Création de plates-formes de connaissances modernes

RegioStars 2010 FinalistLes bibliothèques publiques d’Olsztyn, en Pologne, et de Marijampole, en Lituanie, ont chacune ouvert un centre multimédia innovant proposant un large éventail de cours individuels ou de groupe destinés aux enfants et aux adultes. Outre l’enseignement de nouvelles compétences dans un environnement d’apprentissage motivant et dynamique, ces centres attirent davantage de visiteurs dans les bibliothèques proprement dites.

Autres outils

 
Un apprentissage amusant et interactif au sein des multicentres des bibliothèques publiques. Copyright: Multicentre, Olsztyn. Photos disponibles pour des usages multiples. Un apprentissage amusant et interactif au sein des multicentres des bibliothèques publiques. Copyright: Multicentre, Olsztyn. Photos disponibles pour des usages multiples.

«Plus de 1 400 personnes âgées ont appris à se servir d’un ordinateur, ainsi qu’à rédiger et envoyer des courriers électroniques.»
Ilona Sekścińska, chef de projet et conservatrice de bibliothèque

Des résidents locaux ont suivi des cours gratuits d’informatique, de musique, de langes, de sciences et d’art, dispensés par des informaticiens, musiciens, artistes et enseignants professionnels au sein d’un environnement d’apprentissage dynamique. L’accent est mis sur un enseignement amusant et interactif à l’aide d’ordinateurs modernes et d’autres équipements, tels que des caméscopes, des claviers musicaux ainsi que des dispositifs de mesure de la vitesse et du son.

Un apprentissage tout au long de la vie au sein de la bibliothèque

La collaboration entre les bibliothèques a permis de partager les frais d’achat de logiciels, ainsi que d’organiser des conférences vidéo et d’autres activités communes. Les centres sont principalement destinés aux enfants, mais accueillent également des adultes (notamment des personnes âgées) et des personnes handicapées participant à des cours et à d’autres activités.

Au terme de la formation, un certificat est délivré à chaque participant. Les cours ont permis d’enseigner de nouvelles compétences et de favoriser la confiance en soi, mais ils ont également transformé l’image des bibliothèques auprès du grand public. Jadis considérées comme de sombres collections de livres archaïques, elles ont aujourd’hui l’image d’institutions d’apprentissage vivantes et non conventionnelles. Cette réussite a inspiré la création de sept centres similaires en Pologne et d’un deuxième centre en Lituanie.

Une renaissance économique et sociale

Olsztyn et Marijampole sont les capitales de leur région respective, chacune comptant parmi les plus pauvres de l’UE. Ces deux régions, dominées par l’agriculture et d’autres secteurs traditionnels, manquent singulièrement de compétences en matière de TIC et disposent d’un faible niveau d’éducation général.

En fournissant des méthodes d’apprentissage innovantes et attrayantes aux personnes de tout âge, les centres avaient pour objectif d’amorcer la renaissance économique et sociale à long terme de ces régions. La réalisation de cet objectif est très probable, étant donné que les centres sont fréquentés en permanence par des enfants et des adultes acquérant de nouvelles compétences en matière d’informatique.

Ce projet a été conçu et mené par la bibliothèque publique d’Olsztyn, dont le multicentre a ouvert ses portes trois mois plus tôt que celui de Marijampole. Par conséquent, le partenaire polonais a pu partager son expérience avec son homologue lituanien, et les deux établissements ont pu tester leur équipement de communication transfrontalière virtuelle (conférences électroniques et prévisions météorologiques communes, par exemple).

Les autorités locales d’Olsztyn et de Marijampole se sont engagées à financer l’exploitation des multicentres pendant cinq ans, couvrant le salaire des employés et d’autres dépenses afin que les centres puissent continuer à proposer des services gratuits. Le projet a également donné lieu à diverses initiatives communes entre les centres et des écoles, institutions culturelles et autres organisations locales.


Date de rédaction

09/06/2010