Dans le cadre de sa politique de cohésion, l'UE investit plus de 1,4 milliard d'euros dans des projets verts dans 7 États membres.

Autres outils

 
17/03/2020

La Commission européenne a approuvé aujourd'hui un programme d'investissement de plus de 1,4 milliard d'euros de fonds européens dans 14 grands projets d'infrastructure dans 7 États membres, à savoir la Croatie, la République tchèque, la Hongrie, la Pologne, le Portugal, la Roumanie et l'Espagne. Les projets, axés sur une Europe plus intelligente et à faibles émissions de carbone, couvrent plusieurs domaines clés, tels que l'environnement, la santé, les transports et l'énergie. Ils représentent un investissement massif visant à stimuler l'économie, protéger l'environnement et améliorer la qualité de vie et le bien-être social des citoyens.

Mme Elisa Ferreira, commissaire chargée de la cohésion et des réformes, a déclaré à ce propos: « En ces temps si difficiles pour notre continent, il est crucial que la politique de cohésion continue à jouer son rôle de soutien à l'économie au profit de nos citoyens. Les grands projets adoptés d'aujourd'hui montrent que le financement de l'UE, et en particulier la politique de cohésion, donne des résultats concrets en aidant les régions et les villes à devenir des endroits plus sûrs, plus propres et plus confortables pour les personnes et les entreprises. Bon nombre des projets approuvés contribuent également à la réalisation des objectifs du pacte vert pour l'Europe. Lorsque la Commission européenne, les États membres et les régions unissent leurs forces, nous pouvons accomplir beaucoup de choses.»

Amélioration du réseau ferroviaire croate

Plus de 119 millions d'euros au titre du Fonds de cohésion financeront l'acquisition de 21 nouveaux trains électriques pour améliorer la qualité du service, réduire les retards et encourager un plus grand nombre de personnes à utiliser un type de transport durable. Ce projet contribuera à moderniser le matériel roulant du pays et à améliorer la connectivité et la mobilité, ce qui aura des conséquences économiques positives. Les temps de trajet, le bruit, les vibrations et les coûts d'exploitation seront réduits, tandis que la sécurité augmentera.

Un approvisionnement énergétique plus fiable et plus efficace en République tchèque

Grâce à un investissement de près de 37 millions d'euros au titre du Fonds européen de développement régional, une nouvelle ligne électrique à double circuit fiable et efficace sera construite entre Přeštice et Vítkov dans les régions tchèques de Plzeň et de Karlovy Vary. En plus d'être une infrastructure clé reliant les systèmes énergétiques de différents pays de l'UE, ce projet permettra d'accroître la sécurité énergétique et la production d'énergie renouvelable. Les pannes générales et les défaillances du réseau au niveau régional diminueront également.

Renforcer la sécurité contre les inondations et améliorer la gestion durable de l'eau en Hongrie

Un financement de plus de 49 millions d'euros du Fonds de cohésion permettra d'accroître la sécurité contre les inondations pour la population et l'économie dans la vallée de la Tisza, en réponse notamment aux inondations extrêmes des dernières décennies.

En outre, près de 96 millions d'euros du Fonds de cohésion seront utilisés pour la protection de plus de 132 000 habitants contre les risques d'inondation dans la Haute-Tisza. Ce projet vise également à améliorer la gestion durable de l'eau, et à soutenir ainsi l'économie basée sur l'eau.

Une énergie propre et des services de transport de meilleure qualité en Pologne

Une ligne à haute tension et des sous-stations électriques seront construites dans le nord et le nord-ouest de la Pologne grâce à un investissement de l'UE de plus de 54 millions d'euros du Fonds de cohésion. Couvrant une zone de près de 380 km, le projet soutiendra la production et la distribution d'énergie propre et sûre, réduisant ainsi les émissions de gaz à effet de serre et la pollution atmosphérique.

En outre, près de 85 millions d'euros du Fonds européen de développement régional permettront d'améliorer les transports publics à Olsztyn en prolongeant les lignes de tramway et de bus existantes et en installant un système de transport intelligent. Il en résultera une plus grande utilisation des transports publics et une décongestion du trafic routier, ce qui aura des conséquences positives sur l'environnement urbain.

Ensuite, le Fonds de cohésion investira plus de 38 millions d'euros pour moderniser le réseau de tramways de Bydgoszcz, dans la voïvodie de Cujavie-Poméranie. Grâce à ce projet, environ 350 000 habitants bénéficieront d'un confort et d'une accessibilité accrus pour les personnes à mobilité réduite, ainsi que d'une réduction du trafic et des émissions de gaz à effet de serre.

En outre, avec un investissement de plus de 76 millions d'euros du Fonds européen de développement régional, la Pologne modernisera quatre lignes ferroviaires d'une longueur totale de près de 52 km dans la voïvodie de Silésie, ce qui permettra de réduire les temps de trajet et la pollution atmosphérique et facilitera l'interopérabilité et la sécurité ferroviaires.

Modernisation des transports publics au Portugal

Le Fonds de cohésion investira 107 millions d'euros pour moderniser le réseau du métro de Porto. Cela rendra les transports publics de la ville plus attrayants, réduira le trafic et la pollution et garantira des déplacements plus sûrs, plus rapides et plus confortables pour les passagers.

Garantir l'accès à une eau propre et à de meilleurs soins de santé en Roumanie

Une enveloppe de 486,6 millions d'euros du Fonds de cohésion permettra, d'une part, d'améliorer l'accès à l'eau potable et d'assurer un traitement adéquat des eaux usées pour plus de 400 000 personnes dans le sud-ouest de la Roumanie et, d'autre part, d'empêcher la contamination des eaux souterraines dans le nord-est du comté de Suceava, pour 220 000 habitants.

L'UE investira ensuite 47 millions d'euros au titre du Fonds européen de développement régional pour améliorer la qualité et l'efficacité des services médicaux dans la région nord-est. Grâce à cet investissement, qui profitera à 90 000 habitants, les patients recevront un traitement de haute qualité et le nombre de décès et de handicaps à long terme sera réduit.

Amélioration d'une liaison ferroviaire du corridor Atlantique

Le Fonds européen de développement régional investira 265 millions d'euros pour améliorer plus de 178 km de liaison ferroviaire sur les 715 km de la ligne à grande vitesse Madrid-Lisbonne, notamment dans la région d'Estrémadure. Le transport longue distance de marchandises et de passagers en bénéficiera, avec des retombées économiques et environnementales positives. Ce projet fait partie du corridor Atlantique du réseau RTE-T qui relie l'Europe du Sud-Ouest au reste de l'UE.

Contexte

Les grands projets sont des investissements à grande échelle de la politique de cohésion, d'une valeur de plus de 50 millions d'euros chacun. Étant donné la forte contribution financière de l'UE à ces projets, par l'intermédiaire du Fonds européen de développement régional ou du Fonds de cohésion, ceux-ci font l'objet d'une procédure d'évaluation spécifique et d'une décision finale de la Commission européenne.

Au cours de la période de programmation 2014-2020, 310 grands projets ont déjà reçu le soutien de la politique de cohésion.

L'initiative JASPERS (assistance conjointe à la préparation de projets dans les régions européennes) regroupe des experts indépendants aidant les gouvernements locaux, régionaux et nationaux à préparer de grands projets d'infrastructure financés par les fonds de l'UE. Elle a joué un rôle important dans chacun de ces projets, en conseillant les États membres et les bénéficiaires lors de la phase d'élaboration du projet ou lors de l'évaluation de la demande de financement.

Pour plus d'informations

Actualités