Une étude pour améliorer la protection des populations en cas de crue en région Pays de la Loire

Porté par Angers Loire Métropole, le projet consiste à mener une étude d’évaluation du rôle des remblais de l'Authion, afin d’améliorer la protection des populations en cas de crue majeure de la Loire et/ou de l’Authion, en région Pays de la Loire.

Autres outils

 
Le projet consiste à améliorer la protection des populations en cas de crue majeure de la Loire et/ou de l’Authion. ©Creative Commons Le projet consiste à améliorer la protection des populations en cas de crue majeure de la Loire et/ou de l’Authion. ©Creative Commons

" Le projet a permis de comprendre un système hydraulique complexe situé dans la vallée de la Loire. La clarification du rôle des aménagements permet la sécurisation des biens et des personnes, ainsi qu’une meilleure prise en compte du risque inondation dans ce secteur. "

Jean-Louis Demois, Vice-Président d'Angers Loire Métropole en charge de l'Environnement et des Déchets

Cette étude évalue les conséquences d'une inondation selon plusieurs scenarii (par rupture et par surverse, panne de pompage) et du retour de l'eau à la Loire. Elle concerne principalement les quartiers de Sorges, le Moulin Marcille, la Guillebotte, la Chesnaie, Saint-Aubin, les Ponts-de-Cé et la zone industrielle de Vernusson, à Angers.

Le projet vise à identifier les risques inondations sur le secteur d’étude et à clarifier le rôle joué ou non par les remblais. Il consiste aussi à mieux prendre en compte le risque inondation dans l’aménagement du territoire sur un secteur très complexe hydrauliquement et en bord de Loire.

Protéger les populations situées sur les rives de l’Authion

Sur sa partie aval, le val d’Authion est densément urbanisé, notamment sur les communes de Trélazé et des Ponts-de-Cé. Ce secteur est particulièrement complexe d’un point de vue hydraulique: la zone protégée par la grande levée de Loire est elle-même décomposée en « casiers » hydrauliques par des remblais secondaires. Ce système est traversé par l’Authion canalisé, qui draine l’ensemble du val d’Authion et qui en constitue l’unique exutoire sur la commune des Ponts-de-Cé.

L’étude de dangers produite en 2014 par la DREAL Centre n’aborde pas le cas des remblais secondaires tout en préconisant des études hydrauliques spécifiques pour comprendre leur rôle.

Suite à ces conclusions et en prévision de la prise de compétence GEMAPI sur son territoire, Angers-Loire- Métropole a souhaité lancer une étude hydraulique de la partie aval du val d’Authion. Cette étude a pour but de mieux connaître le rôle des remblais de l'Authion. L'idée est de savoir comment se propagerait l'eau dans la ville et comment elle se vidangerait. Le but final est d'améliorer la protection des populations situées derrière cet ouvrage en cas de crue majeure de la Loire et/ou de l’Authion.

Dans une logique d’association des acteurs locaux et d’amélioration des connaissances, il a d’abord fallu appréhender et modéliser le fonctionnement des cours d’eau et les enjeux présents (maisons, entreprises...). La seconde étape a été de mieux comprendre le rôle joué par les remblais à travers leur description physique et leur comportement dans différents scénarii d’inondation de ces secteurs.

Le classement des ouvrages

Un modèle hydraulique plus précis de ce secteur complexe a pu être réalisé, ainsi que les choix, pour chaque remblai, de classement ou non au titre des ouvrages de protection. Ce dernier est important pour assurer la sécurité des biens et des personnes. En effet, un ouvrage classé disposera d’un suivi règlementé et rigoureux pour assurer sa protection.

Le projet a permis de clarifier la situation de ce secteur face au risque inondation et de valider la sécurisation des biens et des personnes. Les élus ont pu s’engager sur l’éventuelle opportunité de classement des ouvrages en systèmes d’endiguement. Le classement d’un système d’endiguement est finalement décidé, tandis que le principe de mise en transparence des autres ouvrages étudiés est retenu.

Investissement total et financement européen

Le projet « Risques inondations - Etude d'inondation des secteurs de Ponts-de-Cé, Trélazé et Sainte-Gemmes-sur-Loire » a fait l’objet d’un investissement total de 70 000 EUR ; la contribution du Fonds européen de développement régional s’élève à 35 000 EUR au titre du programme de coopération « Programme Opérationnel Interrégional FEDER Loire » pour la période de programmation 2014-2020. L’investissement relève de la priorité « Union énergétique et climat ».

Date de rédaction

06/02/2020