International Cooperation and Development

L'Union européenne soutient l'organisation des élections démocratiques en République Centrafricaine

News 06 March 2020 Bangui

Share on

Le Président Touadéra de la République Centraficaine a reçu aujourd’hui l’Ambassadrice de l’Union européenne, Samuela Isopi, laquelle a marqué son soutien à la consolidation du processus démocratique via la signature d'une convention de financement de 15.500.000 euros pour l'organisation des élections présidentielles, législatives et locales en 2020 et début 2021. L'Union européenne devient ainsi le premier contributeur aux élections en République centrafricaine. Ces élections sont très attendues dans un pays qui, après plusieurs crises récurrentes, a besoin, pour sa stabilité, de consolider les acquis de sa jeune démocratie et renforcer ses institutions. Elles sont également un des objectifs majeurs contenu dans l'Accord de Paix signé à Bangui le 6 février 2019.

Les activités du cycle électoral ciblées par l'Union européenne ont pour objectif principal de tenir, dans les délais constitutionnels, des élections crédibles, inclusives, transparentes et conformes au droit centrafricain et aux standards internationaux. Ces activités prévoient aussi de favoriser un climat constructif de dialogue politique et la participation active des jeunes et des femmes.

En effet, pour l'Union européenne, ces prochaines élections sont un moment clé en ce qui concerne la condition de la femme en Centrafrique. En conséquence, le soutien de ce projet comprend aussi des initiatives d'éducation civique et de sensibilisation sur l'importance de s'inscrire dans les registres électoraux et de permettre la représentativité des femmes.

De plus, l’Union Européenne s’engage dans la mise en œuvre de plusieurs composantes de l’Accord de Paix. Ainsi ce mercredi 4 mars, le Président Touadera et Madame l’Ambassadrice Isopi ont procédé ensemble au lancement du programme de relèvement socioéconomique dans la zone sud-est du pays (RELSUDE). Ce programme de 18.000.000 euros, financé par l’Union européenne à travers le Fonds Bêkou, fournit une réponse multisectorielle à travers la relance des activités économiques, des activités de protection et de cohésion sociale dont un appui spécifique au district sanitaire du Haut Mbomou et le le renforcement des capacités des autorités locales et des services décentralisés. RELSUDE bénéficiera à plus de 200.000 personnes et contribuera à rendre visible pour les populations les dividendes de la paix.

Contexte

L’Union européenne contribuera avec 14.750.000 euros au Fonds Commun multi-bailleurs géré par le PNUD, d'après la convention signée aujourd’hui. De l'expertise technique à l'Autorité Nationale des Elections, également prévue dans le cadre de cet appui pour un montant de 500.000 euros, permettra de renforcer l'efficacité du processus électoral et la coordination entre les acteurs concernés.

La complémentarité avec d'autres interventions est un élément essentiel de l'approche intégrée suivie par l'UE dans le cadre de l'appui au processus électoral. A ce titre, le Programme de Consolidation de la Démocratie, également financé par le Programme Indicatif National sous le 11e Fonds européen de développement, assure déjà depuis fin octobre 2019 des activités logistiques pré-électorales et électorales (y inclus la réalisation d'une stratégie genre sur les élections) à hauteur de 2.000.000 euros.

Plus d'information

Site web de la Délégation de l'Union européenne en République centrafricaine