Navigation path

RIMES, Réseau de l’Interprétariat Médical Et Social

Geographic Area

France

City

Language

French

Type of Information

Case studies

Organisation

RIMES, Réseau de l’Interprétariat Médical Et Social

Contact Person

Emilie JUNG (Login to send email)

Contact Person Function

Présidente de RIMES

Project Start

01/01/2010

Ongoing Project

Yes

Summary

Dans le contexte de la société française accueillant des personnes étrangères non francophones, la barrière de langue constitue un frein majeur à l’accès aux soins mais aussi aux droits et à l’accompagnement social des personnes. Le recours à l’interprétariat s’inscrit donc pleinement dans le plan d’action national d’intégration à la société française.

Face à ces constats, différentes associations, réparties sur l’ensemble du territoire national, engagées dans l’accueil et l’intégration des personnes étrangères et défendant l’égalité des droits, développent des services d’interprétariat professionnel dans les domaines médical, social, administratif et éducatif.

Un travail en partenariat depuis 2010 a permis l’adoption de la Charte de l’interprétariat médical et social professionnel en France.

Afin de poursuivre et d’étendre le travail engagé, ces associations créent en février 2019 le réseau national RIMES, le Réseau de l’Interprétariat Médical Et Social.

Issue/Challenge and Goal/Assumption

Les associations partenaires constatent que bien souvent, face à la barrière de la langue, les professionnels ont recours au « système D » : recours à la famille ou à un proche, collègue bilingue, logiciel de traduction en ligne… Les risques sont souvent sous-estimés et vont du malentendu, à l’erreur de compréhension, la mise à mal de la confidentialité. Ils ont pour conséquence un non-accès aux droits.

L’interprétariat professionnel au sein des structures de droit commun, mené par des interprètes formés et compétents, permet de lever la barrière linguistique et donne aux professionnels des services publics les moyens d’accomplir pleinement leurs missions à l’égard de tous les usagers et plus précisément des personnes étrangères primo-arrivantes. Au quotidien, depuis plusieurs années, nous favorisons l’accès aux droits des publics non-francophones.

Être interprète professionnel dans le domaine médical et social est un vrai métier, exigeant, requérant un parcours de formation spécifique et des compétences précises. Ce métier doit être soumis à des règles professionnelles et déontologiques, comme celles que ces associations ont définies collectivement et qu’elles appliquent. Ainsi, dès 2012, elles ont établi la Charte de l’interprétariat médical et social professionnel en France, puis en 2016 un Référentiel de compétences de l’interprète médical et social professionnel.

La naissance de RIMES vise à renforcer la qualité des services d’interprétariat professionnel en France dans les domaines médical, social, administratif et éducatif, et à faire reconnaître l’importance de l’interprétariat professionnel pour des parcours d’intégration réussis et pour l’égalité d’accès aux droits.

How does it work

Les associations membres du réseau national RIMES sont:

Les structures du réseau RIMES sont engagées à:

  • promouvoir et développer l’interprétariat médical et social professionnel et en garantir la qualité;
  • favoriser la formation et la recherche dans le domaine de l’interprétariat médical et social;
  • promouvoir, pour les interprètes, un statut professionnel en adéquation avec les compétences exigées;
  • favoriser les échanges entre les associations membres.

Le métier d’interprète est un métier exigeant, requérant un parcours de formation spécifique et des compétences précises. Les structures associatives assurent la qualification des interprètes par:

  • une formation théorique à l’interprétariat médico-social professionnel et à ses enjeux;
  • une éthique et une déontologie professionnelle;
  • un tutorat;
  • un suivi individuel et collectif;
  • une analyse de pratiques professionnelles.

A partir de 2020, le réseau va organiser des journées régionales en direction des professionnels-les de l’intégration afin de sensibiliser aux enjeux de la barrière linguistique et à l’interprétariat professionnel. Un outil de communication autour de ces questions sera également élaboré.

Results

1. Elaboration de documents de référence sur l’interprétariat médical et social :

2. Plaidoyer auprès des pouvoirs publics et participation notamment aux travaux de la Haute Autorité de Santé sur le référentiel de compétences et de bonnes pratiques de l’interprétariat en santé.

3. Mutualisation des outils et programmes de formation entre les associations membres.

Who will benefit?

Personnes allophones et les professionnels des secteurs du médical, social, éducatif, judiciaire, etc.

Source of funding and Resources used

Fonds propres et financement sur projets spécifiques (Direction de l’accueil, de l’accompagnement des étrangers et de la nationalité – DAAEN...).