Promotion d’une industrie des croisières durable pour la région méditerranéenne

Le projet LOCATIONS, financé par l’UE, vise à augmenter les avantages économiques que le tourisme de croisière apporte aux communautés côtières de la région méditerranéenne tout en réduisant son impact négatif sur la mobilité urbaine et l’environnement.

Autres outils

 
The LOCATIONS project is addressing the impact cruise ship passengers have on urban mobility and the environment in the places they come ashore. ©Rodolfo Riccamboni 2017 The LOCATIONS project is addressing the impact cruise ship passengers have on urban mobility and the environment in the places they come ashore. ©Rodolfo Riccamboni 2017

" De mon point de vue, le projet LOCATIONS sensibilise les gens au fait que la qualité de l’environnement, la transformation du territoire et la promotion de la répartition modale nécessitent la participation de tous et un travail commun. Notre territoire peut répondre aux besoins de tous à condition de faire une meilleure utilisation de ses atouts à travers des routes et des itinéraires qui conduisent les gens à une exploration durable de notre région. "

Nicola Scanferla, municipalité de Ravenne, partenaire du projet

Pour la région méditerranéenne, le tourisme de croisière est une bénédiction et une malédiction à la fois. D’un côté, les navires de croisière apportent des avantages économiques substantiels à leurs ports d’escale et aux zones environnantes. Mais de l’autre, le grand nombre de passagers qu’ils transportent peut faire des ravages dans les villes, submerger leurs systèmes de transport et envahir les quartiers pittoresques où résident de nombreuses personnes.

L’industrie des croisières devant dépasser les 25 millions de passagers dans le monde au cours des prochaines années, il faut s’attaquer au problème de l’impact que les passagers des navires de croisière ont sur la mobilité urbaine et l’environnement. 

Le projet LOCATIONS, financé par l’UE, vise précisément à atteindre cet objectif en trouvant un équilibre entre le renforcement des avantages économiques induits par le tourisme de croisière et l’atténuation simultanée de l’impact négatif de ce secteur sur l’environnement et la mobilité urbaine. Pour ce faire, le projet aide les administrations publiques à élaborer des plans de transport et de mobilité à faible émission de carbone («LCTP» pour «low-carbon transport and mobility plan»). En améliorant les flux de passagers et de marchandises liés aux croisières, le projet vise à décongestionner le trafic urbain et à réduire les émissions de gaz à effet de serre.

Une vision à long terme

Un plan dit «LCTP» offre à une ville une vision à long terme de son transport urbain. Il aborde à la fois la question du changement climatique et celle du développement à l’aide d’un processus intégré de planification des transports et de l’aménagement du territoire. Tous les éléments du transport urbain font l’objet d’un processus de planification qui reconnaît la relation bidirectionnelle entre la mobilité disponible et le désir de mobilité d’un individu.

Le projet LOCATIONS a développé et mis en place des LCTP dans sept villes portuaires pilotes: Lisbonne, Malaga, Ravenne, Trieste, Rijeka, Zadar et Durrës. Ces projets pilotes visent à mettre à l’essai des mesures précises identifiées. Toutes les mesures validées font l’objet d’un catalogue d’actions qui peuvent être reproduites par les autorités locales pour élaborer leur propre LCTP. 

En tout, plus de 40 mesures ont été retenues et regroupées dans les catégories suivantes: 

  • véhicules hybrides, propres et électriques; 
  • accessibilité portuaire; 
  • accessibilité;
  • intramodalité; 
  • billetterie et tarifs;
  • amélioration/services pour le cyclisme et la marche à pied;
  • gestion de l’accès et tarification routière; 
  • gestion/tarification du stationnement; 
  • information en temps réel et information des usagers de la route.

Un LCTP en action

Rendons-nous dans la ville italienne de Ravenne pour voir à quoi ressemble un LCTP. Le terminal des croisières se trouve à 15 km du centre-ville et le plan vise à établir un réseau cyclable et piétonnier ainsi que le système de signalisation associé. Le système relie le terminal à de nombreuses attractions naturelles à proximité et au centre-ville grâce à un système de vélos électriques en libre-service. Le projet réachemine le trafic à proximité du port pour minimiser l’impact des cars de croisière sur la population locale.

Au total, 14 forfaits modulaires ont été conçus, chacun d’entre eux fournissant aux villes des actions spécifiques pour gérer une série de problèmes de mobilité engendrés par les navires de croisière. Grâce à des actions internationales de renforcement des capacités et à des possibilités d’apprentissage transfrontalières sur la mobilité durable, l’expérience LOCATIONS s’étend à travers la Méditerranée. Le projet a lancé une campagne de sensibilisation à destination des touristes afin de les encourager à ne pas nuire à la qualité de vie de la population locale. 

Video

Investissement total et financement européen

L’investissement total dans le projet «LOCATIONS – Low Carbon Transport in Cruise Destination Cities» (LOCATIONS – transport à faible émission de carbone dans les villes de destination des croisières) s’élève à 3 012 605 euros, dont 2 334 793 euros au titre du programme opérationnel «Interreg V-B Méditerranée» et 225 921 euros au titre de l’instrument d’aide de préadhésion pour la période de programmation 2014-2020. L’investissement relève de la priorité «Union énergétique et climat».