CAP 3D – Renforcer les compétences de la prochaine génération d’animateurs de la Caraïbe

Un programme d’échange unique entre deux universités caribéennes fournit aux étudiants locaux les compétences en animation, en effets spéciaux et en 3D nécessaires pour les rendre compétitifs au niveau mondial.

Autres outils

 
PARALLEL 14 is the first Caribbean-based, privately run school in digital special effects, 3D animation, and video game creation, located in Le Lamentin, near Fort-de-France (pictured) in Martinque. ©Creative Commons PARALLEL 14 is the first Caribbean-based, privately run school in digital special effects, 3D animation, and video game creation, located in Le Lamentin, near Fort-de-France (pictured) in Martinque. ©Creative Commons

" Ce projet permet aux jeunes Trinidadiens et des Antilles françaises de vivre une expérience de mobilité régionale enrichissante, avec un apprentissage multilingue unique, et de travailler dans un domaine socioculturel différent. "

Laurence BIRON, directrice du projet CAP 3D

L’industrie de l’animation, des effets spéciaux et de la 3D connaît un essor considérable et se révèle être un marché de niche à la croissance exponentielle. Même si quelques professionnels originaires des Caraïbes travaillent dans des studios d’animation de renommée mondiale et participent à de grandes productions, les possibilités au niveau local restent limitées. 

Toutefois, le potentiel d’exportation dans cette région offre de réelles perspectives pour les jeunes Antillais, Guyanais et Caribéens. Le défi consiste donc à leur proposer une formation locale de qualité. Sur place, le Caribbean Animation Project (CAP 3D), financé par l’UE, développe actuellement un programme d’échange universitaire unique en son genre, afin de permettre aux étudiants de bénéficier de l’expertise et des ressources d’acteurs majeurs de l’industrie. 

Un programme pilote réussi

Le projet est une initiative conjointe de PARALLEL 14, la première école privée caribéenne, spécialisée dans les domaines de l’animation 3D, des effets spéciaux numériques et de la création de jeux vidéo, et de l’Université de Trinité-et-Tobago (UTT). En permettant à des étudiants et du personnel de passer un semestre à l’étranger au sein de l’autre école, CAP 3D entend faciliter le transfert de connaissances et les liens universitaires dans un contexte bilingue (anglais-français) pour les étudiants et le personnel.

Lors de la phase pilote en 2018, deux étudiants de PARALLEL 14 ont passé un trimestre à l’UTT, pendant que deux étudiants de l’UTT étudiaient à PARALLEL 14. Selon les coordinateurs du projet, il ne s’agit que du commencement d’un partenariat durable entre les deux écoles. Le projet renforce actuellement les formations disponibles, en mettant en place une reconnaissance mutuelle des crédits acquis dans l’institution partenaire, et prépare le terrain pour des études intégrées et des diplômes conjoints.

Le résultat escompté est la création d’un secteur dynamique de l’animation, de la 3D et des effets spéciaux au sein de la Caraïbe, soutenu par un vivier de talents dans lequel les grands studios de production internationaux pourront recruter. 

Un volet culturel

Le projet favorise le développement de compétences professionnelles essentielles, mais il remplit aussi une importante fonction culturelle. Les étudiants francophones de PARALLEL 14 ont la chance de pratiquer ou d’apprendre l’anglais sur une île anglophone, tandis que les étudiants de l’UTT découvrent la culture et la langue françaises dans des lieux comme la Martinique, par exemple. Les organisateurs du projet indiquent que cet échange unique de compétences, de savoir-faire et de cultures prépare les jeunes diplômés à accéder, et contribuer, aux marchés européens.

Investissement total et financement européen

L’investissement total du projet «CAP 3D — Caribbean Animation Project — Échanges universitaires entre Parallel 14 et l’Université de Trinité-et-Tobago» s’élève à 211 053 EUR, auquel le Fonds européen de développement régional contribue à hauteur de 112 513 EUR par l’intermédiaire du programme opérationnel «Espace Caraïbes» pour la période de programmation 2014-2020. L’investissement relève de la priorité «Renforcer le capital humain par le développement de la formation en langues de la Caraïbe (anglais, espagnol, français) et de la mobilité étudiante et professionnelle au sein de la Caraïbe».