Deutsch
  • English
International Partnerships

De l’eau potable pour les centrafricains

Share on

En République centrafricaine, seulement un habitant sur trois a accès à l’eau potable (OCHA, février 2021). C’est dans ce cadre que le Fonds Bêkou, Fonds multibailleurs de l’Union européenne pour la résilience de la République centrafricaine, finance le « projet de renforcement des capacités de l’Agence Nationale de l’Eau et de l’Assainissement (ANEA) pour un accès durable à l'eau et à l'assainissement en milieu rural ».

“Ne plus faire des kilomètres pour aller chercher de l’eau propre”

Pendant le premier semestre 2020, 14 dispositifs de forages et générateurs ont été installés par UNICEF et l’ANEA dans les zones du pays où il y a des problèmes d’eau.

Au quartier Doloko dans le 3ème arrondissement de Bangui, où un forage a été installé, le changement est tangible. « Le matin, avant d’aller à l’école, on faisait des kilomètres pour aller puiser, pour se laver et pour les tâches ménagères. Ce qui fait que l’on arrivait toujours en retard à l’école » raconte Gracia, 13 ans, qui est en classe de 6ème.

L’un des dispositifs de forage d’eau déployés grâce au Fonds Bêkou. © Z. T. Tchameni / UNICEF

Noella, une jeune femme de 18 ans qui vend les beignets en face du forage, confirme qu’avant ce point d’eau, les habitants du quartier tombaient tout le temps malades car l’eau était sale et pleine de microbes. En effet, l’eau des puits à proximité avait été contaminée lors des événements qui ont secoué le pays en 2013.

« Maintenant, c’est terminé. L’eau que l’on boit est propre et on a beaucoup moins de maladies à cause de l’eau. Surtout, on se lave beaucoup plus les mains pour échapper à la COVID-19. » Elle remarque que « la qualité de notre eau pousse les gens des autres quartiers environnants tels que Boeing, Plateaux, Cité, à venir puiser l’eau ici. Du coup les files sont longues ».

Gracia, 13 ans n’a plus à faire des kilomètres hors de son quartier Doloko pour aller chercher de l’eau © Tchameni/UNICEF
Noella, une vendeuse de beignets peut puiser de l’eau propre et lutter contre la COVID-19. © Z. T. Tchameni / UNICEF

Depuis juillet 2018, UNICEF et l’ANEA ont construit 99 forages et réhabilité 493 autres. Grâce au projet, 298 000 personnes ont eu accès à l'eau potable.

Ces installations contribuent à améliorer les habitudes des populations en matière d’hygiène pour lutter contre la propagation de la COVID-19 et autres maladies.