La Commission européenne met actuellement en place une Union européenne de la santé forte, qui doit permettre aux pays de l’UE de se préparer et de réagir ensemble aux crises sanitaires et de collaborer pour améliorer la prévention, le traitement et le suivi de maladies telles que le cancer, ainsi que de disposer de fournitures médicales innovantes à des prix abordables. L’Union européenne de la santé contribuera à:

  • mieux protéger la santé des citoyens;
  • doter l’UE et ses États membres de moyens leur permettant de mieux prévenir et combattre les pandémies futures;
  • améliorer la résilience des systèmes de santé européens. 

Enseignements tirés de la pandémie de COVID-19

La pandémie montre l’importance de la coordination entre les pays européens. Afin de renforcer notre préparation aux crises et la gestion des menaces transfrontières pour la santé, la Commission propose de:

  • déclarer des situations d’urgence à l'échelle de l’UE afin de garantir l’adoption de mesures à ce niveau;
  • prendre des décisions en matière de gestion des risques au niveau de l’UE;
  • harmoniser les plans de préparation de l’UE, des pays et des régions;
  • soumettre les plans de préparation à des audits et des tests de résistance réguliers;
  • surveiller l’offre de médicaments et de dispositifs médicaux et remédier aux pénuries.

Renforcer nos agences médicales et scientifiques

Les agences de l’UE qui disposent de l’expertise technique nécessaire devront contribuer davantage aux mesures de préparation et de réaction communes. Le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC)

  • surveillera les épidémies de maladies infectieuses sur la base de normes et de définitions communes;
  • améliorera l’analyse des risques, la modélisation et l’évaluation des capacités de soins de santé pour les traitements spécialisés;
  • formulera des recommandations sur les mesures à prendre;
  • mobilisera et déploiera une équipe opérationnelle de l'UE dans le domaine de la santé afin d’aider les États membres à réagir au niveau local.

Dans le cadre de la gestion des crises, l’Agence européenne des médicaments (EMA) sera chargée de:

  • surveiller et limiter les pénuries de médicaments et de dispositifs médicaux;
  • coordonner et fournir des conseils sur les médicaments susceptibles de traiter, de prévenir ou de diagnostiquer les maladies à l’origine des crises;
  • coordonner les études et les essais cliniques pour contrôler l’efficacité et la sécurité des vaccins.

La Commission a également lancé un débat sur une nouvelle autorité chargée de la préparation et de l'intervention en cas d’urgence sanitaire. Cette nouvelle autorité soutiendrait notre capacité à faire face aux menaces chimiques, biologiques, radiologiques et nucléaires transfrontières, aux épidémies, aux maladies émergentes et à la grippe pandémique.

Calendrier

Calendrier

Documents

TéléchargerPDF - 1.2 Mo
TéléchargerPDF - 983.4 Ko
TéléchargerPDF - 1 Mo