Cimetière n° 123 du front de l'Est de la Première Guerre mondiale (Łużna – Pustki, Pologne))

Le cimetière de guerre n° 123, créé en 1918 sur la colline Pustki, a été le théâtre de l'une des plus grandes batailles de la Première Guerre mondiale sur le front de l’Est entre les armées austro-hongroise et allemande, d'une part, et l’armée russe, d'autre part: la bataille de Gorlice, également appelée le «Verdun de l’est». C'est dans ce cimetière que reposent les soldats des trois forces armées, provenant de territoires qui font aujourd’hui partie de l’Autriche, de la Hongrie, de l'Allemagne, de la Pologne, de l’Ukraine, de la Russie, de la Slovénie, ... et de diverses origines religieuses et linguistiques.

Le cimetière n° 123 du front de l'Est de la Première Guerre mondiale est un lieu de mémoire incarnant l’idée de l'œcuménisme, caractérisé par un traitement identique des soldats morts au combat, quelle que soit leur appartenance militaire, ethnique ou religieuse.