International Partnerships

Le Fonds Fiduciaire Bêkou

Share on

Pour surmonter la crise qui a touché la République Centrafricaine en 2013, il a été nécessaire de créer un outil rapide et flexible, en mesure de répondre aux besoins immédiats de la population tout en permettant une reconstruction durable du pays.

Le premier fonds fiduciaire de l’UE a été instauré en juillet 2014 sur l’initiative de l’Union européenne et de trois de ses Etats membres – l’Allemagne, la France et les Pays-Bas. L’Italie et la Suisse ont rejoint le Fonds en 2015. 

Le Fonds a été dénommé Bêkou ce qui signifie espoir en sango, la langue locale. Les contributeurs du Fonds ont décidé de mettre en commun leurs financements ainsi que leurs capacités de mise en œuvre, en étroite collaboration avec les autorités centrafricaines.

Key Information
Date de création
15 juillet 2014
Durée
72 mois (initialement 60 mois, prolongé jusqu’à fin 2020)
Montant des promesses de don
€ 296,803,212
Donateurs
UE (plus de 70%), Allemagne, France, Italie, Pays-Bas et Suisse

Depuis la signature d’un nouvel accord de paix en 2019, la situation en République Centrafricaine s’est améliorée mais reste extrêmement volatile. Ainsi, en mai 2019, une extension de 18 mois a été approuvée, permettant au Fonds Bêkou de financer de nouveaux programmes jusqu’à la fin de l’année 2020.

Bêkou Trust Fund

L’Union européenne a des mécanismes différents pour soutenir la République centrafricaine : la Direction générale pour l’aide humanitaire et la protection civile (ECHO) est responsable de la réponse humanitaire tandis que les instruments traditionnels du développement comme le Fonds Européen de Développement (FED) contribuent à répondre aux besoins à long-terme.

Le Fonds Bêkou se positionne sur le triple nexus : humanitaire – développement - paix. Il permet de faire le lien entre l’aide d'urgence, la réhabilitation et le développement (approche « LRRD »).

Le Fonds présente de nombreuses avantages parmi lesquels : sa rapidité – il peut agir vite ; sa flexibilité – il s’adapte à l’évolution de la situation, particulièrement à la volatilité du contexte sécuritaire et une coordination renforcée entre les donateurs.  

Objectif

L’acte constitutif énonce que le Fonds Fiduciaire Bêkou vise à « appuyer la sortie de crise, la reconstruction et le développement de la République Centrafricaine ».

De plus, le Fonds Bêkou a également pour objectif de soutenir la région et notamment de permettre aux pays voisins accueillant des réfugiés de faire face aux conséquences de la crise.

Bêkou Trust Fund

Axes d’intervention

Les 22 programmes mis en place par le Fonds Bêkou contribuent à :

  • Rétablir les services publics essentiels et les services sociaux de base (santé ; sécurité alimentaire ; eau, hygiène et assainissement) ;
  • Relancer l’activité économique (développement rural, soutien aux acteurs économiques locaux, microfinance) ;
  • Stabiliser le pays, reconstituer le tissu social à travers la réconciliation, la coexistence pacifique entre les communautés et le respect des droits humains ;
  • Rétablir la légitimité et le fonctionnement des structures administratives locales et nationales et renforcer leurs capacités.

Les programmes du Fonds Bêkou sont directement alignés avec les 3 piliers du Plan National de Relèvement et de Consolidation de la Paix (RCPCA), adopté en octobre 2016 par la République Centrafricaine : (1) soutenir la paix, la sécurité et la réconciliation ; (2) renouveler le contrat social entre l’Etat et la population et (3) assurer le relèvement économique et la relance des secteurs productifs.