Affaires maritimes

Stratégie de sûreté maritime de l’UE

Stratégie de sûreté maritime de l’UE

Stratégie de sûreté maritime de l’UE

De quoi s'agit-il?

Des mers et des océans sûrs et propres sont essentiels à la prospérité et à la paix. Nous avons besoin d'une sécurité maritime adéquate pour maintenir l’état de droit dans les zones situées au-delà des juridictions nationales et protéger les intérêts maritimes stratégiques de l’UE, tels que:

Stratégie de sûreté maritime de l’Union européenne relever ensemble les défis mondiaux, un guide à l’intention des parties prenantes
  • la sécurité et la paix mondiales;
  • l’état de droit et la liberté de navigation;
  • le contrôle aux frontières extérieures;
  • les infrastructures maritimes: ports et installations portuaires, protection des côtes, installations commerciales, conduits et câbles sous-marins, plateformes offshore et équipement scientifique;
  • ressources naturelles communes et santé environnementale;
  • préparation au changement climatique.

La stratégie de sûreté maritime de l’Union européenne (SSMUE) pour le domaine maritime mondial, adoptée par le Conseil européen en juin 2014, est un plan d’action conjoint visant à améliorer la manière dont l’UE anticipe et répond aux défis susceptibles d’avoir des incidences sur les personnes, les infrastructures ou les activités dans l’Union.

La stratégie repose sur une collaboration plus étroite au sein de l’UE, entre les niveaux régionaux et nationaux. Elle vise à mieux appréhender la situation maritime et à garantir une plus grande efficacité des opérations.

Un deuxième objectif est de protéger les intérêts maritimes de l’UE dans le monde. La SSMUE renforce le lien entre la sécurité intérieure et la sécurité extérieure, et associe la stratégie européenne de sécurité globale à la politique maritime intégrée.

En collaborant plus étroitement et en planifiant en amont, l’UE et ses États membres peuvent faire un meilleur usage des ressources existantes et nouer des partenariats internationaux plus efficaces et plus crédibles.

Quelle est la situation actuelle?

La SSMUE est complétée par un plan d’action destiné à assurer sa mise en œuvre. Tous les acteurs concernés par la sûreté maritime dans l’UE — par-delà les secteurs et les frontières — sont invités à participer directement à un cadre de coopération.

Adopté en 2014, le plan d’action de la SSMUE a récemment été révisé (26 juin 2018). Cette révision vise à s’assurer que la réaction politique reste adaptée aux défis existants et futurs conformément aux priorités politiques dans un environnement de sécurité en rapide évolution, compte tenu également des travaux en cours dans le domaine de la sécurité et de la défense, ainsi que des législations, politiques et autres initiatives récemment adoptées par l’UE.

Le plan d’action révisé réunit les aspects intérieurs et extérieurs de la sûreté maritime de l’Union. Les actions prévues contribuent à la mise en œuvre de la stratégie globale de l’UE, de la stratégie de sécurité intérieure renouvelée pour l'Union européenne 2015-2020, des conclusions du Conseil sur la sûreté maritime mondiale et de la communication conjointe sur la gouvernance internationale des océans. Parallèlement, le plan d’action explore toutes les possibilités offertes par les trois initiatives distinctes mais se renforçant mutuellement dans le domaine de la défense: l’examen annuel coordonné en matière de défense (EACD), la coopération structurée permanente (CSP) et le futur Fonds européen de la défense.

Le nouveau plan d’action comprend un volet horizontal (A) réparti en 5 domaines clés et consacré aux questions transversales, et un nouveau volet régional (B), dans le cadre duquel l’UE s’efforce de répondre aux enjeux mondiaux en apportant des réponses régionales dans les zones d’urgence maritimes, tant au niveau européen (dans les bassins maritimes européens, tels que la Méditerranée et la mer Noire), qu’au niveau international (golfe de Guinée, Corne de l’Afrique-mer Rouge ou Sud-Est asiatique). (En savoir plus)

Si vous êtes un acteur de la sûreté maritime au niveau de l’UE ou au niveau national, vous pouvez apporter votre contribution de nombreuses manières. Veuillez vous adresser à l’autorité compétente pour connaître les priorités sectorielles et locales. Vous pouvez également trouver des informations professionnelles sur le forum maritime de l’UE.

Quelles mesures ont été prises?

Voici quelques exemples de réussite:

  • Le projet d’intervention en cas d’incident maritime en mer Baltique (BSMIR) a analysé le niveau de préparation des huit États de la mer Baltique, ainsi que de la Norvège et de l’Islande, en cas d’accidents maritimes et plurisectoriels à grande échelle. Ce projet d'une durée de neuf mois a débouché sur un rapport final présentant des propositions de coopération internationale.
  • Le Réseau européen des académies de services de surveillance côtière (ECGFA NET) renforce la collaboration internationale en matière de formation. Il a mis en place un réseau d’établissements de formation pour les services de surveillance côtière, ce qui a conduit à l'élaboration d'un cadre de qualifications commun. Géré par 12 agences de surveillance côtière, il est jusqu’à présent parvenu à associer 37 établissements de formation.
  • De nombreuses initiatives de coopération régionale ont été communiquées par les agences de l’UE et les États membres, telles que les opérations de l’agence Frontex en Méditerranée, l’initiative de coopération régionale en mer Baltique pour le contrôle des frontières et l’initiative de sécurité de la mer Noire. Il existe également des actions de collaboration prometteuses avec des pays non membres et des forums internationaux.

Documents de référence

Pour en savoir plus

Actualité (26 juin 2018)

Précédemment

Affaires maritimes