Gestion du tourisme dans les zones spéciales de conservation

Si les visiteurs des sites Natura 2000 de Lettonie sont les bienvenus, leur impact sur l’environnement dont ils sont venus jouir se doit par contre d’être géré avec soin et les infrastructures d’être améliorées.

Autres outils

 

Des projets comme celui-ci contribuent à faire de l’UE une économie intelligente, durable et inclusive d’ici 2020, comme le prévoit la stratégie de croissance Europe 2020. L’UE doit relever de grands défis tels qu’une population vieillissante, une main-d’œuvre trop peu qualifiée, la nécessité d’innover davantage, de trouver un équilibre entre croissance économique et dégradation de l’environnement, et de veiller à des approvisionnements énergétiques propres et sûrs. Partout dans l’UE, les projets de politique régionale jouent un rôle fondamental pour s’attaquer à ces défis et à bien d’autres au travers de projets conçus pour créer de l’emploi, améliorer le rendement scolaire, développer des sources d’énergie renouvelables, encourager la productivité et donner les mêmes chances à tous les citoyens. Les projets et les régions jouent un rôle pivot puisqu’ils fournissent des résultats tangibles permettant d’atteindre les principaux objectifs de la stratégie.

Baptisé Development of an Anthropogenic Load Reduction and Informative Infrastructure in the Territories of Natura 2000, le projet couvre 38 sites Natura répartis dans 51 régions de Lettonie.

La renaissance de la biodiversité

En 2001, l’UE s’est fixé pour objectif ambitieux de mettre fin à la perte de biodiversité d’ici 2010, un engagement qui trouve son origine dans les directives européennes «Habitats» et «Oiseaux».   Derrière ces deux directives, on retrouve le réseau Natura 2000, créé dans le but d’assurer la conservation de la faune sauvage et des habitats naturels les plus précieux d’Europe, indépendamment des frontières administratives et politiques. Natura 2000 est compose de quelque 25 000 sites. Le présent projet aide l’UE à atteindre ses objectifs environnementaux en Lettonie, qui est essentiellement un environnement naturel protégé, mais aussi un lieu dont peuvent profiter les habitants locaux et les visiteurs.

Préservation des environnements sensibles

Les espèces rares et protégées sont à la fois vulnérables et attrayantes pour les visiteurs. Et si le tourisme génère des revenus nécessaires, le défi consiste toutefois à assurer la préservation de la faune sauvage que les visiteurs sont venus découvrir. Les eaux usées produites par les visiteurs sont un des problèmes, dans la mesure où elles risquent de polluer l’environnement. La réduction de cette pollution, la diminution de l’érosion du sol et la canalisation du flux de visiteurs vers des zones moins sensibles figurent au nombre des principaux objectifs du projet, au même titre que la prévention des menaces actuelles et futures qui pèsent sur l’environnement naturel grâce à une utilisation efficace des ressources.

Natura 2000 et les sites naturels exceptionnels de Lettonie

Le projet a permis de créer de nouveaux sentiers (avec passerelles, escaliers et ponts), de développer des aires de repos, de créer et de mettre en place des panneaux d’information, des panneaux indicateurs et des supports d’information thématiques, de créer des aires de parking pour accueillir les voitures des visiteurs, de construire des plates-formes d’observation et de diffuser des informations sur les activités Natura 2000 en Lettonie. Les visiteurs peuvent accéder à l’ensemble des sites Natura 2000, à l’exception de quelques réserves naturelles. La marche à pied est encouragée dans les zones protégées, mais uniquement sur les chemins et les sentiers. Les feux sont également autorisés dans des zones spécialement conçues à cette fin, pour autant que tous les détritus soient emportés.

Date de rédaction

02/09/2011