Le Piémont songe à l’économie de l’hydrogène

La région du Piémont, dans le nord de l’Italie, ouvre ses industries à de nouvelles applications de l’hydrogène pour se préparer à l’essor futur de ce secteur. HySy Lab réunit des centres de recherche, des universités et des petites entreprises pour développer des projets « hydrogène ». L'expertise combinée à partir des différentes synergies formées permet de surmonter plus facilement des obstacles tels que le stockage du carburant sur un scooter à hydrogène.

Autres outils

 
HySy Lab vise haut en développant l'industrie de l'hydrogène de demain HySy Lab vise haut en développant l'industrie de l'hydrogène de demain

«Une petite entreprise comme la nôtre ne pourrait participer à de tels projets sans aide publique, mais je pense qu’avec un financement public et quelques idées novatrices, nous pourrons concevoir des produits que nous pourrons ensuite commercialiser.»
Maurizio Cheli, Digisky, entreprise Skynet

Aujourd’hui, l’Environment Park, qui abrite HySy Lab, est reconnu dans toute l’Europe comme un centre d’excellence dans le domaine. Vingt-trois entreprises ont collaboré à dix-huit projets pilotes, avec, à la clé, la mise en réseau et le partage des idées. Parmi les réalisations, citons un avion ultraléger à hydrogène, des plaques bipolaires légères et bon marché en métal pour les piles à hydrogène et un réservoir d’hydrogène basse pression en aluminium.

Adapter les compétences existantes

Hydrogen System Lab, ou HySy Lab, a été créé en 2002 par l’Environment Park en vue d’exploiter l’expertise et les compétences techniques des industries manufacturières de la région du Piémont. Le laboratoire cherche à appliquer leurs savoir-faire au secteur de l’hydrogène.

Les instituts de recherche, les universités et les grandes entreprises étant déjà impliquées, le projet HySy a ciblé les petites entreprises, pour leur potentiel à devenir des acteurs clés du marché de l’hydrogène. Le projet a identifié les principaux composants de la chaîne de l’hydrogène et a étudié comment la région du Piémont pouvait fournir les technologies et le savoir-faire nécessaires sur la base de l’expérience d'autres secteurs industriels.

Grâce à la riche documentation qui a été mise à leur disposition et à l’assistance technique importante qu’elles ont reçue, les petites entreprises ont pu adapter leur savoir-faire aux exigences du secteur de l’hydrogène et développer des technologies prototypes dans le cadre de leurs projets pilotes.

Coopération en vue de la réussite

Des études de faisabilité ont permis d’évaluer, sur la base de critères techniques et financiers, s’il convenait de poursuivre les différents projets pilotes. Les projets pilotes ont nécessité une étroite collaboration entre les entreprises, les universités et les centres de recherches et ont mené à la création de prototypes qui ont permis à de petites entreprises de s’implanter solidement dans le secteur de l’hydrogène.

Le premier projet pilote a réuni trois petites entreprises (Termomacchine, Compumat, Technodelta), l’Université de Turin et l’Environment Park. Ensemble, ils ont conçu un réservoir capable de stocker l’hydrogène à basse pression.

Un autre projet a abouti à la création du premier avion à hydrogène grâce à un générateur électrique embarqué basé sur une pile à hydrogène.

Dans le cadre d’un autre projet, une pile à combustible a été optimisée pour en faire une unité d’alimentation permanente. Ce projet a été mené par une entreprise locale (Electro Power Systems) et a donné naissance à un produit aujourd’hui commercialisé. Ces projets permettent au Piémont d’occuper une place stratégique dans le secteur de l’hydrogène de demain.


Date de rédaction

17/12/2009