Portail européen sur l'intégration - Commission Européenne

Navigation path

Comme A La Maison (CALM) - Le Airbnb pour réfugiés

Geographic Area

France

City

Paris, Lyon, Lille, Montpellier

Language

Français

Type of Information

  • Étude de cas
  • Mainstreaming

Organisation

Association SINGA

Contact Person

Alice BARRBE (Identifiez-vous pour envoyer un courriel)

Contact Person Function

co-directrice

Project Start

20/06/2015

Ongoing Project

Oui

Summary

Le dispositif « CALM - Comme A La Maison » permet la mise en relation entre des réfugiés mal logés voire sans domicile fixe et des personnes souhaitant les accueillir dans leur domicile. Par l’intermédiaire d’une plateforme numérique, les réfugiés y indiquent leurs besoins et les particuliers offrent un hébergement.

Le projet est mis en oeuvre par l'association SINGA France qui à travers plusieurs initiatives, crée des opportunités d'engagement et de collaboration entre les personnes réfugiées et leur société d'accueil, et promeut le vivre-ensemble. La cohabitation se veut un espace favorisant des rencontres interculturelles et l'enrichissement mutuel. Au-delà de l’hébergement, ce dispositif répond au besoin d’inclusion socioprofessionnelle.

Issue/Challenge and Goal/Assumption

CALM part du constat que, d'une part, un grand nombre d’obstacles se dresse devant les personnes qui viennent d’obtenir le statut de réfugiés et souhaitent s'intégrer dans leur société d'accueil et d'autres part, que 9% des Français seraient prêts à accueillir des réfugiés chez eux. Or un contact régulier dans un cadre informel permet au primo-arrivants de se donner le temps d'apprendre les codes socioculturels et de bénéficier d'un d’accompagnement ou du réseau social de celui qui l'accueille.

L'utilisation des outils numériques et des réseaux sociaux faisant partie des habitudes des réfugiés comme de la population française, l’idée de les utiliser afin de créer un espace de rencontre et de dialogue mettant en relation des personnes souhaitant cohabiter et ainsi d'améliorer l’intégration des personnes réfugiées est donc ainsi né. Le logement temporaire permet au réfugié de « se poser », de mieux comprendre la société dans laquelle il est, de rencontrer des Français et d’aborder plus sereinement son future, notamment sa recherche de logement ou d'emploi.

 

How does it work

Réfugiés et accueillants remplissent un formulaire en ligne en indiquant notamment la ville où ils se trouvent et leurs centres d’intérêts. Ces derniers sont un des critères privilégiés dans la mise en relation des personnes souhaitant participer au dispositif. Le premier matching se fait à l'aide d'un algorithme. Les responsables du projet organisent ensuite des réunions qui permettent de donner aux participants une idée réaliste de leurs responsabilités.

Après une rencontre informelle dans un endroit neutre - et seulement si le courant passent -, le duo signe une charte qui contient une liste de points à aborder et qui les aidera à réfléchir à la cohabitation et à en fixer le fonctionnement au quotidien. La colocation doit durer entre 3 et 12 mois et peut être arrêtée si elle ne fonctionne pas. Cependant, afin d'éviter que cela n'arrive, l’association SINGA proposent les activités complémentaires suivantes en cas d'interrogations:

  • des formations à l’interculturalité pour mieux anticiper d’éventuels malentendus
  • un guide de l’accueil et un mémo interculturel pour que la cohabitation se passe au mieux
  • des rencontres régulières avec d'autres duos afin d'apprendre des expériences des uns et des autres
  • un service de médiation professionnel en cas de difficultés de communication ou de malentendus
  • un programme de tandem linguistique, sportif ou culturel qui permet au réfugié de faire la rencontre d'autres personnes avec qui il/elle pourra échanger

Afin que CALM soit un réel tremplin pour les personnes accueillies, SINGA France a également développé des partenariats avec des associations spécialisées dans l'insertion socio-économique des personnes réfugiées qui proposent suivi médical, accompagnement à la recherche d’un logement ou d'un emploi, etc. C'est le cas de SOS Solidarités, Forum Réfugiés et Mouvement d’Action Social (MAS). 

Lire le témoignage d'une accueillante

 

Results

L'objectifs du dispositif était de loger 50 personnes en Ile de France à la fin de l’année 2015 et d'ensuite créer une plateforme web qui mettrait des personnes en relation automatiquement pour le mois de janvier 2016. Au vu des 12 000 propositions de logement partout en France dès septembre 2015, le développement de la plateforme électronique a été accéléré et a permis au projet de s'implanter rapidement à Lyon, Lille et Montpellier, après Paris et sa banlieue. Le projet s'apprête même à faire ses débuts au Québec.

En 2 ans, CALM a mis 500 réfugiés en relation avec des personnes et familles accueillantes. La moitié d'entre eux ont trouvé un emploi. Ce qui est 2 fois plus que le taux d'occupation moyen des réfugiés, 5 ans après leur installation en France. De plus, 60 % d'entre eux on trouvé un logement.

Les organisateurs s'attendent à augmenter considérablement le nombre de matchs puisqu'ils ont signé en Juin 2017, un accord avec Airbnb qui met sa large base de donnée de propriétaires de logement à leur disposition. Airbnb contacte ses utilisateurs qui répondent aux critères (ceux qui louent une chambre dans le logement qu'ils occupent). Ceux qui acceptent publient leur annonce sur la plateforme Open Homes accessible uniquement aux associations et ONG partenaires, qui à leur tour font le tri. En savoir plus

Open Homes est présent dans plusieurs pays et a comme objectif d'aider 100.000 réfugiés à travers le monde d'ici 2022. En savoir plus 

Evaluation

Afin de mener à bien le partenariat avec le géant américain du logement temporaire entre particuliers, le projet a été evalué.

CALM a aussi été sélectionné pour participé à «l’expérimentation de dispositifs d’accueil de personnes réfugiées chez les particuliers» menée conjointement par la Délégation Interministérielle à l’Hébergement et à l’Accès au Logement (DIHAL) et la Direction Générale de la Cohésion Sociale (DGCS). Dans le cadre cet appel à projet, il hébergera 540 réfugiés entre 2017 et 2018.

 

Who will benefit?

Les cohabitants.

D'une part, le réfugié résidant en France peut déployer ses talents et trouver une place active dans la société française. 

D'autres part, l'accueillant bénéficie d'un enrichissement culturel exceptionnel.

Source of funding and Resources used

L’association SINGA a lancé en septembre 2015 une campagne de crowdfunding afin de financer le lancement de l’application numérique CALM pour augmenter son impact. Ell a recolté 16 435 €.

Dans le cadre de l'appel à projet «l’expérimentation de dispositifs d’accueil de personnes réfugiées chez les particuliers», CALM reçoit 1 500 euros de l'Etat pour chaque réfugié logé.

L'association bénéficie également du soutien de fondations, d'entreprises privées ainsi que de particuliers.

Les activités diverses sont organisés grâce à l'aide de bénévoles.