• 150 milliards d’euros en investissements

Accélérer la transition écologique

Pour relever le défi mondial que représente le changement climatique, l’UE collabore avec l’Afrique afin de maximiser les avantages offerts par la transition écologique et de réduire au minimum les menaces pour l’environnement, dans le plein respect de l’accord de Paris.

Énergie durable

Le paquet d’investissement permettra d’accroître la capacité en énergies renouvelables et en hydrogène et la part de ces énergies dans le bouquet énergétique, d’améliorer l’accès à l’énergie abordable, sûre et durable et de soutenir l’intégration des marchés et les réformes sectorielles.

Ambition à l’horizon 2030: soutenir l’objectif de l’Afrique consistant à porter les capacités de production d’énergie renouvelable à 300 GW.

Biodiversité

Les initiatives entreprises dans le cadre du paquet d’investissement encourageront l’utilisation durable des ressources naturelles, la protection de la biodiversité et les solutions fondées sur la nature en tant que fondements d’une relance verte, y compris le soutien à la protection des paysages et des écosystèmes.

Ambition à l’horizon 2030: améliorer les moyens de subsistance de 65 millions de personnes en captant le carbone, en stabilisant 3 millions de km² de terres et en assurant la sécurité de l’approvisionnement en eau.
Systèmes agroalimentaires Le paquet d’investissement soutiendra la mise en place de systèmes agroalimentaires africains plus durables, dans une plus large mesure en créant un cadre stratégique propice et transparent pour des investissements privés durables, en renforçant les investissements en faveur de l’agroalimentaire et de la transformation du poisson, en facilitant l’innovation et en stimulant l’amélioration de la nutrition.

Ambition à l’horizon 2030: accélérer la transformation durable des systèmes alimentaires africains, à l’appui du programme africain en matière d’agriculture, de pêche et de développement alimentaire.
Résilience face au changement climatique et réduction des risques de catastrophe L’Afrique est particulièrement vulnérable aux conséquences extrêmes du changement climatique, qui menacent d’annihiler des décennies de progrès et de développement économiques. Le paquet d’investissement contribuera à développer la résilience en soutenant la réduction des risques de catastrophe et l’adaptation au changement climatique, en améliorant la préparation aux catastrophes en vue d’une réaction efficace, en soutenant le rétablissement, la réhabilitation et la reconstruction et en renforçant la gouvernance pour gérer les risques de catastrophe.

Ambition à l’horizon 2030: renforcer la capacité des pays partenaires à s’adapter au changement climatique et réduire sensiblement les risques de catastrophes.

Accélérer la transition numérique

La lutte contre la fracture numérique mondiale à tous les niveaux et le renforcement des connexions numériques sécurisées, non seulement entre l’Europe et l’Afrique mais également sur tout le continent africain, constituent une priorité commune. Dans le monde de l’après-COVID-19, des connexions numériques solides sont plus que jamais essentielles. Le paquet d’investissement facilitera les projets dans les câbles à fibres optiques sous-marins et terrestres ainsi que les infrastructures de données en nuage. Il soutiendra également les cadres réglementaires favorisant une transition numérique qui place les personnes au centre des préoccupations, et les principes de connectivité de confiance, tels que la protection des données.

Ambition à l’horizon 2030: accélérer l'accès universel sûr et sécurisé de tous les Africains à des réseaux internet fiables, où qu'ils vivent sur le continent.

Accélérer la croissance durable et la création d’emplois décents

Le paquet d’investissement permettra d’augmenter fortement les investissements destinés à stimuler l’intégration économique régionale et continentale, la croissance et la création d’emplois décents.

Transports Le paquet d’investissement facilitera la mobilité et le commerce en Afrique et entre l’Afrique et l’Europe au moyen de couloirs stratégiques en développant les infrastructures de transport plurinationales, en soutenant les investissements dans une connectivité durable, efficace et sûre entre les deux continents et en actualisant et harmonisant les cadres réglementaires.

Ambition à l’horizon 2030: intégrer les réseaux de transport multimodaux africains et européens conformément aux cadres régionaux et continentaux et adapter ces réseaux au potentiel économique d’une zone de libre-échange continentale africaine.
Soutien aux entreprises Le paquet d’investissement aidera les entreprises en phase de démarrage et les jeunes entrepreneurs d’Afrique, en particulier les femmes, à créer, consolider et développer des entreprises durables, solides et inclusives et à créer des emplois décents en leur accordant un soutien financier et technique dès les premières phases de leur développement.

Ambition à l’horizon 2030: accroître la contribution du secteur privé à la croissance et à la transformation économique de l’Afrique.
Intégration économique

L’UE soutient le processus d’intégration économique de l’Afrique en vue de la mise en œuvre de la zone de libre-échange continentale africaine (ZLECAf) en tant que régime commercial et d’investissement continental unique fondé sur des cadres réglementaires solides. La Commission européenne a annoncé une aide supplémentaire de 630 millions d’euros, dont une action de 24 millions d’euros cofinancée avec la France, l’Allemagne et la Suède dans le cadre d’Équipe Europe. Les efforts de l’UE ciblent également le développement des chaînes de valeur régionales afin d’aider les partenaires africains à tirer parti des possibilités économiques offertes par la ZLECAf. 


Ambition à l’horizon 2030: renforcer l’intégration économique continentale et régionale et accélérer le développement industriel de l’Afrique.

Économies inclusives - région Afrique du Nord Dans le cadre du plan économique et d'investissement pour le voisinage méridional, l’UE s’efforcera de promouvoir un commerce et des investissements durables dans des secteurs à forte valeur ajoutée et de soutenir la formation professionnelle afin de tirer parti des nouvelles possibilités offertes par la double transition écologique et numérique. Cette initiative soutiendra également le développement de l’esprit d’entreprise chez les jeunes entrepreneurs et les femmes entrepreneurs, en particulier dans les secteurs d’avenir.

Ambition à l’horizon 2030: accroître la contribution du secteur privé à la croissance et à la transformation économique de l’Afrique.
Des chaînes de valeur durables des matières premières minérales L’UE met en place des partenariats bilatéraux avec des pays riches en ressources afin de recenser les domaines thématiques clés pour tirer parti de la ZLECAf et promouvoir les investissements tout au long des chaînes de valeur des matières premières, en aidant les pays partenaires à développer des chaînes de valeur régionales, à diversifier leurs économies et à créer une valeur ajoutée locale.

Ambition à l’horizon 2030: permettre aux pays africains d’intégrer leurs matières premières et leurs ressources dans des chaînes de valeur mondiales durables.
Initiative Afrique-UE pour la science, la technologie et l’innovation

L’UE est déterminée à intensifier la coopération avec les pays partenaires afin d’améliorer les capacités dans les domaines de la science, de la technologie et de l’innovation, de moderniser les installations de recherche et d’innovation, de renforcer les écosystèmes d’innovation et d’accroître la collaboration en matière de recherche.

Ambition à l’horizon 2030: accélérer la transition de l’Afrique vers une économie axée sur l’innovation et fondée sur les connaissances scientifiques.

Renforcer les systèmes de santé

Des systèmes de santé résilients et des campagnes de vaccination efficaces sont essentiels pour atténuer les effets de la pandémie de COVID-19 sur la santé publique et fournir à l’avenir de meilleurs soins de santé. L’Équipe Europe soutient les efforts déployés par l’Afrique en ce qui concerne le déploiement des vaccins, les infrastructures et les capacités de production, le développement des compétences, les cadres réglementaires et la couverture sanitaire universelle.

Ambition à l’horizon 2030: améliorer la couverture vaccinale et renforcer le système pharmaceutique africain grâce à des capacités de fabrication régionales permettant de répondre à la demande et aux besoins locaux.

Investir dans l’éducation et la formation

Investir dans l’éducation, c’est investir dans l’avenir du monde. Au plus fort de la pandémie de COVID-19, 1,6 milliard d’enfants étaient déscolarisés, ce qui a provoqué une interruption sans précédent de l’apprentissage. Nous devons à présent nous employer à combler les lacunes qui en découlent.

L’UE est déterminée à aider ses partenaires africains à fournir une éducation et une formation modernes et de qualité pour tous les enfants et tous les jeunes, ainsi qu'une formation qui correspond aux possibilités offertes sur le marché du travail, à faciliter la mobilité des jeunes et à favoriser des solutions innovantes pour renforcer les compétences et les aptitudes des enseignants.

Ambition à l’horizon 2030: élargir les possibilités de développement des compétences, afin de répondre aux besoins émergents de l’Afrique en vue de sa transformation économique et sociale.

Soutenir un financement durable de la croissance

Il sera fondamental de débloquer des fonds supplémentaires en faveur de transitions durables pour concrétiser notre ambition commune.

Le financement du train de mesures en faveur des investissements Afrique-Europe dans le cadre de la stratégie «Global Gateway» comprend l’aide bilatérale de l’UE et des États membres de l’UE, des subventions et des prêts. Le train de mesures en matière d’investissements attirera également des fonds privés, ciblant les investissements tant de l’Afrique que de l’Europe.

L’UE contribuera à mobiliser les investissements en partageant les risques inhérents à l’investissement au moyen de financements mixtes et de garanties.

Initiative mondiale en matière d’obligations vertes

L’UE cherchera à aider les pays partenaires à développer et à étendre leurs marchés d’obligations vertes, ce qui devrait leur permettre d’attirer davantage de financements provenant des marchés internationaux des capitaux et des investisseurs institutionnels au profit de leurs investissements durables.

Pour ce faire, elle:
a) fournira une assistance technique aux partenaires concernés;
b) attirera des investisseurs privés.

Droits de tirage spéciaux (DTS)

Le 14 octobre 2022, l’UE a signé un accord de subvention d’un montant de 100 millions d’euros en faveur du fonds fiduciaire du Fonds monétaire international (FMI) pour la réduction de la pauvreté et la croissance (fonds fiduciaire RPC). Cela permettra au FMI d'accorder des prêts sans intérêts d’une valeur totale d'environ 630 millions d’euros aux pays d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifiques (ACP) admissibles au fonds fiduciaire RPC du FMI qui connaissent des difficultés de balance des paiements. L’accès à des financements abordables est essentiel pour aider ces pays à maintenir la stabilité macroéconomique dans le contexte de la crise économique et alimentaire aggravée par la guerre d’agression menée par la Russie contre l’Ukraine. La contribution de l’UE traduit sa volonté de trouver des solutions multilatérales aux défis actuels les plus pressants et complète les engagements pris par les États membres de l’UE d’acheminer les contributions en DTS.

Documents