Libérer le potentiel de l’innovation dans le secteur des technologies médicales à Bruxelles

Mis en place par le cluster santé lifetech.brussels, le MedTech Accelerator® vise à accélérer le développement des technologies médicales innovantes au sein de la Région de Bruxelles-Capitale, et de mieux faire connaître les solutions créées dans cette région. Chaque année, 5 à 10 entrepreneurs possédant déjà des sociétés établies à Bruxelles ou souhaitant en créer suivent un programme de 4 mois, afin d’améliorer leurs compétences commerciales et de chercher des moyens de relever les défis du secteur des technologies médicales, avec l’aide d’environ 120 experts. L’objectif est de soutenir 60 projets d’ici 2023.

Autres outils

 
The MedTech Accelerator® is aimed at boosting development of innovative medical technology in the Brussels Capital region ©MedTech Accelerator The MedTech Accelerator® is aimed at boosting development of innovative medical technology in the Brussels Capital region ©MedTech Accelerator

" Le MedTech Accelerator® est le premier du genre en Belgique. Il a été mis au point avec l’aide d’un groupe de travail composé d’entrepreneurs, de professionnels de la santé, des fédérations belges des secteurs de la technologie et des technologies médicales, et de l’Agence fédérale des médicaments et des produits de santé. En rassemblant des experts issus de milieux divers, le programme pousse les participants à sortir de leur zone de confort, à bousculer leurs certitudes et à aborder leurs projets sous différents angles. "

Sophie Liénart, coordinatrice du projet MedTech Accelerator®, lifetech.brussels

Les participants ont accès à des ateliers portant sur les affaires et les technologies médicales. Le premier type d’ateliers concerne le financement, la commercialisation, les compétences en matière de présentation, le développement de produits, l’expérience utilisateur et la gestion des équipes, tandis que le second type traite des affaires réglementaires, des études cliniques, des problèmes de traçabilité et de prototypage.

De plus, 20 heures sont consacrées à l’encadrement individuel, à des discussions avec des parties prenantes du domaine des technologies médicales, à des visites sur le terrain, ainsi qu’aux occasions de présenter les solutions aux patients, aux professionnels de la santé, aux administrations publiques, aux entrepreneurs, aux centres de recherche et aux investisseurs.

Pour pouvoir participer au programme, les candidats doivent disposer d’une preuve de concept relative à un dispositif médical et avoir vérifié leurs hypothèses de marché auprès de clients potentiels. Les start-up qu’ils représentent doivent exister depuis moins de 3 ans. Un jury est chargé de sélectionner les participants finaux.

Les défis du domaine de la santé

Les défis auxquels est confronté le secteur de la santé comprennent notamment le vieillissement de la population et les taux croissants de maladies chroniques, qui augmentent les coûts, exposent à un manque de personnel et exercent une pression supplémentaire sur le personnel de santé. Un grand nombre d’idées émergentes pourraient aider à résoudre ces problèmes, permettre au secteur de maintenir un niveau élevé de soins, créer des emplois et contribuer au développement économique. Cependant, les risques encourus par leur mise en pratique et la nécessité d’une réglementation forte dans le domaine médical représentent des obstacles à l’innovation.

Le cluster lifetech.brussels aide les entrepreneurs confrontés à des difficultés concernant le développement de solutions viables d’un point de vue technique et économique, tout en satisfaisant à des exigences réglementaires rigoureuses. Via l’accélérateur, ils ont l’opportunité de présenter leurs offres et modèles commerciaux à des clients cibles et de les tester dans des environnements réels. Cela est rendu possible grâce aux liens établis par le cluster avec des laboratoires vivants et des associations de patients. Des collaborations internationales sont actuellement mises en place afin de consolider les services proposés par l’accélérateur.

Sauver des vies

Les activités accompagnées par des instructeurs permettent aux participants d’identifier les lacunes présentes dans leurs offres, d’élaborer des objectifs et d’améliorer leur connaissance des réglementations relatives aux technologies médicales, par exemple en matière de normes de qualité et de protection des données. Les connaissances acquises et la validation préliminaire obtenue réduiront les risques pour les projets bénéficiaires, de même que le temps nécessaire à la mise sur le marché des solutions. Cela permettrait, par conséquent, d’améliorer les conditions de vie de centaines de personnes, voire de sauver ces vies, et de réduire les frais de santé.

Un grand nombre de sociétés bénéficiant d’un soutien via l’accélérateur ont pu développer leurs produits en tirant parti de la dématérialisation. La société MoveUP en est un parfait exemple. Cette dernière propose un dispositif de surveillance personnalisée et factuelle de la rééducation postopératoire aux patients ayant bénéficié d’une prothèse de hanche ou de genou. Jusqu’à présent, près de 700 personnes ont pu profiter de ce dispositif. Citons par ailleurs la société Spentys, qui utilise la numérisation, la modélisation et l’impression 3D dans le but de créer des plâtres, des attelles ou des orthèses pour l’immobilisation des articulations blessées. Plus de 600 patients ont profité des avantages offerts par ces produits.

Investissement total et financement de l’UE

L’investissement total du projet «MedTech Accelerator®» s’élève à 3 358 468 euros, auquel le Fonds européen de développement régional contribue à hauteur de 1 624 132 euros au titre du programme opérationnel de la «Région de Bruxelles-Capitale» pour la période de programmation 2014-2020. L’investissement relève de la priorité «Renforcer la recherche, le développement technologique et l’innovation».

 

Date de rédaction

21/02/2020