Quand les communautés collaborent à un avenir meilleur

Une approche innovante de résolution de conflit incite les activistes intercommunautaires à collaborer pour mettre un terme définitif à la violence à Belfast dans le cadre d’un partenariat pour une paix durable impliquant toute la ville.

Autres outils

 
Des résidentes déterminées à mettre fin au conflit à Belfast Des résidentes déterminées à mettre fin au conflit à Belfast

«Le BCRC est convaincu que les processus de mise en contact et de restauration de la confiance posent les fondations nécessaires à des partenariats intercommunautaires et locaux à long terme et durables.»
Joe Marley, chef de projet du BCRC

Le consortium de Belfast pour la résolution des conflits (Belfast Conflict Resolution Consortium - BCRC), établi en avril 2007, vise à soutenir la définition de politiques qui feront une vraie différence dans cette capitale européenne qui est aujourd’hui encore le théâtre d’accès de violence.

Les activistes s’unissent

Ensemble, activistes loyalistes, républicains et communautaires ont travaillé à contenir et prévenir les accès de colère et les situations potentiellement violentes dans certains quartiers de Belfast, connus sous le nom de «zones de contact». Ces termes désignent l’intersection entre les quartiers résidentiels protestants et catholiques, qui sont séparés.

En encourageant la prise de contact préliminaire entre activistes, le BCRC contribue à créer une coopération efficace et à développer un comité directeur intercommunautaire ainsi qu’un réseau de réaction actif dans toute la ville. Le consortium repose sur l’engagement de partenaires issus de tout Belfast, en ce compris les organisations Charter NI, EPIC, le conseil communautaire de Falls et Intercomm.

Les travaux du BCRC sont menés par un chef de projet et une équipe de 7 personnes, à savoir 5 agents de développement communautaire, un secrétaire et un responsable financier. La direction opérationnelle du projet est prise en charge par sa principale agence, le conseil communautaire de Falls, ainsi que par les trois autres organisations partenaires Charter NI, EPIC et Intercomm. L’orientation stratégique revient au comité directeur, qui représente les différentes communautés politiques et religieuses de Belfast.

Vers une paix durable

Grâce à la création et à l’expansion d’alliances stratégiques intercommunautaires, le BCRC apporte une réponse intégrée aux tensions dans les zones de contact. Il aide ainsi à prévenir les accès de violence, et à favoriser les aptitudes à résoudre les conflits.

Les fonctions dirigeantes au niveau local gagnent en pouvoir, l’implication démocratique se développe et les tentatives de réconciliation portent de plus en plus souvent leurs fruits grâce au travail du BCRC sur les problèmes identifiés par les communautés des zones de contact à travers Belfast.

L’objectif est de donner la priorité à ces difficultés et de travailler ensemble à trouver une solution. Le BCRC a pour mission de faire évoluer une situation où la gestion de crise est la norme vers une situation où les décisions stratégiques sont débattues avant d’être prises.

Date de rédaction

17/01/2010