La face numérique des bibliothèques lettones

Pour le public, la capacité d'identifier la source des informations pertinentes est essentielle, en particulier lorsqu’il s’agit de recherche, d’études et d’apprentissage. Grâce au projet « Système d’information de bibliothèques national unifié », les bibliothèques de Lettonie entrent aujourd’hui dans l’ère de la haute technologie et bénéficient d’un accès rapide à l’information à l’aide d’un équipement dernier cri, comprenant 748 nouveaux ordinateurs destinés aux bibliothécaires et de connexions à l’internet sensiblement améliorées.

Autres outils

 
Les bibliothécaires lettons disposent d'outils avancés pour leur travail Les bibliothécaires lettons disposent d'outils avancés pour leur travail

« La Bibliothèque centrale de Bauska est devenue un centre d’infirmation moderne, en grande partie grâce à ce projet. La bibliothèque dispose à présent d’ordinateurs de grande capacité dotés de logiciels conviviaux et d’images d’excellente qualité. D’anciens problèmes ont ainsi pu être résolus: pannes d’ordinateurs, incapacité d’ouvrir les fichiers volumineux et impossibilité de se connecter à certaines adresses internet. Les utilisateurs peuvent par conséquent exploiter de manière optimale les opportunités offertes par notre bibliothèque. »
Ērika Pelcere, Bibliothèque centrale de Bauska, responsable de la salle de lecture internet

Également connu sous le nom de « Réseau de lumière » (SULIN), le projet a transformé les bibliothèques lettones en un réseau social, culturel, éducatif et d’information, reflétant les besoins et les avantages de l’ère de l’information interconnectée dans laquelle nous vivons. Un large éventail de bibliothèques font désormais partie du réseau, comprenant des bibliothèques nationales, universitaires, publiques, scientifiques, scolaires et spéciales.

Un réseau d’opportunités

Le développement et l’acquisition du logiciel du système d’information de bibliothèque ainsi que la création d’un portail de bibliothèque étaient les points essentiels du projet. Un réseau local de bibliothèques fut également développé et mis en œuvre, s’ajoutant ainsi aux autres sources d’informations éventuellement disponibles à d’autres endroits et permettant aux utilisateurs étrangers de profiter eux aussi du système proposé.

Ce projet a contribué à accroître les compétences en TIC de la population locale en matière d’exploitation des ressources et à améliorer l'égalité des chances en termes d'accès à l’information. 752 ordinateurs ont été mis à la disposition des usagers de bibliothèques afin d’aider les habitants de la région à rehausser leur niveau d’éducation et leurs connaissances, particulièrement importants sur les marchés du travail concurrentiels et dans la société de l’information qui nous entourent.

Formation des bibliothécaires aux différents outils

L’acquisition de nouveaux outils et d’une nouvelle infrastructure technique requiert que l’utilisateur puisse utiliser ces outils à bon escient. Pour garantir des services pertinents et de haute qualité, la formation des bibliothécaires a été assurée dans le cadre du projet. Quelque 216 séances de formation ont été dispensées aux bibliothécaires de niveau 1 (c’est-à-dire sans connaissances techniques) et 384 aux bibliothécaires de niveau 2 (avec connaissances techniques élémentaires).

La fiabilité des connexions à l’internet au sein des bibliothèques fut également considérée comme cruciale pour répondre aux besoins des bibliothécaires et des visiteurs. Environ 104 connexions internet ont été créées à cette fin et 86 autres ont été améliorées en vue de renforcer encore l'infrastructure robuste du système de bibliothèques national.


Date de rédaction

16/12/2009