Navigation path

France: État d’urgence pour la santé et les droits des exilé.e.s

Depuis plus d’un an, la situation sanitaire avec la crise du COVID-19, cumulée aux restrictions d’accès aux soins n’a cessé de révéler, sinon d’exacerber, les inégalités sociales de santé que subissent les personnes exilées. Pour autant, les parties prenantes engagées pour les réduire ne sont pas restées silencieuses : agence sanitaire, professionnels de santé, du social, services hospitaliers, associations… Ce numéro de Maux d’Exil s’intéresse aux initiatives menées en France pour améliorer l’accompagnement et les conditions d’accès aux soins des exilés, qu’il s’agisse du recours à la médiation; à l’interprétariat professionnel; du développement de ressources tant à destination des professionnels que des populations exilées.

Présentation des résultats de l’enquête Parchemins:

Révélatrice des inégalités sociales de santé touchant les classes les plus défavorisées de la société, l’épidémie de SARS-CoV-2 a particulièrement affecté la Seine-Saint-Denis, département le plus pauvre de la métropole. Qu’en est-il de l’accès aux soins des personnes migrantes sans titre de séjour et des effets de l’épidémie sur leur état de santé ?

Le Comede, 30 ans d’expérimentation de l’interprétariat professionnel en santé:

Le Comede (Comité pour la santé des exilés), promeut l’usage et la généralisation de l’interprétariat professionnel dans les secteurs de la santé et du social. Remboursé par la sécurité sociale ou financé sur programmes régionaux de santé, il est primordial d’en assurer le financement pérenne pour garantir l’égal accès de toutes et tous à la santé ainsi que la qualité des soins prodigués.

En Bretagne, les premiers résultats prometteurs de l’expérimentation CIME:

L’association Réseau Louis Guilloux (RLG) a ouvert en 2006 un centre médical à Rennes proposant des consultations de médecine générale pour une population migrante et/ou précaire. Pour favoriser l’accès au droit commun des personnes primo-arrivantes, le RLG a proposé une expérimentation sur 4 ans d’appui aux médecins généralistes pour effectuer dans les meilleures conditions des consultations médicales d’accueil.

En savoir plus

Source:
Authors:
Comede
Posted by:
Country Coordinator France