Un meilleur accès aux services dans les régions alpines d’Europe

Le projet ACCESS a rendu les services, tels que le transport public, la livraison de marchandises et les technologies de l’information et de la communication (TIC), plus accessibles pour les habitants des zones rurales montagneuses de cinq pays européens.

Autres outils

 
Inauguration du centre de mobilité ACCESS à Volkermarkt, Autriche © Peter Niederer Inauguration du centre de mobilité ACCESS à Volkermarkt, Autriche © Peter Niederer

" Le projet ACCESS vise à améliorer l’accessibilité aux services dans les zones montagneuses peu peuplées. Dans ce but, il se concentre sur les nouvelles formes d’organisation, par exemple, en engageant ou en soutenant des partenariats public-public ou public-privé. L’élément fondamental du projet ACCESS est son intérêt pour l’utilisation des TIC, ainsi que pour les systèmes de mobilité intégrés, axés sur la demande. "

Peter Niederer, coordinateur du projet

Les régions alpines sont souvent faiblement peuplées et les personnes qui y vivent affrontent des difficultés d’accès aux services généraux. Le projet a amélioré l’accessibilité aux services en adaptant la prestation aux besoins locaux, en associant services privés, publics et bénévoles et en impliquant les utilisateurs finaux.

Au total, 24 projets pilotes ont été mis en place. Des solutions de transport, comme le covoiturage et l’utilisation des bus des parcs naturels, ont été organisées. Les marchandises ont été livrées aux domiciles et via des réseaux de détaillants. Des réunions ont eu lieu grâce aux TIC ou en liaison vidéo pour permettre de contacter les administrateurs des services. Un récapitulatif des meilleures pratiques, des recommandations, ainsi qu’un rapport sur la manière d’améliorer les services dans les zones périphériques ont été publiés afin d’élaborer une loi.

Une approche centrée sur l’utilisateur

L’accessibilité des services est un enjeu fondamental du fonctionnement des régions montagneuses. Ces espaces ruraux se caractérisent souvent par une chute du nombre d’habitants, qui déménagent afin de trouver de meilleures opportunités, et par une population vieillissante. Le manque d’accès aux services peut mener à un cercle vicieux qui accélère la détérioration des conditions. Améliorer les services permet d’augmenter la qualité de vie et d’attirer de nouveaux habitants, ainsi que des petites et moyennes entreprises. 

Le projet s’appuie sur un projet antérieur intitulé PUSEMOR, qui a révélé que les services doivent se concentrer sur les besoins des habitants et leur utilisation de l’infrastructure plutôt que sur l’infrastructure elle-même. Le projet ACCESS a fait avancer cette recherche et a créé des réseaux et de la coopération entre les centres urbains et les zones rurales.

Pour susciter une prise de conscience, un certain nombre d’ateliers et de conférences publiques ont été organisés en Italie, en Autriche, en Suisse, en France et en Allemagne. Au total, 44 articles de presse, cinq documentaires télévisés et trois reportages radio ont été publiés.

Projets pilotes

Vingt-quatre projets pilotes ont été mis en place autour des trois principaux secteurs de service: TIC, transports publics et disponibilité des produits de consommation. Parmi ces projets, un centre de mobilité a ainsi été établi en Carinthie du Sud, en Autriche, qui a fourni des services de transport public au départ d’un magasin central. Dans la région de Franche-Comté, en France, un bureau de services vidéo offrant des réunions virtuelles, a permis aux citoyens de quatre municipalités de contacter des unités de service public régionales pour l’aide sociale, l’assurance maladie et la recherche d’emploi, entre autres. 

Un autre projet pilote a consolidé de petites boutiques de vente au détail de produits alimentaires avec l’aide d’un cabinet de conseil sur le commerce au détail afin d’aider à maintenir ces petits magasins alimentaires. Ces expériences devraient être maintenues à l’issue du projet et intégrées dans les programmes municipaux des régions. 

Deux rapports publiés incluent un récapitulatif des meilleures pratiques, des directives quant à la manière de concevoir des projets pilotes et des stratégies d’amélioration de la prestation des services dans les régions périphériques.


Investissement total et financement européen 

L’investissement total du projet «ACCESS. Amélioration de l’accessibilité des services d’intérêt général – innovations organisationnelles dans les régions montagneuses rurales» s’élève à 2 478 845 EUR, auquel le Fonds européen de développement régional contribue à hauteur de 1 719 008 EUR par l’intermédiaire du programme opérationnel «Espace alpin» pour la période de programmation 2007-2013. L’investissement relève de la priorité «Accessibilité et connectivité».


Date de rédaction

22/03/2019