Gestion des services écosystémiques dans la zone de coopération « Espace Alpin »

Lorsque les services écosystémiques traversent les frontières, un cadre de gestion transnational est nécessaire. Dans la zone de coopération « Espace Alpin », qui englobe différentes régions de France, d’Allemagne, d’Italie, d’Autriche et de Slovénie, un tel cadre a été mis en œuvre via le projet AlpES.

Autres outils

 
Cultural ecosystem services in the Alps ©ALpES Cultural ecosystem services in the Alps ©ALpES

" Le projet a développé une série de cartes des services écosystémiques qui fournissent des informations comparables concernant l’offre, la demande et les flux écosystémiques dans l’ensemble de la zone de coopération « Espace Alpin ». Il a également organisé des dialogues entre experts concernant les services écosystémiques avec et entre les parties prenantes de six pays et neuf régions des Alpes. À notre connaissance, l’exercice est inédit, et nous sommes convaincus que les cartes AlpES joueront un rôle précieux dans l’intégration des services écosystémiques dans les prises de décisions et l’élaboration de politiques une fois le projet mené à son terme. "

Équipe AlpES LP chez Eurac Research, Institute for Alpine Environment

Les régions montagneuses offrent d’importants services écosystémiques, qui sont reconnus comme l’un des principaux piliers d’une économie verte et comme un moteur clé de développement pour la région alpine. Dans la zone de coopération « Espace Alpin », les écosystèmes traversent souvent des frontières socio-politiques ou nationales. Mettre en œuvre des plans de gestion intégrés en vue d’une utilisation durable de ces écosystèmes transnationaux constitue donc un défi.

Pour relever ce défi, le projet AlpES vise à fournir un cadre commun de gestion des services écosystémiques pour les différents niveaux de gouvernance de l’Espace Alpin, de l’échelon local à l’échelon transnational. Pour y parvenir, le projet fournit aux parties prenantes un ensemble d’outils spécifiques et de processus de développement des capacités, afin de les aider à comprendre, valoriser et gérer les services écosystémiques.

Quatre objectifs fondamentaux

Le projet AlpES poursuit quatre objectifs fondamentaux. Tout d’abord, il vise à développer une définition commune des services écosystémiques alpins, en travaillant directement avec les parties prenantes. Une fois cette définition établie, les équipes du projet conduiront une cartographie et une évaluation des services écosystémiques de la zone de coopération « Espace Alpin ».

Les résultats de cet exercice seront alors transmis aux parties prenantes via un système d’information géographique (SIG) interactif en ligne. Ceci garantira une transmission multiniveau et intersectorielle des résultats du projet AlpES à un maximum de parties prenantes, via des outils d’apprentissage innovants, sur mesure et transférables ainsi que des activités ciblées.

Bien que toujours en cours, le projet a déjà réalisé des progrès significatifs en vue de la réalisation de ses objectifs. Par exemple, il a développé un cadre alpin spécifique pour les services écosystémiques, qui se concentre sur leur définition et leur classification, et qui analyse les études cartographiques antérieures ainsi que les instruments de gouvernance susceptibles de déjà exister. Le projet a également cartographié l’offre, la demande et les flux de huit services écosystémiques alpins à l’échelon municipal pour l’ensemble de la zone de coopération « Espace Alpin », à l’aide d’une sélection des indicateurs disponibles dans le SIG évoqué plus haut.

 De plus, le projet a organisé plusieurs événements pour les parties prenantes, de même que des séances de formation sur la cartographie et l’évaluation des services écosystémiques. Un modèle de développement des capacités a également été développé, avec notamment une plate-forme de formation en ligne, des unités de formation d’une journée couvrant chacune un concept spécifique et des ateliers transnationaux.

Des informations harmonisées

Le projet AlpES a compilé un ensemble harmonisé d’informations concernant les services écosystémiques dans la zone de coopération de « Espace Alpin ». Plus précisément, il a cartographié et évalué l’offre, la demande et les flux de huit services écosystémiques d’importance significative pour plus de 16 000 municipalités à travers la zone de coopération. Ces cartes ainsi que les précieuses informations recueillies dans les rapports AlpES et sur le wiki du projet constitueront des ressources particulièrement utiles pour les travaux ultérieurs couvrant les services écosystémiques dans la région.

Investissement total et financement de l’UE

L’investissement total dans le projet « Services des écosystèmes alpins : cartographie, maintenance et gestion » s’élève à 2 265 507 euros, dont une contribution du Fonds européen de développement régional de l’UE de 1 829 886 euros par le biais du programme opérationnel « Espace alpin » pour la période 2014-2020. Cet investissement s’inscrit dans le cadre de la priorité « Énergie, Union et Climat».