10 régions européennes s’associent en vue d’offrir aux jeunes les outils pour réussir en affaires

Impliquant 10 régions européennes, le projet iEER (Boosting Innovative Entrepreneurial Ecosystem in Regions to Support Young Entrepreneurs) a aidé à favoriser l’esprit d’entreprise chez les jeunes dans toute l’Europe, en leur permettant d’acquérir des compétences commerciales. Il a mis en place des écosystèmes régionaux pour les start-up, afin que les jeunes Européens puissent bénéficier de meilleurs services aux entreprises et d’une meilleure éducation à l’entrepreneuriat.

Autres outils

 
Participants at an IEER learning camp held in southern Denmark in May 2017. ©Boosting Innovative Entrepreneurial Ecosystem in Regions for Young Entrepreneurs Participants at an IEER learning camp held in southern Denmark in May 2017. ©Boosting Innovative Entrepreneurial Ecosystem in Regions for Young Entrepreneurs

" Depuis 2016, iEER a initié une transformation dans 10 régions européennes en soutenant les jeunes et l’entrepreneuriat. En combinant Fonds structurels européens et politiques destinées aux PME, il a entraîné un retour sur investissement de 1 500 % par rapport au financement de l’UE initialement reçu. "

Christine Chang, coordinatrice du projet iEER, Conseil régional Helsinki-Uusimaa

Après avoir étudié l’environnement des entreprises dans ces 10 régions, iEER a exploité le savoir d’experts régionaux pour encourager le partage d’expériences et de bonnes pratiques entre les acteurs publics, privés et éducatifs par le biais de visites d’apprentissage entre pairs, d’ateliers dirigés et de groupes de travail.

Dix plans d’action ont été rédigés pour fournir un support d’apprentissage destiné aux entrepreneurs, aux agences de développement économique, aux établissements d’enseignement et aux fonctionnaires. Au total, les plans comprennent 50 actions, dont une formation à l’entrepreneuriat, des cours sur l’état d’esprit destinés aux écoles et une aide au démarrage.

Meilleures politiques favorisant l’entrepreneuriat

Avec une fuite toujours plus importante des jeunes vers les grandes villes, de nombreuses régions perdent leurs meilleurs talents et ne profitent pas de certains investissements en raison du manque d’infrastructures de soutien aux entreprises. Les faibles niveaux de création d’emploi qui en résultent sont inquiétants pour les jeunes, qui sont particulièrement vulnérables à chômage.

Parallèlement, 40 % des jeunes Européens souhaitent se lancer dans une activité indépendante. Pour les aider à démarrer seuls et à accroître leur employabilité, iEER a conçu des mesures visant à améliorer la couverture, l’exhaustivité et la qualité des politiques régionales relatives à l’entrepreneuriat.

Le processus d’apprentissage du projet a nécessité l’organisation de 107 événements, où des entrepreneurs et d’autres groupes concernés pouvaient échanger et élargir leur réseau dans toute l’Europe. Conjointement aux plans d’action, les événements ont mené à l’élaboration de 20 bonnes pratiques et d’un livret pour orienter le développement des écosystèmes entrepreneuriaux.

Afin d’évaluer le potentiel de transposition de ce modèle et d’apporter de nouvelles idées, iEER a impliqué des régions non partenaires, notamment les moins développées, dans ses activités. Chaque région participante a organisé des journées d’information.

Fort retour sur investissement

Dans le cadre de ce processus, les partenaires ont étudié la façon dont les Fonds structurels européens sont déployés dans les 10 régions. La compréhension qu’ils ont acquise leur a permis de proposer des actions de soutien à l’entrepreneuriat. Celles-ci ont ensuite été initiées au titre de neuf programmes opérationnels des Fonds structurels, engendrant un investissement de 40 millions EUR, soit un retour sur investissement de 1 500 % par rapport au financement initial du projet par l’UE.

Parmi les stratégies régionales qui appliquent les connaissances issues d’iEER, on compte le programme régional Helsinki-Uusimaa (Finlande), la stratégie d’innovation pour la Poméranie occidentale (Pologne) et le plan stratégique destiné à l’entrepreneuriat à Valence (Espagne), qui sont de véritables réussites.

Aula Emprende, une action iEER pilote lancée à Valence, a formé plus de 350 enseignants de 31 universités européennes aux compétences entrepreneuriales, dans neuf pays. Les enseignants ont à leur tour transmis les compétences à 1 100 étudiants, afin de promouvoir une culture entrepreneuriale dans les universités.

Au niveau européen, iEER a travaillé avec la Commission européenne et le Comité des régions à l’élaboration de politiques destinées aux start-up, telles que l’initiative en faveur des start-up et des scale-up. Il a permis au Comité des régions de se faire une opinion concernant la contribution des régions et des villes au cadre politique de l’UE relatif aux PME.

Investissement total et financement de l’UE

L’investissement total du projet «Boosting Innovative Entrepreneurial Ecosystem in Regions for Young Entrepreneurs» s’élève à 2 294 882 EUR, auquel le Fonds européen de développement régional contribue à hauteur de 1 950 650 EUR au titre du programme opérationnel «Interreg Europe» pour la période de programmation 2014-2020. L’investissement relève de la priorité «Compétitivité des petites et moyennes entreprises».

Date de rédaction

09/04/2020