Français
  • English
International Partnerships

Accompagner les personnes atteintes du VIH/Sida à Djibouti

Share on

À Djibouti-ville, grâce au soutien de l’Union Européenne, l’Association Solidarité Féminine représente la possibilité d’une vie meilleure pour les femmes en situations difficiles, en particulier celles touchées par le VIH/SIDA, leurs familles et leurs enfants.

Le centre d’accueil fournit une aide médicale et psychologique aux personnes séropositives ainsi que des dons comme du lait maternisé et des vêtements.

Ainsi, Aicha vient une ou deux fois par mois récupérer du lait.

Au centre d’accueil de Solidarité Féminine à Djibouti-ville
Au centre d’accueil de Solidarité Féminine à Djibouti-ville - Copyright: Margot Hardy-Quinty/Union européenne
Si je suis ici c’est que j’ai besoin de lait pour mon enfant et l’association nous en procure. Je sais que je ne peux pas prendre le risque de l’allaiter et les moyens financiers nous manquent.
- Aicha
Une des mamans bénéficiaires venue chercher du lait maternisé
Une des mamans bénéficiaires venue chercher du lait maternisé - Copyright: Margot Hardy-Quinty/Union européenne

Une des bénévoles de l’association profite de cette distribution pour effectuer un suivi des enfants ; elle vérifie notamment leur poids et leur condition physique.  

L’association offre aussi à ses adhérentes, issues de toutes les communautés locales, porteuses ou non du virus, diverses activités de couture, broderie, cuisine… leur permettant ainsi de se former à des activités génératrices de revenus, de sortir de leur isolement et de créer une dynamique de solidarité dépassant les cadres ethnique et sanitaire.

Faire évoluer les mentalités sur le VIH/SIDA

L’association joue un rôle très important pour faire évoluer les mentalités car le VIH/SIDA est toujours un sujet lourd et tabou pour les habitants de Djibouti. Une des membres de l’association explique qu’« il est très difficile de convaincre les mères séropositives de nous rejoindre pour les séances de discussions car beaucoup d’entre elles ont peur d’être reconnues ».

Une maman rencontrée, qui a souhaité rester anonyme, témoigne : « Grâce à ce lieu je peux avoir des gens qui m’écoutent, qui ne me jugent pas et qui m’aident. Aujourd’hui je récupère du lait maternisé pour mon bébé, et j’ai aussi un rendez-vous avec le médecin pour continuer à avoir mes médicaments. »

En 2020, malgré la COVID19, l’association a accompagné plus de 250 bénéficiaires grâce au soutien de l'Union européenne, mais surtout grâce à la détermination et à la persévérance du petit groupe de femmes et d'hommes actifs en son sein. "Les perspectives pour 2021 sont encore plus ambitieuses ! " assure la présidente de Solidarité féminine.

Aicha Houmed Aden, s’occupe du suivi et de la distribution des denrées aux mères séropositives à leurs bébés
Aicha Houmed Aden, s’occupe du suivi et de la distribution des denrées aux mères séropositives et à leurs bébés - Copyright: Houssein Isman Hersi/Union européenne