, en exploitant dix bateaux de pêche supplémentaires et en reconvertissant deux grands bateaux de pêche à la palangre dans la pêche de la crevette Édouard, le projet a également contribué à la création et au maintien d'emplois directs.

Investissement total et financement de l’UE

Le projet MARPROF a fait l'objet d'un investissement total de 836 688 EUR. La contribution du Fonds européen de développement régional s'élève à 711 185 EUR au titre du programme opérationnel «Madeira-Azores-Canarias (MAC)» pour la période de programmation 2007-2013.

Date de rédaction

03/06/2015