Économie circulaire bleue: transformer les déchets de matériel de pêche en opportunités économiques dans le Grand Nord

Une initiative, lancée dans les régions européennes de la périphérie nord et de l’Arctique, nettoie l’environnement tout en aidant les PME locales à transformer les déchets en de nouvelles opportunités. Le projet transnational Économie circulaire bleue (BCE pour «Blue Circular Economy») soutient la transformation du matériel de pêche rejeté et des déchets plastiques marins en produits recyclés. Le projet couvre certains des océans et des mers les plus reculés autour de la Norvège, du Groenland, de l’Irlande et du Royaume-Uni.

Autres outils

 
Blue Circular Economy is a transnational project that supports the recycling of discarded fishing gear and marine plastic waste. ©Blue Circular Economy Blue Circular Economy is a transnational project that supports the recycling of discarded fishing gear and marine plastic waste. ©Blue Circular Economy

" Le projet Économie circulaire bleue a pour mission de créer des opportunités économiques durables à partir de matériel de pêche abandonné, perdu ou rejeté et de déchets plastiques marins. Il entend se concentrer sur le cycle de vie complet des produits, en renforçant les compétences des PME afin de créer des entreprises qui utilisent efficacement les ressources et offrent des produits et des services issus des déchets marins, et en soutenant le transfert des techniques. "

Ian Brannigan, partenaire du projet à la Western Development Commission (Commission pour le développement de l’Irlande de l’Ouest), Irlande

BCE aide des PME du Grand Nord à développer et à commercialiser des produits et des services innovants, créés à partir de filets, de cordes et d’autres matériaux qui ont été abandonnés ou rejetés. La pêche constitue l’activité principale de la région périphérique; la transformation de déchets plastiques marins en ressources lucratives offre donc un énorme potentiel.

En adoptant une approche circulaire, le projet aide les PME à trouver des façons de transformer des matériaux polluants et inutilisés en une gamme de produits propres et durables, tels que des baskets, des vêtements, des lunettes de soleil et des matériaux de construction.

Favoriser l’innovation

Afin d’aider les entreprises participantes à innover et à accroître leur présence sur le marché, le projet a établi trois groupements d’entreprises transnationaux dédiés au recyclage du matériel de pêche. Deux d’entre eux sont des groupements géographiques, englobant la Norvège et l’Irlande, tandis que le troisième s’étend sur toute la périphérie nord et l’Arctique.

L’équipe du projet collabore avec des PME pour élaborer des modèles économiques circulaires et des stratégies marketing qui tiennent compte des préoccupations environnementales et économiques. L’objectif est de créer des chaînes de valeur et une dynamique autour de la réutilisation du matériel de pêche en tant que proposition commerciale viable et durable.

Trouver des marchés

BCE stimule la demande pour ces nouveaux produits et aide les PME à percer de nouveaux marchés. Pour y parvenir, il propose des conseils en matière de commercialisation de produits et crée un écolabel pour les biens fabriqués à partir de matériel de pêche recyclé.

Afin de remplir les objectifs de production, le projet BCE met les PME participantes au contact de technologies de pointe, telles que l’impression 3D, les capteurs et l’intelligence artificielle. En outre, le projet met actuellement en place une bibliothèque de webinaires et de contenus vidéo, qui permettra un transfert des connaissances et des meilleures pratiques.

Le partenariat BCE réunit des instituts de R&D et des organismes de soutien aux entreprises en Irlande, en Angleterre, en Écosse, en Norvège et au Groenland. Les autorités portuaires et les municipalités soutiennent également les travaux du projet. Les activités réalisées par le biais du projet BCE contribuent à la directive-cadre sur l’eau et à la stratégie sur les matières plastiques dans une économie circulaire de l’UE.

Investissement total et financement de l’UE

L’investissement total du projet «Économie circulaire bleue» (Blue Circular Economy) s’élève à 1 690 661 EUR, auquel le Fonds européen de développement régional contribue à hauteur de 1 012 529 EUR au titre du programme opérationnel «Périphérie nord et Arctique» (Northern Periphery and Arctic) pour la période de programmation 2014-2020. L’investissement relève de la priorité «Environnement et efficacité des ressources».

Date de rédaction

09/11/2020