La région du Guipuscoa, en Espagne, parvient à un équilibre entre conservation et tourisme

Pour la province du Guipuscoa en Espagne et le département des Pyrénées-Atlantiques, la collaboration, l’éducation et l’accroissement de la sensibilisation sont essentiels pour établir un équilibre entre la conservation de l’environnement et les besoins du public.

Autres outils

 
The project helped balance conservation and tourism in the Txingudi marshes of Spain and the Domaine d’Abbadia in France ©TXINBADIA+ The project helped balance conservation and tourism in the Txingudi marshes of Spain and the Domaine d’Abbadia in France ©TXINBADIA+

" Le projet Txinbadia s’est traduit par une amélioration considérable de la qualité des services proposés au sein des enclaves naturelles de Plaiaundi, de Jaitzubia et du Domaine d’Abbadia, et a également permis d’organiser des activités pour le public sous une nouvelle perspective et avec de meilleures ressources. Des outils d’éducation environnementale, de sensibilisation et d’information ont été créés afin de susciter une prise de conscience autour de la nécessité de respecter et de préserver les valeurs environnementales de la planète. "

Joseba Ruiz de Loizaga Lafuente, responsable de la formation environnementale au sein du gouvernement basque

Les marais de Txingudi, en Espagne, et le Domaine d’Abbadia sur la Corniche basque, en France, se situent sur une zone transfrontalière sensible sur le plan environnemental. Ces sites sont très appréciés des touristes, ils accueillent plus de 400 000 visiteurs chaque année, et sont localisés dans une zone fortement peuplée. Par conséquent, il a longtemps été difficile pour cette zone de trouver le bon équilibre entre conservation et accès des visiteurs.

Cet équilibre a été atteint grâce au projet TXINBADIA+, financé par l’UE, avec un partenariat autour de l’éducation environnementale et une gestion prudente de l’usage fait par le public de cette zone côtière unique.

Développer un réseau coopératif

Le premier objectif de ce projet était d’améliorer la qualité et l’état de conservation de l’habitat et de la baie. Pour ce faire, différents acteurs territoriaux ont coopéré et les visiteurs et utilisateurs ont été informés de l’importance de la zone.

Le projet incluait cinq actions spécifiques:

  • Partage d’expériences: visites techniques des enclaves et mise en place d’infrastructures de référence, sessions de travail commun afin de renforcer les compétences professionnelles et de créer des moments et des espaces de rencontre entre professionnels issus des deux territoires;
  • Amélioration des espaces et des installations: création d’infrastructures dans les espaces naturels et utilisation d’équipements permettant de concilier conservation et accès des visiteurs. Élaboration du plan directeur, du plan relatif à l’usage du public et préparation des projets de construction;
  • Éducation environnementale, sensibilisation et actions d’information: programmes, événements et activités destinés à différents publics, afin de mieux faire connaître les valeurs naturelles et culturelles de la zone;
  • Communication et diffusion: distribution de documents informatifs concernant le projet, dans le but de sensibiliser le public à des enjeux environnementaux spécifiques;
  • Coordination: action dédiée à la gestion du projet lui-même (coordination, surveillance et évaluation), incluant les réunions techniques, les comités de coopération, les certifications des dépenses, les rapports, etc.

Des résultats durables

La principale réalisation née de ces efforts est la création d’un réseau constitué de l’ensemble des installations et organisations dédiées à la promotion des valeurs naturelles du territoire, aussi bien dans un but environnemental que touristique. Les instruments, les procédures et les équipements nécessaires à la gestion de l’accès du public et à l’éducation environnementale sont maintenant bien mieux connus.

Bien que le projet touche bientôt à sa fin, TXINBADIA+ continue de fournir des résultats. Les canaux de communication et le réseau de coopération génèrent toujours plus de connaissances et poursuivent le développement de nouveaux programmes et activités afin de promouvoir et de préserver cette zone environnementale majeure.

Investissement total et financement européen

L’investissement total du projet «Enabling the Txinbadia Network to Harmonize Public Use and Conservation in Protected Natural Spaces (TXINBADIA+)» s’élève à 3 744 659 euros, dont une contribution du Fonds européen de développement régional de 2 434 028 euros via le programme opérationnel «Interreg V-A - Espagne-France-Andorre (POCTEFA)» pour la période de programmation 2014-2020.

Date de rédaction

04/02/2020