Replacer l’apiculture au cœur de la vie rurale en Hongrie et en Slovaquie

En pollinisant les plantes, les abeilles jouent un rôle primordial dans la préservation des écosystèmes naturels et le soutien de l’agriculture. Les forêts sont l’un de leurs habitats principaux et l’apiculture a toujours été un élément central du travail forestier. La perte de la biodiversité, les changements des pratiques forestières et les maladies ont mené au déclin du nombre d'abeilles et ont fragilisé la pratique de l’apiculture. Le projet hungaro-slovaque des abeilles forestières (Forestiers et abeilles) vise à rétablir cette pratique par le biais de la construction de ruches modèles, d’un musée de l’apiculture, d’infrastructures éducatives et d’usines de transformation des produits apicoles.

Autres outils

 
The apiary at Žikava set up under the Foresters and Bees project ©František Král The apiary at Žikava set up under the Foresters and Bees project ©František Král

" Ce projet est un moyen de redynamiser la pratique de l'apiculture, de retrouver les effets positifs qu’exercent les ruches sur la campagne et de promouvoir la pratique de l’apiculture. Dernier point, mais non des moindres, ce projet influencera positivement le caractère des jeunes et éveillera leur intérêt pour l’apiculture. "

František Král, LESY Slovenskej republiky – Entreprise forestière de Slovaquie

Des pâturages pour abeilles ont été créés en Hongrie et en Slovaquie et des tracteurs ont été acquis afin de les entretenir. Des salles de classe sont en cours de construction à Vértestolna, en Hongrie, et à Topoľčianky, en Slovaquie. Elles accueilleront des enfants et des adultes afin de les sensibiliser à l’apiculture.

Un rucher de 120 familles d'abeilles a été constitué à Žikava, en Slovaquie, et un musée de l’apiculture en plein air a été créé à Topoľčianky. Des usines de transformation du miel et de la cire, établies à Topoľčianky et Vértestolna, sont en cours de développement. Parmi les évènements organisés dans le cadre du projet figure une journée de conférences et de présentations sur site destinées aux apiculteurs professionnels.

Vaste déclin

Autrefois, les forestiers hongrois et slovaques préservaient les abeilles dans un environnement propre et naturel. Environ 170 familles d'abeilles vivaient dans les forêts près de Topoľčianky jusqu’à 1991, mais l’élevage d'abeilles y a largement chuté par la suite. Cela a eu des conséquences négatives sur la fabrication et la transformation des produits apicoles, dont le miel, la cire et les remèdes médicinaux naturels, ainsi que sur d'autres pratiques rurales. Le déclin ne s’est pas limité à la Hongrie et à la Slovaquie, car aujourd'hui, les producteurs européens satisfont seulement 60 % de la demande du continent en miel.

Dans ce contexte, l’entreprise forestière hongroise Vértesi Erdő Zrt., le principal partenaire du projet, a vu le potentiel de l’apiculture et a rénové son rucher en 2013. Elle possède désormais 100 familles d'abeilles dans ses prairies où les conditions sont propices à la production d’un miel de qualité supérieure.

Avantages environnementaux

Le projet Forestiers et abeilles vise à s’assurer que les avantages environnementaux et agricoles générés par les abeilles seront toujours exploités. Par ailleurs, en cherchant à rétablir les produits et pratiques ruraux traditionnels, il associe le patrimoine naturel et le patrimoine culturel.

L’un des objectifs principaux du projet est de sensibiliser à l’importance des abeilles et de promouvoir l’apiculture auprès des populations locales, notamment des jeunes. L’organisation d'ateliers pratiques, de cours pour les enfants, de présentations pour les adultes et d’autres évènements publics dans les locaux du projet Forestiers et abeilles permettra aux populations de mieux connaître les aspects culturels, historiques, naturels et scientifiques de l’apiculture et de stimuler le tourisme local durable et l’économie locale.

Les pâturages des abeilles et les ruches modèles permettront aux visiteurs d'observer les abeilles et le travail des apiculteurs professionnels tandis que les usines de transformation et le musée en plein air présenteront comment les produits apicoles sont préparés. Enfin, la redynamisation des habitats couvrant une surface de 97,6 hectares améliorera l’environnement naturel, stimulera la biodiversité et contribuera au développement rural.

Investissement total et financement européen

L’investissement total du projet «FORESTIERS ET ABEILLES EN SLOVAQUIE et HONGRIE – Le projet apicole des forestiers hongrois et slovaques» s’élève à 1 093 136 EUR, auquel le Fonds européen de développement régional de l’UE contribue à hauteur de 929 165 EUR au titre du programme de coopération «Interreg V-A - Slovaquie-Hongrie». L’investissement relève de la priorité «Nature et culture».