EC Representations
EC Representations Newsroom

Mobilité durable et intelligente

La Commission estime qu’il est nécessaire de réduire de 90 % les émissions du secteur des transports d’ici à 2050 pour atteindre la neutralité climatique. [Lire la suite...]

La Commission estime qu’il est nécessaire de réduire de 90 % les émissions du secteur des transports d’ici à 2050 pour atteindre la neutralité climatique. Cela concerne aussi bien le transport routier que le transport ferroviaire, aérien ou par voie d’eau. Un des principaux moyens d’action consiste à déplacer une part des 75 % du fret intérieur passant actuellement par la route vers le rail et les voies navigables intérieures. La Commission proposera à cette fin d’ici 2021 une série de mesures pour augmenter la capacité des voies ferroviaires et fluviales.

La Commission entend également réviser la directive sur la taxation de l’énergie afin de réexaminer exonérations fiscales actuellement consenties en faveur des carburants d’aviation et des combustibles maritimes. Le prix du transport doit être en rapport avec l’incidence que celui-ci a sur l’environnement et la santé. La Commission proposera d’étendre le système européen d’échange de quotas d’émission au secteur maritime et envisagera son application au transport routier. Les transports doivent devenir nettement moins polluants, en particulier dans les villes, la qualité de l’air étant en enjeu clé pour notre santé.

De manière générale, la Commission s’attacher à permettre aux usagers de disposer de solutions plus abordables, accessibles, plus saines et plus propres en matière de transport. Elle encouragera la production et l’utilisation de carburants alternatifs durables et procèdera à la révision de la directive sur le déploiement d’une infrastructure pour carburants alternatifs et du règlement sur les réseaux transeuropéens de transport (RTE-T) en vue d’accélérer le déploiement de véhicules et de navires à émissions faibles ou nulles.