Aider les écoles à devenir intelligentes sur le plan énergétique en Europe du Sud-Ouest – Espagne, Portugal, France et Royaume-Uni

Des écoles en Espagne, au Portugal, en France et à Gibraltar ont appris à devenir plus écoénergétiques et durables grâce à un projet transfrontalier axé sur le développement d’une approche à faible émission de carbone. ClimACT a aidé 39 écoles pilotes à aborder des questions telles que la consommation énergétique, les achats écologiques, la consommation de ressources et les changements de comportement. Le projet a notamment rassemblé le personnel éducatif, les parents et les écoliers.

Autres outils

 
Teacher and students at work in the ClimACT project   ©ClimACT Teacher and students at work in the ClimACT project ©ClimACT

" D’un point de vue technique, le projet a permis d’évaluer la performance environnementale et énergétique des écoles pilotes et de recenser des mesures efficaces pour réduire la consommation d’énergie. Il a également encouragé toute la communauté scolaire à s’investir avec enthousiasme dans les questions liées à la réduction des émissions de carbone, y compris les enseignants, les parents et les élèves. "

Susana Marta Almeida, coordinatrice du projet

Les écoles participant au projet jouent désormais un rôle plus important dans le suivi et l’optimisation de leurs performances énergétiques et environnementales. De nouveaux modèles commerciaux ont été mis en place afin d’aider les écoles à réduire leur facture énergétique. Parallèlement, des outils d’apprentissage ont été mis au point pour sensibiliser les écoliers à la valeur d’une approche de la vie sobre en carbone.

ClimACT a créé un outil d’aide à la décision que les écoles ont utilisé pour évaluer la consommation énergétique de leurs bâtiments et identifier les aspects à améliorer. Le projet a également élaboré une méthodologie systématique pour parvenir à une gestion intelligente de l’énergie dans les écoles pilotes. Après une évaluation initiale de la performance, des mesures d’efficience ont été définies pour les aspects à améliorer. Des changements ont été apportés aux décisions quotidiennes en matière de consommation d’énergie, et des plans d’action ont été élaborés pour assurer un engagement à long terme.

Mobiliser les élèves

La plateforme éducative du projet a été conçue pour encourager les élèves à en apprendre davantage sur les questions liées à la réduction des émissions de carbone et sur la façon dont elles peuvent affecter leur école et leur vie quotidienne. Les élèves ont pu enrichir leurs connaissances en matière de durabilité et d’environnement, et ont été sensibilisés sur la valeur de l’adoption de modes de vie écologiques. Quant aux enseignants, ils ont bénéficié d’un cours en ligne consacré au développement durable.

Par ailleurs, ClimACT a mis en place un réseau thématique et un portail Web pour mieux faire connaître le projet, aider à renforcer les capacités et communiquer avec toutes les parties prenantes.

Favoriser le changement permanent

Afin de s’assurer de ne pas briser la dynamique du projet une fois celui-ci terminé, une «structure à faible émission de carbone» a été mise en place dans les écoles participantes, comprenant un coordinateur, un comité et une brigade. On s’attend à ce que les comités jouent un rôle moteur et veillent à la mise en œuvre des activités futures. Le comité est chargé de discuter du plan de travail annuel, ainsi que de surveiller et d’évaluer toutes les activités ultérieures. Les comités comprennent des enseignants, des élèves, du personnel non enseignant, des parents et des représentants des autorités locales.

Outre l’engagement avec les écoles pilotes, le projet a mobilisé 6 000 personnes dans le cadre d’activités de sensibilisation et 850 parties prenantes dans des réunions, séminaires et groupes de discussion.

Bénéficiaires

«Le projet ClimACT me donne l’occasion, en collaboration avec la communauté académique, d’identifier les situations qui ont amélioré la performance environnementale et énergétique de mon école, ce qui contribue de manière significative à la réduction des émissions de carbone. Participer au projet ClimACT m’a permis de tisser des liens avec d’autres écoles au Portugal, en Espagne, en France et à Gibraltar, où le partage d’expériences a contribué à l’acquisition de connaissances et de compétences que j’applique en tant qu’enseignant.»

 

Vítor Manteigas, enseignant d’une école portugaise participant à ClimACT

 

«Cet emploi me donne l’occasion d’agir pour réduire notre empreinte environnementale. Ce thème est très important à mes yeux, et cet emploi m’a donné la possibilité de poursuivre cet engagement à plus grande échelle. Mes principaux partenaires sont bien sûr les écoles, mais aussi et surtout mon collège, qui est en charge des travaux techniques dans les bâtiments scolaires, de la gestion des espaces verts, de la cantine de l’école, du service énergie, etc... Le défi de ClimACT est d’inciter tous ces acteurs à collaborer et de leur faire prendre conscience de l’impact de leurs actions afin qu’ils agissent en faveur d’une économie sobre en carbone.»

 

Céline Berthier, cheffe de projet, municipalité de La Rochelle, France

Investissement total et financement européen

L’investissement total du projet «ClimACT - Transition to a Low Carbon Economy in schools» s’élève à 1 374 128 EUR, auquel le Fonds européen de développement régional contribue à hauteur de 993 096 EUR par l’intermédiaire du programme opérationnel «Interreg Sudoe» pour la période de programmation 2014-2020. L’investissement relève de la priorité «Économie sobre en carbone».

 

Date de rédaction

27/09/2018