Orientation et formation pour l’intégration des Roms en Italie

Au titre du programme opérationnel (PO) du FEDER consacré à l’orientation et à la formation, des régions italiennes œuvrent à des projets visant à renforcer les capacités de la communauté rom et des professionnels et institutions qui travaillent avec eux.

Autres outils

 

Au cours de l’actuelle et dernière période de programmation – 2000-06 et 2007-13 – les financements du FEDER et du FSE ont contribué et continuent de contribuer à renforcer les capacités de la communauté rom d’Italie, dont une grande partie est originaire d’autres pays de l’Union européenne.

Renforcement des compétences des fonctionnaires et des travailleurs sociaux

Le projet vise à améliorer les compétences des travailleurs sociaux et des fonctionnaires employés par les autorités pour qu’ils puissent mieux aider les Roms à s’intégrer dans les communautés des régions bénéficiant d’un soutien temporaire.

Organisé par le ministère italien de l’intérieur avec le soutien du FSE, le projet prévoit que les représentants et médiateurs roms épaulent les travailleurs sociaux et les autorités locales sur des questions comme les soins de santé et l’assistance sociale, la sécurité et la légalité. Le projet promeut également le développement des relations entre institutions, associations locales et clubs sociaux en vue de diffuser les «bonnes pratiques» visant à appuyer l’intégration des Roms.

Projets d’inclusion sociale à Bolzano

Un certain nombre de projets axés sur l’inclusion sociale, cofinancés par le FSE, ont été mis en œuvre par la province autonome de Bolzano et la région d’Émilie-Romagne. Ces projets comprennent: la création d’une coopérative sociale engagée dans l’orientation professionnelle, le développement de passerelles d’insertion sur le marché du travail et la certification des compétences des participants.

«La longue marche des Sinti et des Roms»

Le projet «Longue marche des Sinti et des Roms» ainsi que le projet «Citoyens ROMS d’Europe» ont pour buts d’améliorer l’accès aux services et de soutenir les perspectives d’emploi des populations nomades (notamment les Roms et les Sinti) dans les régions de l’Émilie-Romagne et du Piémont.

Le projet «Longue marche des Sinti et des Roms» propose des services d’orientation, de formation et de placement adaptés aux besoins des Roms et fournis par des tuteurs de formation, des acteurs sociaux des campements roms et des animateurs sinti ou roms. Le projet a pu fournir une orientation professionnelle à 204 utilisateurs, organiser 20 cours de formation et mettre sur pied des apprentissages en entreprises pour 27 utilisateurs et 13 formations sous contrat.

Égalité d’accès aux services locaux

D’autres aides ont été envisagées pour un éventail actions dans les régions de Calabre, de Campanie, des Pouilles et de Sicile, afin de garantir l’égalité d’accès aux services sociaux et locaux pour les populations, notamment d’origines rom et sinti, menacées d’exclusion sociale.

Date de rédaction

17/10/2011