Les Grecs saisissent les opportunités qu’offre la société de l’information

Dans le cadre des efforts déployés pour favoriser l’innovation et bénéficier des dernières avancées dans le domaine des technologies de l’information et de la communication (TIC), la Grèce a installé dans tout le pays des Centres de services aux citoyens (KEP).

Autres outils

 

Des projets comme celui-ci contribuent à faire de l’UE une économie intelligente, durable et inclusive d’ici 2020, comme le prévoit la stratégie de croissance Europe 2020. L’UE doit relever de grands défis tels qu’une population vieillissante, une main-d’œuvre trop peu qualifiée, la nécessité d’innover davantage, de trouver un équilibre entre croissance économique et dégradation de l’environnement, et de veiller à des approvisionnements énergétiques propres et sûrs. Partout dans l’UE, les projets de politique régionale jouent un rôle fondamental pour s’attaquer à ces défis et à bien d’autres au travers de projets conçus pour créer de l’emploi, améliorer le rendement scolaire, développer des sources d’énergie renouvelables, encourager la productivité et donner les mêmes chances à tous les citoyens. Les projets et les régions jouent un rôle pivot puisqu’ils fournissent des résultats tangibles permettant d’atteindre les principaux objectifs de la stratégie.

Ce système multivoie sophistiqué fournit des services publics aux citoyens et aux entreprises, et son impact est bien visible. Chaque jour, des milliers de Grecs se rendent dans les 1 132 Centres de services aux citoyens créés, appellent un centre d’appels fonctionnant 7 jours sur 7 et 24 heures sur 24 ou visitent le site web afin de mener leurs affaires auprès des organismes publics.

«KEP et c’est fait!»

Appelé aussi «opération Ariadni», ce nouveau système propose à présent des services et renseignements d’ordre administratif, ainsi qu’un soutien aux entreprises et aux citoyens. «KEP et c’est fait!» est le slogan de ce système, qui reflète le service fiable et rapide qu’il fournit. Les domaines couverts comprennent les contributions, la justice, la santé, l’environnement, l’ordre public, la culture et bien d’autres, parmi lesquels notamment les enregistrements de transferts de véhicules, permis, licences et actes de naissance. L’utilisation de l’authentification numérique permet de garantir aux citoyens et aux entreprises la sécurité de leurs renseignements et données.

Cette gamme continue de canaux intégrés s’est révélée être un projet d’administration en ligne de haut niveau, et son impact sur les citoyens et les administrations est remarquable, offrant un bon exemple de synergie entre le Fonds européen de développement régional et le Fonds social européen.

La fracture numérique: bientôt du passé

Les Centres de services aux citoyens aident la Grèce à atteindre plusieurs objectifs de l’UE, notamment dans les domaines de l’innovation et de l’inclusion sociale, davantage de Grecs bénéficiant de l’égalité d’accès à l’offre de services, qu’il s’agisse de services en ligne, par téléphone ou en personne. Cela permet de résoudre le problème du faible niveau d’utilisation des TIC en Grèce au cours des dernières décennies, notamment en comparaison avec bien d’autres États membres de l’UE. À ce titre, la «fracture numérique» causées par des facteurs comme la géographie, l’âge et le sexe est en train de disparaître petit à petit. En 2013, 38 % des Grecs, contre 8 % en 2005, devraient utiliser l’internet pour effectuer des transactions avec les services publics. Ce projet devrait également permettre de réaliser des économies en termes de jours-personnes pour les entreprises et les citoyens en ce qui concerne les transactions avec les administrations publiques.

Date de rédaction

17/08/2011