Stimuler l’innovation sur le territoire transfrontalier Pays Basque-Pyrénées

Les territoires transfrontaliers du Pays Basque espagnol et des Pyrénées Atlantiques français se sont mobilisés pour aider les entreprises locales à exploiter les débouchés de la «4ème révolution industrielle», qui est porteuse d’innovations passionnantes telles que l’Internet des objets, les mégadonnées (big data), l’impression 3D, l’hyperconnectivité informatique et la robotique. Le projet Connect Innovation, soutenu par l’UE, vise à créer des emplois et des débouchés économiques pour les populations locales tout en stimulant l’innovation, la créativité et l’économie numérique sur le territoire transfrontalier de Bidasoa-Sud Pays Basque.

Autres outils

 
© Connect Innovation ©Connect Innovation © Connect Innovation ©Connect Innovation

" CONNECT Innovation permet à la région de Bidasoa-Sud Pays Basque de faire un bond en avant et de passer d’un espace de vie économique à un espace de vie innovant pour les entreprises, les entrepreneurs et les citoyens en général. "

Eva Fernandez, coordinatrice du projet

Les entreprises de cette région disposent d’un accès limité au processus d’innovation en raison de leur taille: seules 4 % d’entre elles comptent plus de 10 employés. L’objectif de Connect Innovation est d’aider les PME et les entrepreneurs à concevoir des projets innovants susceptibles de déboucher sur le développement de produits et de services dans cinq domaines: l’industrie manufacturière et les services connexes; l’agroalimentaire et les produits locaux; le sport, les loisirs, l’industrie du nautisme et des sports de glisse; l’industrie créative; et les services et aides techniques aux personnes dépendantes. Ces secteurs reflètent les priorités économiques de ce territoire et s’inscrivent dans le droit fil des stratégies régionales de spécialisation intelligente.

Mesures de soutien

L’équipe de Connect Innovation a travaillé à l’élaboration d’une stratégie d’innovation commune et a aidé à créer des liens entre les centres de recherche et les PME afin de commercialiser leurs processus de recherche. Le projet a mis en place un «laboratoire expérimental en plein air» – le laboratoire Txingudi – pour mettre à l’essai les prototypes et les innovations techniques. De plus, les partenaires du projet ont élaboré une stratégie d’entrepreneuriat et de gestion des talents afin de s’assurer que les projets d’entreprise sont à la fois créés et développés sur le territoire.

Cette panoplie de mesures porte ses fruits dans la mesure où le projet a déjà associé 209 entreprises à différents processus d’innovation et a favorisé la collaboration de 12 centres de recherche et de connaissances. Onze projets de collaboration ont été menés à bien et environ 25 à 30 processus d’innovation sont en cours de déploiement. En outre, un certain nombre de jeunes participent au programme d’entrepreneuriat créatif et innovant. Ils bénéficient d’un soutien technique qui leur permet de faire évoluer leurs projets vers la phase de démarrage ou d’expansion.

Cultiver le savoir-faire

Un autre volet de Connect Innovation consiste à tester ses outils et interventions dédiés aux PME en développant des projets collaboratifs destinés à améliorer la compétitivité des personnes, des entreprises et du territoire dans son ensemble.

Ces mesures ont notamment débouché sur la publication d’un «Plan d’action pour l’industrie 4.0», qui comprend des plans de formation sur la compétence numérique, le développement de plateformes de veille technologique accessibles et gratuites, et la promotion des transferts de technologie. Des actions de formation numérique, dont des cours en ligne et des webinaires, ont été développées pour l’analyse avancée des données et d’autres domaines.

Bénéficiaires

«Notre objectif est d’investir dans le développement de pirogues à balancier plus performantes en tirant parti du soutien financier traditionnel. Mais, sans le laboratoire vivant, les essais de nos produits auraient été impensables.»

 

Guy Ringrave, directeur de Woo Outrigger, le fabricant français de pirogues à balanciers, s’est livré à des essais dans le laboratoire vivant de Txingudi, grâce au concours du projet Connect Innovation.

 

«Ces nouvelles technologies permettent de soulever et de déplacer facilement une personne dépendante, ce qui permet d’assurer une meilleure qualité de vie en évitant bon nombre des blessures courantes auxquelles le personnel d’assistance et la personne dépendante sont exposés.» 

 

Jabi Odriozola, directeur d’Adom Autonomía, fabricant de produits et de technologies pour l’autonomie personnelle et les soins. L’entreprise a participé à des visites réciproques entre entreprises espagnoles et françaises pour stimuler de nouvelles idées et collaborations.

Vidéo

Investissement total et financement européen

L’investissement total du projet «Connect Innovation» s’élève à 1 833 732 EUR, auquel le Fonds européen de développement régional de l’UE contribue à hauteur de 1 191 926 EUR au titre du programme opérationnel «Interreg V-A Espagne-France-Andorre» pour la période de programmation 2014-2020. L’investissement relève de la priorité «Compétitivité des PME».

 

Date de rédaction

10/09/2019