Direction les cimes du parc national Hainich

L’environnement et le tourisme, en particulier le tourisme durable, étaient au cœur de ce projet d’agrandissement de 215 m de la promenade dans les cimes de Thuringe, en Allemagne.

Autres outils

 

Les plateformes et les activités d’aventure offrent aux touristes et aux scientifiques un excellent moyen d’étudier l’environnement des cimes et de vivre une expérience unique en haut des arbres.

Préserver un écosystème riche

Le parc national Hainich, connu sous le nom de «jungle au cœur de l’Allemagne», s’est vu attribuer en été 2011, par le Comité du patrimoine mondial de l’UNESCO, le statut de site du patrimoine naturel mondial. Il héberge l’une des hêtraies les plus exceptionnelles d’Allemagne. Comme le montre ce projet, l’une des nombreuses tâches des parcs nationaux allemands est de veiller à la préservation de la diversité biologique.

Une expérience unique pour les visiteurs

Une «promenade dans les cimes», dont la construction a débuté en août 2008 et s’est achevée en septembre 2009, offre aux visiteurs la possibilité de jouir d’une vue exceptionnelle, mais également de découvrir sur le terrain le riche écosystème des cimes. Les ressources du FEDER ont été utilisées pour agrandir la promenade actuelle. Des passerelles totalisant 215 m de long ont été construites à une hauteur de 20 à 30 m du sol, dans les cimes de la vieille hêtraie.

Des plateformes pour le tourisme durable

Deux plateformes expérimentales, une plateforme de recherche et deux plateformes d’aventure ont été ajoutées à la promenade existante, pour les touristes et la communauté scientifique. Les touristes peuvent en apprendre davantage sur l’écosystème des hêtraies tandis que les scientifiques peuvent utiliser ces plateformes pour faire des recherches. Outre les études scientifiques sur l’environnement des cimes, la promenade est au cœur d’une industrie du tourisme durable qui se développe dans cette région rurale et qui promeut l’idée d’un tourisme respectueux des exigences en matière de préservation de la nature.

Date de rédaction

11/10/2011