Valoriser le patrimoine subaquatique en Macaronésie

Le projet Margullar a pour but principal la préservation du patrimoine culturel subaquatique et la création d’un produit touristique permettant sa promotion dans les territoires de la Macaronésie que sont les Canaries, les Açores, Madère, le Cap-Vert et le Sénégal.

Autres outils

 
An underwater archaeological training programme organised in Lanzarote in October 2018. ©Cabildo de Lanzarote/Rita Marrero 2018 An underwater archaeological training programme organised in Lanzarote in October 2018. ©Cabildo de Lanzarote/Rita Marrero 2018

" Toutes les activités du projet visent à promouvoir le patrimoine culturel submergé de la Macaronésie de façon touristique et responsable afin de faire prendre conscience au grand public de sa valeur historique, de son attractivité et de l'importance de sa préservation. "

Rita Marrero, coordinatrice du projet

Le projet de coopération régional Margullar vise à conserver, protéger et promouvoir le patrimoine archéologique subaquatique des îles de la Macaronésie grâce à la création d’un nouveau produit touristique. 

Le projet contribue à améliorer, dynamiser et diversifier le tourisme local dans les régions de la Macaronésie. Il permet de créer des emplois dans le secteur touristique. Il contribue aussi à la sensibilisation et la prise de conscience de l'importance du patrimoine culturel subaquatique et de son histoire. Enfin, les citoyens sont sensibilisés à la conservation, la préservation et la mise en valeur de ce patrimoine subaquatique.

Elaboration et création d’un nouveau produit touristique

Le projet comporte trois objectifs principaux incluant diverses activités. Le premier est l’élaboration du produit touristique archéologique subaquatique des îles de la Macaronésie. Afin de définir les principales caractéristiques que doit posséder ce produit touristique, les partenaires organisent et participent à des journées de travail sur le thème de l´archéologie subaquatique, définissent une méthodologie commune, puis un plan d´action local propre à chaque territoire. Enfin, ils visitent des centres d´archéologie subaquatique reconnus en Europe pour renforcer les liens avec ces derniers et connaître de nouveaux modèles de gestion touristique et de protection et mise en valeur du patrimoine culturel. 

Le deuxième objectif vise à la création du produit touristique archéologique subaquatique de la Macaronésie. Le projet Margullar permet aux territoires de créer un catalogue de biens patrimoniaux subaquatiques, découverts grâce au programme d´immersion et à de nouvelles investigations sous-marines. Par la suite, chaque territoire crée son propre itinéraire et route(s) subaquatique(s) touristique(s), ainsi que la signalisation et documentation correspondantes. Le Cabildo de Lanzarote, bénéficiaire principal du projet, habilitera également deux centres d'interprétation à Arrecife et sur l´île de La Graciosa, à Caleta de Sebo. 

Promotion des routes subaquatiques et mise en valeur du patrimoine à long terme 

Le troisième objectif consiste à lancer le produit touristique archéologique subaquatique de la Macaronésie. Cet objectif inclut la promotion des routes subaquatiques ainsi que l'élaboration d’un plan de durabilité visant à définir une stratégie de protection et de mise en valeur à long terme. Dans ce sens, le projet Margullar contient également un programme de formation en deux phases: 

  • formation en archéologie subaquatique;
  • formation des guides. 

Enfin, Margullar appuie les pays tiers du projet que sont le Sénégal et le Cap Vert dans leurs processus de ratification de la Convention de l’Unesco de 2001 sur la protection du patrimoine culturel subaquatique.

Investissement total et financement européen

Le projet « Margullar: patrimoine et tourisme archéologique subaquatique en Maronésie » a fait l’objet d’un investissement total de 1 233 500 EUR ; la contribution du Fonds européen de développement régional s’élève à 1 048 475 EUR au titre du programme de coopération « Interreg V-A-Spain-Portugal (Madeira-Açores-Canarias (MAC) » pour la période de programmation 2014-2020. L’investissement relève de la priorité « Conserver et protéger l’environnement et promouvoir l’efficience des ressources».