Fourniture et installation d'un système de simulation de pointe pour aider les patients atteints du cancer

D'importantes retombées sont annoncées pour ce projet d'investissement à petite échelle qui vise à utiliser des innovations de pointe pour le traitement du cancer en Grèce grâce à la fourniture de matériel spécifique.  Chaque année, plus de 400 étudiants en médecine ont l'occasion de se familiariser aux nouvelles technologies et près de 3 000 patients atteints du cancer ont déjà été traités avec plus d'efficacité.

Autres outils

 
2 915 patients ont déjà été soignés à l'aide du système de simulation. © AHEPA 2 915 patients ont déjà été soignés à l'aide du système de simulation. © AHEPA

" Sans le simulateur, le laboratoire ne pourrait pas fonctionner dans son intégralité. Son importance est cruciale: pour émettre une licence pour un laboratoire de ce type, le ministère de la santé définit l'achat de ce simulateur comme une condition sine qua non. "

Professeur Kyriaki Pistevou-Gobaki, directeur du laboratoire de radiations

Ce projet financé par le FEDER comprend la fourniture et l'installation d'un système de simulation dans le laboratoire de radiations du département d'oncologie de l'hôpital universitaire de Thessalonique (AHEPA). Le simulateur utilise les données tirées de la tomodensitométrie (TDM) et produit une planification du traitement à partir de simulations. Les résultats sont intégrés dans l'accélérateur linéaire, qui produit ensuite la véritable radiothérapie.

Selon les rapports officiels du laboratoire, 2 915 traitements ont été appliqués depuis le lancement du projet en 2009, avec des résultats remarquables. Environ 30 à 40 % des traitements ont été donnés à titre palliatif. Ces patients présentaient des tumeurs à des stades avancés, une cure radicale n'était pas possible et les traitements visaient à réduire les symptômes et à améliorer la qualité de vie. Les 60 à 70 % de traitements restants visaient une cure radicale afin d'éradiquer la tumeur pour obtenir une guérison totale.

Une opportunité pour de futurs médecins

Outre son rôle clinique, le simulateur contribue également au développement pédagogique de l'université. En effet, près de 400 étudiants en médecine se familiarisent chaque année au mode opératoire du laboratoire grâce aux visites sur le terrain organisées par l'École de médecine de l'Université Aristote de Thessalonique. Par ailleurs, au cours des quatre dernières années, cinq étudiants en médecine ont choisi de développer leur thèse postuniversitaire sur les données et les cas réels de patients traités dans ce laboratoire, ce qui a contribué à la diffusion des retombées du projet.

Le professeur Pistevou-Gobaki, directeur du laboratoire de radiations abritant le simulateur, souligne l'importance cruciale du système de simulation et son rôle fondamental dans la production d'un traitement.

Investissement total

Le projet «Supply and installation of a simulation system in the radiation laboratory of the Oncology department at the University Hospital of Thessaloniki (AHEPA)» dispose d'un budget total de 999 600 EUR. La contribution du Fonds européen de développement régional de l’UE s'élève à 849 660 EUR dans le cadre du programme opérationnel «Macédoine centrale - Macédoine occidentale - Macédoine orientale et Thrace» pour la période de programmation 2007-2013.

Date de rédaction

22/05/2015