Table des matières
Rechercher dans le guide

Projet de mobilité pour le personnel de l’enseignement scolaire

Les projets de mobilité permettent aux établissements scolaires d’offrir à leurs enseignants et à d’autres membres du personnel éducatif des possibilités et des incitations pour l’acquisition de nouvelles compétences en rapport avec les besoins de l’école. La direction de l’établissement scolaire doit jouer un rôle actif dans la planification, le soutien et le suivi du projet de mobilité.

Pour garantir et maximiser l’impact de ces activités sur le développement professionnel de l’ensemble du personnel, les établissements scolaires doivent s’assurer que, au terme de l’activité de mobilité, les compétences acquises par leur personnel sont diffusées à travers tout l’établissement et intégrées dans leur pratique pédagogique.

Avant de poser leur candidature, les établissements scolaires doivent soigneusement réfléchir au nombre de membres du personnel pouvant participer de manière réaliste au projet sur toute sa durée (à savoir, un an ou deux), aux types d’activités auxquels ils participeront et à la manière d’assurer un suivi efficace de ces activités au retour dans l’établissement d’envoi. Au stade de la candidature, les organisations candidates devront fournir les chiffres indicatifs, les types et les pays d’accueil des activités de mobilité prévues.

Dès lors que l’Agence nationale sélectionne le projet de mobilité et confirme le budget demandé, le bénéficiaire peut commencer à sélectionner les participants et organiser les détails des activités.

1. Soutien organisationnel

La subvention de soutien organisationnel est une contribution aux coûts encourus par les établissements dans le cadre d’activités de soutien de la mobilité du personnel. Par exemple:

  • préparation et suivi du plan de développement européen;
  • dispositions organisationnelles avec les établissements partenaires (principalement en cas d’observation en situation de travail et de missions d’enseignement);
  • fourniture d’informations et d’une assistance au personnel;
  • sélection du personnel pour les activités de mobilité;
  • préparation des conventions de mobilité en vue de garantir la qualité et la reconnaissance des activités de mobilité;
  • préparation linguistique et interculturelle du personnel mobile;
  • facilitation de l’intégration du personnel mobile arrivant dans l’établissement scolaire;
  • assurer un tutorat et une supervision efficaces des participants mobiles;
  • soutien à la réintégration des participants mobiles et exploitation de leurs nouvelles compétences acquises au bénéfice de l’établissement scolaire, du personnel enseignant et des élèves.

2. Avant l’activité de mobilité

A: Plan de développement Européen

Avant de déposer sa candidature, un établissement scolaire ou le coordinateur d’un consortium de mobilité national doit élaborer un plan de développement européen. Celui-ci fait partie du formulaire de candidature. Cette section explique de quelle manière les activités de mobilité planifiées sont inscrites dans une stratégie plus large et à long terme de développement et de modernisation du ou des établissement(s) scolaire(s) impliqué(s) dans le projet.

Ce plan de développement européen joue un rôle déterminant dans l’évaluation des demandes de subvention et doit fournir des informations par rapport aux points suivants: 

  • les besoins du ou des établissement(s) scolaire(s) en termes de développement de qualité et d’internationalisation (concernant, par exemple, les compétences de gestion, les compétences du personnel, de nouveaux outils ou méthodes d’enseignement, la dimension européenne, les compétences linguistiques, le programme de cours, l’organisation de l’enseignement, de la formation et de l’apprentissage, le renforcement des liens avec les institutions partenaires) et la manière dont les activités planifiées contribueront à satisfaire ces besoins;
  • l’impact escompté sur les élèves, les enseignants, les autres membres du personnel et l’établissement scolaire en général;
  • la manière dont les établissements scolaires intégreront les compétences et les expériences acquises par leur personnel dans leur programme et/ou leur plan de développement;
  • la manière dont eTwinning sera utilisé en connexion avec les activités de mobilité planifiées, le cas échéant (voir la section ci-dessous).

B: eTwinning

eTwinning encourage la coopération pédagogique et la mise en réseau d’établissements scolaires en Europe par le biais de l’utilisation des technologies de l’information et de la communication (TIC). Il propose des conseils, des idées et des outils visant à faciliter la création de partenariats et la mise en œuvre de projets collaboratifs dans n’importe quelle discipline par les établissements scolaires.

Utilisé dans le cadre d’un projet de mobilité, eTwinning permet:

  • de trouver des partenaires/organisations d’accueil potentiels à l’étranger et de travailler avec eux avant d’introduire une demande de financement, de façon à améliorer la qualité et l’impact des projets planifiés;
  • d’utiliser les outils disponibles pour le projet pour mettre en œuvre des projets plus stratégiques et mieux exploiter les contributions des partenaires;
  • de préparer le personnel sortant, par exemple par le biais de communications avec l’organisation d’accueil (pour en savoir plus sur le pays et l’organisation d’accueil, discuter et convenir des activités à réaliser), et de participer à des évènements d’apprentissage en ligne liés à sa mobilité;
  • de coopérer de manière intensive avec l’ensemble des établissements scolaires associés, pendant et après le projet de mobilité du personnel.

Aucune demande formelle n’est requise pour utiliser eTwinning. Tous les établissements scolaires doivent s’inscrire sur le portail eTwinning. Le portail européen eTwinning est un site web entièrement multilingue qui propose des outils et services de collaboration grâce auxquels les enseignants peuvent s’inscrire, trouver des partenaires et travailler avec eux. Il sert également de point de rencontre permettant à tous les enseignants intéressés de partager des ressources, de discuter et de trouver des établissements scolaires partenaires.

eTwinning vient en aide aux établissements scolaires au niveau européen, par le biais de son bureau d’assistance européen, et au niveau national, au travers des bureaux d’assistance nationaux. Tous les enseignants peuvent bénéficier des services, de la formation, de la reconnaissance et des outils proposés par les bureaux d’assistance nationaux et européen d’eTwinning. Pour de plus amples informations sur ces bureaux, reportez-vous à la section « Quels sont les autres organismes associés à l’exécution du programme? » dans la partie A de ce guide.

 

C: Conditions de participation du personnel

Sélection

L’établissement scolaire d’envoi est responsable de la sélection du personnel pour les activités de mobilité. La procédure de sélection doit se faire de façon juste, transparente, cohérente et documentée et doit être accessible à toutes les parties concernées. Le profil des participants doit correspondre aux critères d’éligibilité présentés dans la partie B de ce guide. L’établissement scolaire d’envoi doit déterminer la procédure de sélection, c’est-à-dire la manière dont le personnel sera invité à présenter sa candidature, les documents à soumettre par les candidats et le traitement réservé à ces documents.

L’établissement scolaire doit fixer les critères qui seront pris en considération dans le cadre de la procédure de sélection. Les critères généraux peuvent notamment être: la motivation, les objectifs de l’activité de mobilité et la volonté de partager l’expérience vécue au retour. Il est vivement recommandé de constituer un comité de sélection, auquel pourront également participer des personnes extérieures, plutôt que de laisser un membre du personnel prendre la décision seul.

Outre ces critères généraux, il est possible de fixer des critères spécifiques liés à la nature ou à l’objet du projet de mobilité (c.-à-d. pertinence des activités planifiées par un membre du personnel pour les besoins de l’établissement scolaire et autres critères définis par l’école).

Les critères généraux et spécifiques doivent être approuvés et partagés par l’ensemble des personnes prenant part à la procédure de sélection et doivent être clairement communiqués aux candidats. Le partage ou l’examen des critères de sélection et de leur raison d’être avec l’organisation d’accueil peut faciliter la préparation des activités. Un procès-verbal de la procédure de sélection doit être rédigé dans l’éventualité de plaintes internes.

 

Convention de mobilité

Lorsque le participant est sélectionné, il doit, avec l’aide de l’établissement scolaire d’envoi (et de l’organisation partenaire, si la mobilité concerne une mission d’enseignement ou un stage d’observation), convenir formellement du type de formation à suivre et de son contenu, clarifier la manière dont il se préparera à cette formation et dont il diffusera les connaissances/compétences acquises au sein de l’établissement scolaire et en dehors, ainsi que les avantages de sa participation au niveau institutionnel et à titre personnel. Il faut également convenir de la manière dont la formation sera évaluée et reconnue par l’établissement scolaire d’envoi. Cette convention doit être établie avant le début de l’activité de mobilité. Il a pour principal but de clarifier les attentes de l’établissement scolaire d’envoi, de l’organisation d’accueil et du participant et de s’assurer de la pertinence du séjour à l’étranger.

 

Mobility Tool+

L’organisation bénéficiaire est tenue d’encoder des informations générales concernant le participant et le type d’activité de mobilité qu’il réalisera (nom du participant, destination, durée de l’activité de mobilité, etc.) dans le Mobility Tool+, au plus tôt lors de la sélection des participants. Le Mobility tool aidera le bénéficiaire à gérer les activités de mobilité Erasmus+. L’organisation bénéficiaire est également chargée d’actualiser le Mobility Tool+ à chaque modification des participants ou des activités survenant pendant le déroulement du projet de mobilité. Les bénéficiaires auront la possibilité de générer des rapports préremplis depuis le Mobility Tool+ sur la base des informations fournies. Le Mobility Tool+ générera par ailleurs des rapports à compléter par les participants aux activités de mobilité. De plus amples informations sur le Mobility Tool+ et l’accès à celui-ci seront fournies dans la convention de subvention entre l’Agence nationale et le bénéficiaire.

3. Après l’activité de mobilité

A: Reconnaissance des acquis d’apprentissage

Les organisations d’envoi et d’accueil concernées doivent s’accorder sur la délivrance d’un certificat de mobilité Europass au terme de l’activité de mobilité. Pour plus d’informations sur la procédure à suivre, veuillez consulter le site web d’Europass: http://europass.cedefop.europa.eu/fr/home.

 

B: Rapports

Au terme de la période à l’étranger, tous les membres du personnel ayant pris part à une activité de mobilité sont tenus de rédiger et de soumettre un rapport final. Les membres du personnel qui ne soumettent pas le rapport pourront être tenus de rembourser tout ou partie de la subvention européenne reçue. Un tel remboursement ne sera pas demandé lorsqu’un membre du personnel n’a pas pu terminer les activités prévues à l’étranger en raison d’un cas de force majeure. Ces cas seront signalés par l’établissement scolaire d’envoi ou le coordinateur du consortium de mobilité national et seront approuvés par écrit par l’Agence nationale.