Cinq pays unissent leurs efforts pour recycler les déchets issus de la construction et de la démolition

Impliquant des parties prenantes dans le domaine du bâtiment issues de l’Europe du Nord-Ouest, le projet Seramco (Secondary Raw Materials for Concrete Precast Products) fabrique des produits préfabriqués en béton à l’aide de déchets recyclés provenant de la construction et de la démolition. L’objectif est de créer un marché pour ces produits et de les distribuer partout en Europe, en générant des avantages économiques pour les sociétés de construction durable, tout en créant de l’emploi.

Autres outils

 
The Seramco project uses construction and demolition waste to make precast concrete products. ©Seramco The Seramco project uses construction and demolition waste to make precast concrete products. ©Seramco

" Seramco vise à augmenter la part de déchets issus de la construction et de la démolition utilisés dans la production de ciment et de béton dans le Nord-Ouest de l’Europe. Les principales matières premières sont remplacées par des matières recyclées de grande qualité: une pratique plus durable qui atténue les pressions exercées sur les ressources naturelles tout en contribuant à la transition de l’Europe vers une économie circulaire. "

Christian Glock, directeur de l’Institute of Concrete Structures and Structural Design, à l’Université de Kaiserslautern

Afin d’améliorer le recyclage des déchets issus de la construction, Seramco a analysé et amélioré les méthodes de tri et de traitement, avant de développer et de tester des mélanges de béton composés de matériaux recyclés. Le projet a par la suite produit du ciment à partir d’agrégats recyclés, et l’a utilisé pour fabriquer des produits préfabriqués en béton, comparables aux produits traditionnels d’un point de vue du coût et de la qualité.

Afin de démontrer la sécurité et le caractère abordable des produits, ceux-ci font l’objet de tests avant commercialisation sur trois sites: un parc de parkour à Seraing, en Belgique; une scène de 40 m2 à Pirmasens, en Allemagne; et un mur de soutènement de 20 m sur une aire d’autoroute de l’Est de la France.

Un secteur qui mobilise de nombreuses ressources

La construction représente le secteur européen qui mobilise le plus de ressources, comptabilisant près de la moitié des matières premières utilisées, et responsable de la production d’un tiers des déchets, pour lesquels 4 % seulement sont réutilisés. Seramco a évalué les processus existants de nettoyage et de concassage des déchets de construction et de démolition, y compris leur efficacité énergétique. Sur cette base, le projet a formulé deux méthodes de traitement afin d’obtenir des agrégats de grande qualité à partir des déchets.

Les chercheurs ont optimisé et adapté quatre mélanges de béton destinés à des éléments structurels et non structurels fabriqués à partir de béton, de briques, de tuiles et de céramique recyclés pour une production industrielle. Plusieurs caractéristiques ont été comparées avec celles des agrégats traditionnels, telles que leur durabilité, leur coût et leur impact écologique. L’équipe a également formulé une nouvelle méthode pour fabriquer du ciment à l’aide de sable de qualité variable recyclé.

Plus de 1 000 tonnes de ciment ont été produites, tandis que plus de 10 prototypes de produits ont été créés afin de tester les nouveaux mélanges, avec notamment 130 m2 de pavés. Les produits ont satisfait toutes les exigences en vigueur en matière de solidité.

Dans le cadre de la préparation de la commercialisation, Seramco a analysé les marchés et les cadres réglementaires dans chacun des pays participants. En outre, les partenaires rencontrent régulièrement les autorités publiques afin d’échanger sur la conformité des produits au regard de la réglementation.

Piloter les produits

Les travaux de Seramco au Parc des Marêts à Seraing, en Belgique, impliquent l’installation d’environ 100 tonnes de produits préfabriqués en béton afin de revitaliser un espace public récréatif. Le projet a rendu l’espace plus accessible aux personnes en situation de handicap. En Allemagne, la scène située sur le campus de Pirmasens à l’Université de sciences appliquées de Kaiserslautern est utilisée dans le cadre de performances musicales et théâtrales.

Les résultats du projet sont diffusés aux entreprises de recyclage, de béton préfabriqué et de ciment, ainsi qu’à des associations de l’industrie, à des autorités publiques et à des chercheurs. Seramco partage son savoir-faire avec huit sociétés, pour aider à la production d’agrégats recyclés, et avec 20 autres structures, afin d’accompagner la fabrication de béton préfabriqué.

Le restant de la diffusion d’informations se fait sous la forme de bulletins d’informations, d’événements, de formation à l’utilisation des produits de Seramco et d’inclusion des connaissances du projet à des conférences universitaires.

D’ici 2021, Seramco table sur une augmentation de l’ordre de 50 000 tonnes par an de l’utilisation des agrégats recyclés dans les produits à base de ciment et de béton préfabriqué. Sur la base du modèle d’affaires élaboré, ce chiffre pourrait atteindre le million de tonnes à l’horizon 2026, permettant de sauver de la décharge un volume équivalent de déchets.

La dernière conférence du projet «Precast Concrete in the Circular Economy» se tiendra les 15 et 16 février 2021 à Kaiserslautern en Allemagne.

Investissement total et financement de l’UE

L’investissement total du projet «Secondary Raw Materials for Concrete Precast Products» s’élève à 7 276 838 EUR, auquel le Fonds européen de développement régional contribue à hauteur de 4 366 103 EUR par l’intermédiaire du programme opérationnel Interreg «Europe du Nord-Ouest» pour la période de programmation 2014-2020. Cet investissement relève de la priorité «Optimiser la (ré)utilisation de matériaux et de ressources naturelles».

Date de rédaction

31/08/2020