De Mar a Mar: Inspirer la prochaine génération d’artistes de cirque en France et en Espagne

Le projet De Mar a Mar, financé par l’UE, améliore la formation et le soutien des jeunes artistes de cirque de demain dans la région transfrontalière entre l’Espagne, la France et Andorre.

Autres outils

 
The De Mar a Mar project is improving training and support for emerging circus artists in the Spain, France and Andorra cross-border region. ©CC0 Creative Commons The De Mar a Mar project is improving training and support for emerging circus artists in the Spain, France and Andorra cross-border region. ©CC0 Creative Commons

" Le projet De Mar a Mar a contribué à tisser des liens étroits entre les universités, les écoles de cirque professionnelles, les centres de création, les festivals et les théâtres. Ce faisant, il soutient une nouvelle génération d’artistes qui travailleront de part et d’autre des Pyrénées, en Europe et dans le monde, apportant la magie du cirque avec eux. "

Jean-Marc Broqua, coordinateur du projet

Si rien ne semble plus intemporel que le cirque, le Grand Chapiteau fait néanmoins les frais des perturbations et turbulences économiques. En fait, il n’y a pas si longtemps, le cirque Ringling Brothers, le producteur du «Plus grand spectacle au monde», a fermé ses portes après 148 ans de tournée. 
Afin d’assurer que les générations futures ne se demandent où sont passés les clowns, le projet De Mar a Mar, financé par l’UE, prend des mesures audacieuses pour assurer la pérennité des arts du cirque. En particulier, le projet réunit 14 partenaires du domaine du cirque contemporain en Espagne, en France et en Andorre afin de dispenser conseils professionnels, formations et soutien aux artistes de cirque. Ils visent non seulement à inspirer une nouvelle génération de talents du cirque, mais aussi à créer un secteur plus inclusif qui reflète mieux la réalité du public d’aujourd’hui.

Formation et évolution de carrière

Pour atteindre son objectif ambitieux, le projet se concentre sur une poignée d’actions concises. Il s’agit notamment de la création d’un programme de mentorat à l’intention à la fois des troupes de cirque établies et des artistes en herbe, ainsi que d’un fonds commun pour promouvoir la recherche et l’innovation créative.

En plus d’offrir une formation générale, le projet accompagne le placement et le perfectionnement professionnels. Les artistes peuvent ainsi compter sur un réseau de diffusion transfrontalier pour les aider à décrocher leur premier emploi. Par ailleurs, un forum spécifique a été mis en place pour permettre aux artistes et autres professionnels du cirque d’échanger des informations sur l’orientation professionnelle et les possibilités d’emploi. Grâce à sa dimension transfrontalière unique, le programme offre davantage de perspectives de carrière que ne le pourrait une région ou un pays isolés.

Des résultats d’ores et déjà atteints

Bien que le projet soit toujours en cours, il a déjà produit d’importants résultats. Les coordinateurs du projet déclarent qu’ils sont en bonne voie pour atteindre leur objectif qui consiste à établir 600 mobilités transfrontalières et 80 passerelles vers l’insertion professionnelle. Le projet définit les mobilités comme le nombre d’artistes bénéficiant d’une formation et d’un soutien à long terme, alors que les passerelles correspondent au nombre de cours individuels dispensés aux artistes. En plus d’apporter son concours aux artistes de cirque, le projet propose une formation et un soutien aux administrateurs du cirque. À l’heure actuelle, 50 administrateurs ont bénéficié d’une formation professionnelle.

Investissement total et financement européen

L’investissement total du projet «De Mar a Mar - Pyrénées de cirque» s’élève à 1 990 390 EUR, auquel le Fonds européen de développement régional de l’UE contribue à hauteur de 1 293 753 EUR au titre du programme opérationnel «Interreg V-A - Espagne-France-Andorre (POCTEFA)» pour la période de programmation 2014-2020. L’investissement relève de la priorité «Emploi, Croissance et Investissement».