Table des matières
Rechercher dans le guide

Projet de mobilité pour le personnel en charge de l’éducation des adultes

La mobilité d’apprentissage pour le personnel en charge de l’éducation des adultes vise à renforcer les principales compétences et aptitudes de ce personnel de façon à améliorer la qualité de l’enseignement et de l’apprentissage sous toutes leurs formes et de les mettre en adéquation avec les besoins du marché du travail et de la société en général. Une attention particulière sera accordée aux projets traitant des besoins d’enseignement/ d’apprentissage des apprenants adultes défavorisés (y compris les réfugiés, les demandeurs d’asile et les migrants). Les organisations d’éducation des adultes devraient utiliser la mobilité d’apprentissage de leur personnel de manière stratégique, à des fins d’internationalisation et de renforcement de leurs capacités.

1. Soutien organisationnel

La subvention de soutien organisationnel est une contribution aux coûts encourus par les organisations dans le cadre d’activités de soutien de la mobilité du personnel. Elle a pour but de faciliter la mise en œuvre d’activités de mobilité de qualité visant à renforcer la capacité des organisations d’éducation des adultes.  Par exemple:

  • préparation et suivi du plan de développement européen;
  • fourniture d’informations et d’une assistance au personnel;
  • sélection du personnel pour les activités de mobilité;
  • prise de dispositions organisationnelles avec les organisations partenaires (en particulier en cas d’observation en situation de travail (stages d’observation) et de missions d’enseignement);
  • préparation des conventions de mobilité en vue de garantir la qualité et la reconnaissance des activités de mobilité;
  • préparation linguistique et interculturelle du personnel mobile;
  • assurer un tutorat et une supervision efficaces du personnel mobile;
  • soutien à la réintégration des participants mobiles et exploitation de leurs nouvelles compétences acquises pour améliorer la qualité des dispositions en matière d’enseignement et d’apprentissage de l’organisation d’éducation des adultes.

La qualité de la mise en œuvre et du suivi du projet par l’organisation sera prise en considération au moment de décider de la subvention finale. La mise en œuvre du projet de mobilité doit respecter les lignes directrices fixées dans cette annexe sur la mobilité pour le personnel en charge de l’éducation des adultes.

2. Avant l’activité de mobilité

A: Plan de développement européen

Avant de déposer sa candidature, une organisation d’éducation des adultes doit élaborer un plan de développement européen. Celui-ci fait partie du formulaire de candidature. Cette section explique de quelle manière les activités de mobilité planifiées sont inscrites dans une stratégie plus large et à long terme de développement et de modernisation de l’organisation.
Ce plan de développement européen joue un rôle déterminant dans l’évaluation des demandes de subvention et doit fournir des informations par rapport aux points suivants:

  • les besoins de l’organisation en termes de développement de qualité et d’internationalisation (concernant, par exemple, les compétences de gestion, les compétences du personnel, de nouveaux outils ou méthodes d’enseignement/d’apprentissage, la dimension européenne, les compétences linguistiques, le programme de cours, l’organisation de l’enseignement, de la formation et de l’apprentissage, le renforcement des liens avec les organisations partenaires) et la manière dont les activités planifiées contribueront à satisfaire ces besoins;
  • l’impact escompté sur les apprenants adultes, les enseignants, les formateurs, les autres membres du personnel et l’organisation en général;
  • la manière dont l’organisation intégrera les compétences acquises par son personnel dans son programme et/ou son plan de développement.

Le but du plan européen de développement est de s’assurer que les activités planifiées sont pertinentes tant pour les participants individuels que pour l’organisation dans son ensemble, dans la mesure où elles auront une plus grande incidence sur la qualité de l’enseignement et de l’apprentissage si elles sont parfaitement intégrées dans le développement stratégique de l’organisation.

 

B: Mobility Tool+

L’organisation bénéficiaire est tenue d’encoder des informations générales concernant le participant et le type d’activité de mobilité qu’il réalisera (nom du participant, destination, durée de l’activité de mobilité, etc.) dans le Mobility Tool+, au plus tôt lors de la sélection des participants. Le Mobility Tool+ aidera le bénéficiaire à gérer les activités de mobilité Erasmus+. L’organisation bénéficiaire est également chargée d’actualiser le Mobility Tool+ à chaque modification des participants ou des activités survenant pendant le déroulement du projet de mobilité. Les bénéficiaires auront la possibilité de générer des rapports préremplis depuis le Mobility Tool+ sur la base des informations fournies. Le Mobility Tool+ générera par ailleurs des rapports à compléter par les participants aux activités de mobilité.

De plus amples informations sur le Mobility Tool+ et l’accès à celui-ci seront fournies dans la convention de subvention entre l’Agence nationale et le bénéficiaire.

 

C: Conditions de participation du personnel

Sélection

La sélection du personnel incombe à l’organisation d’envoi. La procédure de sélection et d’octroi d’une subvention doit se faire de façon juste, transparente, cohérente et documentée et doit être accessible à toutes les parties prenant part à la procédure de sélection.

L’organisation d’envoi prend les mesures nécessaires pour prévenir tout conflit d’intérêts en ce qui concerne les personnes susceptibles d’être invitées à prendre part aux organes de sélection ou à la procédure de sélection de participants individuels.

 

Convention de mobilité

Il est recommandé aux organisations d’envoi et d’accueil de se mettre d’accord, en collaboration avec les participants, sur les activités qui seront réalisées par les membres du personnel avant le début de la période de mobilité, au moyen d’un échange de courriers ou de messages électroniques. Cette convention définit les acquis d’apprentissage visés pour la période à l’étranger, fixe les dispositions en matière de reconnaissance et dresse la liste des droits et obligations de chaque partie.

Les organisations d’envoi et d’accueil sont toutes deux responsables de la qualité de la période de mobilité à l’étranger.

3. Après l’activité de mobilité

A: Reconnaissance des acquis d’apprentissage

Les organisations d’envoi et d’accueil concernées doivent s’accorder sur la délivrance d’un certificat de mobilité Europass au terme de l’activité de mobilité. Pour plus d’informations sur la procédure à suivre, veuillez consulter le site web d’Europass.

 

B: Rapports

Au terme de la période à l’étranger, tous les membres du personnel ayant pris part à une activité de mobilité sont tenus de rédiger et de soumettre un rapport final du participant. Les membres du personnel qui ne soumettent pas le rapport pourront être tenus de rembourser tout ou partie de la subvention européenne reçue. Un tel remboursement ne sera pas demandé lorsqu’un membre du personnel n’a pas pu terminer les activités prévues à l’étranger en raison d’un cas de force majeure. Ces cas seront signalés par l’organisation d’envoi et seront approuvés par écrit par l’Agence nationale.