EC Representations
EC Representations Newsroom

Stratégie « de la ferme à la table », verdissement de la politique agricole commune, préservation et protection de la biodiversité

Nos modes actuels de production de denrées alimentaires continuent d’entraîner une pollution de l’air, de l’eau et des sols, contribue à la perte de biodiversité et au changement climatique et consomme des quantités excessives de ressources naturelles, tandis qu’une part importante de la nourriture est gaspillée. Pour répondre à cet enjeu écologique majeur, la Commission présentera au printemps 2020 sa stratégie « De la ferme à la table ». [Lire la suite...]

Nos modes actuels de production de denrées alimentaires continuent d’entraîner une pollution de l’air, de l’eau et des sols, contribue à la perte de biodiversité et au changement climatique et consomme des quantités excessives de ressources naturelles, tandis qu’une part importante de la nourriture est gaspillée. Pour répondre à cet enjeu écologique majeur, la Commission présentera au printemps 2020 sa stratégie « De la ferme à la table », qui portera sur l’ensemble des stades de la chaîne alimentaire – y inclus la transformation, le transport, le stockage, l’emballage et le gaspillage des denrées alimentaires – pour une politique alimentaire plus durable.

Agriculteurs et pêcheurs européens resteront des acteurs essentiels de cette transition, et seront soutenus en cela par la politique agricole commune (PAC) et les fonds pour la pêche marine. La Commission souhaite qu’au moins 40% du budget de la future PAC et 30% du fonds pour la pêche marine contribuent à l’action en faveur du climat. La nouvelle PAC valorisera les pratiques durables, comme l’agriculture de précision, l’agriculture biologique, l’agroécologie, l’agroforesterie, ainsi que sur des normes plus strictes en matière de bien-être animal. Les plans stratégiques nationaux que remettront les Etats membres en la matière devront prendre pleinement en compte ces ambitions et encadrer une diminution significative de l’utilisation des pesticides chimiques et des risques qui y sont associés, ainsi que du recours aux engrais et aux antibiotiques.

Pour enrayer l’érosion de la biodiversité à l’échelle mondiale, la Commission présentera en mars 2020 une stratégie en faveur de la biodiversité. Celle-ci définira la position que l’UE prendra à la conférence des parties à la convention (COP) sur la diversité biologique  d’octobre 2020 à Kunming, en Chine. De nouvelles mesures ciblant les principaux facteurs de la perte de biodiversité seront proposées à partir de 2021 et s’appuierons pour partie sur le réseau Natura 2000. La Commission proposera également dès 2020 une nouvelle stratégie en matière de forêts, essentielles notamment à l’absorption de du CO2.

L’UE ambitionne d’offrir à ses citoyens un environnement exempt de substances toxiques, qui protégera également écosystèmes européens. La Commission présentera à l’été 2020 une stratégie relative aux produits chimiques pour la durabilité, qui encouragera l’innovation et le développement de substitution sûres et durables. Elle adoptera en 2021 un plan d’action « zéro pollution » pour l’air, l’eau et les sols. Elle réexaminera également les mesures prises pour lutter contre la pollution causée par les grandes installations industrielles et collaborera avec les États membres pour améliorer la prévention des accidents industriels.  Elle présentera une stratégie durable dans le domaine des produits chimiques.