ursula von der leyen
Nous devons prendre soin les uns des autres, et nous devons faire front ensemble. Parce que s’il est quelque chose de plus contagieux que ce virus, ce sont l’amour et la compassion. Et, face à l’adversité, les Européens montrent à quel point ces sentiments peuvent être forts.

Ursula von der Leyen, présidente de la Commission européenne, lors de la session plénière du Parlement européen (26 mars 2020)

Janvier 2021

  • 12 janvier

    La Commission conclut des discussions préliminaires avec Valneva en vue de se procurer un nouveau vaccin potentiel

    La Commission européenne a conclu des discussions préliminaires avec l’entreprise pharmaceutique Valneva en vue d’acheter son vaccin potentiel contre la COVID-19. Le contrat envisagé avec Valneva prévoirait la possibilité, pour tous les États membres de l’UE, d’acheter ensemble 30 millions de doses dans un premier temps, puis jusqu’à 30 millions de doses supplémentaires.

  • 11 janvier

    La réserve rescEU de matériel médical s'étend à quatre États membres

    La Belgique, les Pays-Bas et la Slovénie s’ajoutent à la liste des pays hébergeant le matériel médical de rescEU. En outre, une deuxième réserve médicale sera hébergée par l’Allemagne, qui est déjà un pays hôte de rescEU. Neuf pays au total hébergent désormais les stocks européens communs de matériel médical. Ce stock européen commun de matériel médical vital est distribué dans toute l’Europe en cas d’urgence médicale, par exemple lorsque les systèmes de santé nationaux sont submergés par le nombre de patients atteints du coronavirus.

  • 8 janvier

    300 millions de doses supplémentaires du vaccin BioNTech-Pfizer

    La Commission européenne a proposé aux pays de l'UE d’acheter 200 millions de doses supplémentaires du vaccin contre la COVID-19 produit par BioNTech et Pfizer, avec la possibilité d’acquérir 100 millions de doses supplémentaires. Cela permettrait à l’UE d’acheter jusqu’à 600 millions de doses de ce vaccin, qui est déjà utilisé sur l’ensemble de son territoire.

  • 6 janvier

    Autorisation d’un deuxième vaccin sûr et efficace contre la COVID-19

    La Commission européenne a accordé une autorisation de mise sur le marché conditionnelle pour le vaccin contre la COVID-19 de la société Moderna, ce qui en fait le deuxième vaccin autorisé dans l’UE. Cette autorisation, qui est approuvée par les pays de l’UE, fait suite à une recommandation scientifique positive de l’Agence européenne des médicaments, fondée sur une évaluation approfondie de l'innocuité, de l’efficacité et de la qualité du vaccin.

Décembre

  • 28 décembre

    Une enveloppe de 70 millions d’euros permettra l’accès rapide aux vaccins de l’UE contre la COVID-19 dans les Balkans occidentaux

    La Commission a adopté une enveloppe de 70 millions d’euros au titre de l’instrument d’aide de préadhésion (IPA II) pour aider à financer l’accès des partenaires des Balkans occidentaux aux vaccins contre la COVID-19 achetés par les pays de l’UE. Cette somme contribuera à couvrir le coût des vaccins pour les groupes prioritaires, ainsi que le matériel de vaccination nécessaire.

  • 22 décembre

    Recommandation relative à une approche coordonnée de l’UE concernant les déplacements et les transports en réaction à une nouvelle variante du coronavirus au Royaume-Uni

    À la suite de l’augmentation rapide des cas de COVID-19 dans certaines régions de l’Angleterre, dont une grande partie est due à une nouvelle variante du virus, la Commission a adopté une recommandation concernant une approche coordonnée des mesures relatives aux déplacements et aux transports. S’il est important de prendre rapidement des mesures de précaution temporaires pour limiter la propagation de la nouvelle souche du virus et de déconseiller tous les voyages non essentiels à destination et en provenance du Royaume-Uni, il convient de faciliter le transit et les déplacements essentiels des passagers. Il convient de mettre fin à l’interdiction des déplacements en avion et en train, compte tenu de la nécessité de garantir les déplacements essentiels et d’éviter les perturbations de la chaîne d’approvisionnement.

    • 21 décembre

      La Commission autorise le premier vaccin sûr et efficace contre la COVID-19

      La Commission européenne a accordé une autorisation de mise sur le marché conditionnelle pour le vaccin mis au point par BioNTech et Pfizer, faisant de celui-ci le premier vaccin contre la COVID-19 autorisé dans l’UE. Cette autorisation, qui est approuvée par les États membres, fait suite à une recommandation scientifique positive de l’Agence européenne des médicaments, fondée sur une évaluation approfondie de l'innocuité, de l’efficacité et de la qualité du vaccin.

    • 18 décembre

      La Commission propose des règles relatives aux tests rapides de détection d’antigènes et assure l’approvisionnement de 20 millions de tests pour les États membres

      La Commission adopte une proposition relative à un cadre commun pour l’utilisation, la validation et la reconnaissance mutuelle des tests rapides de détection d’antigènes. Depuis le début de la pandémie de COVID-19, les tests de diagnostic ont évolué rapidement, illustrant leur rôle central dans la lutte contre l’apparition de nouveaux foyers de maladie. La Commission a également signé un contrat-cadre avec Abbott et Roche, qui permet l’achat de plus de 20 millions de tests rapides de détection d’antigènes pour un montant maximal de 100 millions d’euros financés par l’instrument d’aide d’urgence. Dès le début de 2021, ces tests seront mis à la disposition des pays de l’UE dans le cadre de la stratégie de l’UE en matière de dépistage de la COVID-19.

    • 18 décembre

      Conclusion de l'accord sur la facilité pour la reprise et la résilience

      La Commission salue l’accord politique auquel sont parvenus le Parlement européen et le Conseil sur la facilité pour la reprise et la résilience. La facilité pour la reprise et la résilience constitue le cœur de NextGenerationEU, le programme de l’Union européenne pour sortir plus fort de la crise actuelle. Elle mettra à disposition 672,5 milliards d’euros sous forme de prêts et de subventions pour soutenir les réformes et les investissements des pays de l’UE.

    • 17 décembre

      La Commission se félicite de l’adoption du budget à long terme de l’UE pour la période 2021-2027

      La Commission se félicite de la décision du Conseil d’adopter le prochain budget à long terme de l’UE pour la période 2021-2027. Avec cette décision, toutes les conditions sont désormais remplies pour que le prochain cadre financier pluriannuel 2021-2027 soit en place à partir du 1er janvier 2021. En conséquence, 1 074 milliards d’euros (aux prix de 2018) seront mis à la disposition des bénéficiaires de financements de l’UE au cours des sept prochaines années.

    • 17 décembre

      Conclusion des discussions préliminaires avec Novavax en vue d’obtenir un nouveau vaccin potentiel

      La Commission européenne conclut des discussions préliminaires avec l’entreprise pharmaceutique Novavax en vue d’acheter son vaccin potentiel contre la COVID-19. Le contrat envisagé avec Novavax prévoirait la possibilité, pour tous les pays de l'UE, d’acheter dans un premier temps 100 millions de doses, puis jusqu’à 100 millions de doses supplémentaires.

    • 7 décembre

      Exonération de la TVA sur les vaccins les kits de dépistage

      La Commission se félicite de l’adoption de nouvelles mesures importantes qui permettront aux États membres d'exonérer les hôpitaux, les médecins et les particuliers de l’UE du paiement de la taxe sur la valeur ajoutée (TVA) lors de l’achat de vaccins et de kits de dépistage du coronavirus. Les nouvelles règles devraient permettre un accès à la fois meilleur et moins onéreux aux outils nécessaires à la prévention, à la détection et au traitement de la COVID-19.

    • 2 décembre

      La Commission présente la stratégie «Rester à l’abri de la COVID-19 pendant l’hiver»

      La Commission adopte une stratégie en vue d’une gestion durable de la pandémie au cours des mois d’hiver. La stratégie recommande de faire preuve d’une vigilance et d’une prudence sans relâche durant toute la période hivernale et jusqu’au début de l’année 2021, date à laquelle des vaccins sûrs et efficaces commenceront à être déployés. La Commission fournira ultérieurement de nouvelles orientations quant à une levée progressive et coordonnée des mesures de confinement.

    • 1<sup>er</sup> décembre

      La Commission verse 8,5 milliards d’euros au titre de l'instrument SURE à cinq États membres

      La Commission a versé un montant de 8,5 milliards d’euros à cinq pays de l'UE, correspondant à la troisième tranche du soutien financier apporté aux États membres au titre de l’instrument SURE. La Belgique a reçu 2 milliards d’euros, la Hongrie 200 millions d’euros, le Portugal 3 milliards d’euros, la Roumanie 3 milliards d’euros et la Slovaquie 300 millions d’euros. Ce soutien, qui prend la forme de prêts accordés à des conditions favorables, permettra aux États membres de faire face à l’augmentation soudaine des dépenses publiques destinées à préserver l’emploi. Ce versement porte à environ 40 milliards d’euros le montant reçu par 15 États membres au titre de l’instrument SURE de l’UE, entre la fin du mois d’octobre et la fin du mois de novembre.

    • 1<sup>er</sup> décembre

      L’UE annonce une aide de 20 millions d’euros en faveur des systèmes de santé de l’ASEAN

      Dans le cadre de la réaction mondiale de l’«équipe d’Europe» à la pandémie due au coronavirus, l’UE a annoncé un nouveau programme de 20 millions d’euros destiné à soutenir les capacités de préparation et de réaction des partenaires de l’Association des nations de l’Asie du Sud-Est (ASEAN). Le programme de préparation et de réaction à la pandémie en Asie du Sud-Est sera mis en œuvre par l’Organisation mondiale de la santé, en étroite collaboration avec les autorités nationales et le secrétariat de l’ASEAN. Il améliorera la coordination régionale de la réaction à la COVID-19 et renforcera les capacités des systèmes de santé en Asie du Sud-Est tout en accordant une attention particulière aux populations vulnérables.

    Novembre

    • 12 novembre

      L’UE augmente sa contribution au mécanisme COVAX

      L’Union européenne a annoncé qu’elle apporterait 100 millions d’euros supplémentaires sous forme de subventions en soutien au mécanisme COVAX pour garantir aux pays à revenu faible ou intermédiaire l’accès au futur vaccin contre la COVID-19. Le mécanisme COVAX constitue le pilier «vaccins» du dispositif pour accélérer l’accès aux outils de lutte contre la COVID-19 (dispositif ACT), soit une collaboration à l’échelle mondiale en vue d’accélérer la mise au point et la production des tests, traitements et vaccins contre la COVID-19, ainsi que l’accès équitable à ceux-ci. Ces fonds compléteront les 400 millions d’euros de garanties déjà engagés par l’UE pour le COVAX, faisant de l’Union l’un des principaux donateurs.

    • 11 novembre

      Construire une Union européenne de la santé

      La Commission européenne a posé les premiers jalons en vue d’instaurer l’Union européenne de la santé. Tirant les leçons de la crise actuelle, les nouvelles propositions devraient renforcer la capacité de préparation et de réaction face aux crises sanitaires, actuelles et futures. Elles comprennent des mesures visant à renforcer le cadre de l’UE en matière de sécurité sanitaire et le rôle des agences européennes clés dans la préparation aux crises et la réaction face à celles-ci.

    • 11 novembre

      Un quatrième contrat signé avec une société pharmaceutique pour garantir l’accès à un vaccin potentiel

      La Commission européenne a approuvé un quatrième contrat avec les sociétés pharmaceutiques BioNTech et Pfizer, qui prévoit l’achat initial de 200 millions de doses pour le compte de l’ensemble des États membres de l’UE, ainsi que la possibilité de demander jusqu’à 100 millions de doses supplémentaires, une fois qu’un vaccin se sera révélé sûr et efficace contre la COVID-19.

    • 10 novembre

      Accord sur une enveloppe de 1 800 milliards d’euros pour bâtir une Europe plus verte, plus numérique et plus résiliente

      La Commission a salué l'accord conclu entre le Parlement européen et les États membres de l'UE au sein du Conseil sur le prochain budget à long terme de l'Europe et NextGenerationEU. Une fois adoptée, cette enveloppe d'un montant total de 1 800 milliards d’euros contribuera à reconstruire l'Europe de l'après-COVID-19: une Europe plus verte, plus numérique, plus résiliente et mieux adaptée aux défis actuels et à venir.

    • 9 novembre

      92 millions d'euros pour soutenir la réponse du Sahel à la pandémie de COVID-19

      Dans le cadre de sa coopération avec le Sahel, l'Union européenne a annoncé une aide financière de 92 millions d'euros pour renforcer la réponse du Burkina Faso, de la Mauritanie, du Niger et du Tchad à la propagation du coronavirus. L’objectif est d'offrir des soins de santé de qualité à la population et de réduire les répercussions économiques et sociales de la pandémie.

    Octobre

    • 22 octobre

      Envoi des premiers respirateurs provenant de rescEU vers la Tchéquie

      À la suite d’une demande d’assistance de la Tchéquie, l’UE a immédiatement envoyé un premier lot de 30 respirateurs provenant de rescEU, la réserve européenne commune de matériel médical créée plus tôt dans l’année pour venir en aide aux pays touchés par la pandémie de COVID-19.

    • 21 octobre

      La Commission émet les premières obligations sociales SURE

      La Commission européenne a émis pour la première fois des obligations sociales pour un montant de 17 milliards d’euros dans le cadre de l’instrument SURE de l’UE visant à protéger les emplois et les travailleurs. Cette première émission comprenait deux obligations, 10 milliards d'euros devant être remboursés en octobre 2030 et 7 milliards d'euros en 2040. Les investisseurs se sont montrés extrêmement intéressés par cet instrument jugé très positivement, et les obligations ont fait l’objet de demandes de souscription dépassant de 13 fois les capacités, ce qui a donné lieu à une tarification favorable.

    • 19 octobre

      Mise en service de la passerelle d’interopérabilité de l’UE et connexion des premières applications de traçage des contacts et d’alerte au système

      Afin d’exploiter pleinement le potentiel des applications de traçage des contacts et d’alerte dans le but de briser la chaîne des infections dues au coronavirus par-delà les frontières, la Commission a mis en place, à l’invitation des États membres de l’UE, un système «passerelle» visant à garantir l’interopérabilité à l’échelle de l’UE. Après une phase pilote réussie, le système a été déployé le 19 octobre avec une première série d’applications nationales désormais interconnectées par l’intermédiaire de ce service: Corona-Warn-App en Allemagne, COVID tracker en Irlande et immuni en Italie.

    • 19 octobre

      25 millions d’euros pour atténuer les effets de la crise du coronavirus en Gambie

      L’Union européenne a versé un appui budgétaire de 25 millions d’euros en faveur de la réaction de la Gambie face à la pandémie de COVID-19. S’inscrivant dans le train de mesures mondial de «l’équipe d’Europe», ces fonds contribueront à la relance à l’issue de la pandémie et apporteront un soutien à la transition vers la démocratie et à la réalisation des objectifs de développement à moyen terme.

    • 15 octobre

      La Commission dresse la liste des étapes clés pour des stratégies de vaccination et un déploiement de vaccins efficaces

      En amont de la réunion des dirigeants européens, la Commission a présenté les principaux éléments dont les États membres doivent tenir compte dans leurs stratégies de vaccination contre la COVID-19 pour préparer l’UE et ses citoyens à l’arrivée d’un vaccin sûr et efficace et définir les groupes pour lesquels la vaccination devrait être envisagée en priorité.

    • 8 octobre

      La Commission approuve un troisième contrat pour l’accès à un vaccin potentiel

      Aujourd’hui, la Commission européenne a approuvé un troisième contrat avec la société pharmaceutique Janssen Pharmaceutica NV, qui appartient au groupe Johnson & Johnson. Le contrat permettra aux pays de l’UE d’acheter 200 millions de doses de vaccin, une fois que celui-ci aura prouvé qu’il était sûr et efficace contre la COVID-19. Les États membres auront également la possibilité d’acheter 200 millions de doses de vaccin supplémentaires. La Commission a déjà signé un contrat avec AstraZeneca et Sanofi-GSK et a conclu des entretiens préliminaires fructueux avec CureVac, BioNTech-Pfizer et Moderna.

    • 7 octobre

      La Commission annonce l’émission d’obligations sociales EU SURE à hauteur de 100 milliards d'euros

      La Commission a annoncé qu’elle allait émettre des obligations EU SURE à effet social pour un montant maximal de 100 milliards d’euros. Elle a adopté à cette fin un cadre relatif aux obligations sociales, qui a fait l’objet d’une évaluation indépendante. Ce cadre montre à la communauté des investisseurs comment les fonds levés par l’émission d’obligations SURE seront utilisés pour atteindre un objectif clairement défini: atténuer les incidences sociales de la pandémie de COVID-19 et ses conséquences dans l’ensemble de l’UE.

    Septembre

    • 25 septembre

      Le Conseil approuve un soutien financier de 87,4 milliards d’euros en faveur des États membres au titre de l’instrument SURE

      Le Conseil a approuvé un soutien financier de 87,4 milliards d’euros en faveur de 16 États membres. Ce soutien est accordé sous la forme de prêts de l’UE au titre de SURE, un instrument temporaire de l’UE visant à atténuer les risques de chômage durant la crise de la COVID-19.

    • 22 septembre

      Quatre États membres supplémentaires rejoignent la réserve médicale rescEU

      Le Danemark, la Grèce, la Hongrie et la Suède ont rejoint l’Allemagne et la Roumanie en tant que pays d’hébergement de la réserve de matériel médical rescEU. Ils sont désormais six États membres de l’UE à constituer, avec le soutien financier de la Commission européenne, des stocks européens communs d’équipements de protection vitaux et d’autres types de matériel médical essentiel pouvant être distribués dans toute l’Europe en cas d’urgence médicale, par exemple lorsque les systèmes nationaux de santé sont submergés par les patients atteints par le coronavirus.

    • 18 septembre

      La Commission signe un deuxième contrat pour garantir l’accès à un vaccin potentiel

      Un deuxième contrat avec une firme pharmaceutique est entré en vigueur le 18 septembre, à la suite de sa signature officielle par Sanofi-GSK et la Commission. Le contrat permettra à tous les États membres de l’UE d’acheter jusqu’à 300 millions de doses du vaccin élaboré par Sanofi-GSK.

    • 11 septembre

      Pont aérien humanitaire de l’UE vers le Pérou et aide de 30,5 millions d'euros en faveur de l’Amérique latine et des Caraïbes

      Dans le cadre de la réaction mondiale de l’UE face au coronavirus, une opération du pont aérien humanitaire de l’UE consistant en trois vols à destination de Lima, au Pérou, a permis de livrer plus de 4 tonnes de matériel vital aux organisations humanitaires actives dans le pays. L'UE a également annoncé une aide humanitaire de 30,5 millions d'euros destinée à venir en aide aux personnes les plus vulnérables en Amérique latine et dans les Caraïbes en 2020.

    • 10 septembre

      L’OMS et la Commission présentent le Conseil de facilitation mis en place pour renforcer la collaboration mondiale

      La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, et le directeur général de l'OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, ont organisé conjointement la première réunion du Conseil de facilitation à haut niveau, qui dirige les travaux du cadre de collaboration mondiale, l’accélérateur d'accès aux outils contre la COVID-19 (l'«accélérateur ACT»), visant à accélérer la mise au point et le déploiement de vaccins, de tests et de traitements contre la COVID-19, ainsi qu'à améliorer les systèmes de santé.

    • 9 septembre

      La Commission achève de constituer son portefeuille de vaccins à la suite de discussions avec un sixième fabricant

      La Commission a européenne a conclu des discussions préliminaires avec BioNTech-Pfizer en vue de l'achat d'un vaccin potentiel contre la COVID-19. BioNTech-Pfizer est la sixième entreprise avec laquelle la Commission a conclu des discussions, après Sanofi-GSK, Johnson & Johnson, CureVac, Moderna et AstraZeneca. Le premier contrat, signé avec AstraZeneca, est entré en vigueur le 27 août.

    • 4 septembre

      La Commission propose plus de clarté et de prévisibilité pour toutes les mesures restreignant la libre circulation dans l’UE

      La Commission européenne a adopté une proposition de recommandation du Conseil visant à garantir que toutes les mesures prises par les États membres qui restreignent la libre circulation en raison de la pandémie de COVID-19 soient coordonnées et clairement communiquées au niveau de l'UE.

    Août

    • 31 août

      La Commission adhère au mécanisme «COVID-19 Vaccine Global Access» (COVAX)

      La Commission a confirmé son intérêt pour la participation au mécanisme COVAX visant à garantir un accès équitable à des vaccins contre la COVID-19 disponibles partout à prix abordable, pour tous ceux qui en ont besoin. Dans le cadre de l'action menée par «Team Europe», la Commission a également annoncé une contribution de 400 millions d’euros de garanties pour soutenir le mécanisme COVAX et sa lutte contre le coronavirus au niveau mondial.

    • 27 août

      La Commission signe un premier contrat avec AstraZeneca

      Le premier contrat que la Commission européenne a négocié au nom des États membres de l’UE avec une société pharmaceutique est entré en vigueur. Ce contrat permettra l’achat d’un vaccin contre la COVID-19 pour tous les États membres de l’UE, ainsi que le don à des pays à revenu faible ou moyen ou le retransfert vers d’autres pays européens. En vertu de ce contrat, tous les États membres pourront acheter 300 millions de doses du vaccin d’AstraZeneca, avec une option de 100 millions de doses supplémentaires, qui seront distribuées au prorata de la population. La Commission poursuit ses échanges avec d’autres fabricants de vaccins en vue d’accords similaires et a conclu des discussions préliminaires fructueuses avec Sanofi-GSK le 31 juillet, Johnson & Johnson le 13 août, CureVac le 18 août et Moderna le 24 août.

    • 24 août

      La Commission propose d’accorder un soutien financier de 81,4 milliards d’euros à 15 États membres au titre de l’instrument SURE

      La Commission a présenté au Conseil des propositions de décisions visant à accorder un soutien financier de 81,4 milliards d’euros à 15 États membres au titre de l’instrument SURE, qui est une composante cruciale de la stratégie globale de l’UE visant à protéger les citoyens et à atténuer les graves conséquences socio-économiques de la pandémie. Une fois que le Conseil aura approuvé ces propositions, le soutien financier sera fourni sous la forme de prêts accordés à des conditions favorables par l’UE aux États membres.

    • 22 août

      Le pont aérien humanitaire de l’UE soutient le Venezuela

      Dans le cadre de la réaction mondiale face au coronavirus, une opération du pont aérien humanitaire de l’UE consistant en deux vols à destination du Venezuela s’est achevée après la livraison d’un total de 82,5 tonnes de matériel vital destiné aux partenaires humanitaires sur le terrain. Le premier vol, qui a décollé le 19 août de Madrid (Espagne) à destination de Caracas (Venezuela), a été suivi d’un second vol le 21 août. Ces vols, financés par l’UE, relèvent des opérations en cours du pont aérien humanitaire à destination des régions critiques du monde.

    • 18 août

      La Commission propose de prolonger jusqu’en 2021 l’édition 2020 des capitales européennes de la culture

      La Commission a proposé de prolonger l’édition 2020 des capitales européennes de la culture jusqu’au 30 avril 2021 pour les villes de Rijeka (Croatie) et Galway (Irlande). Elle a également proposé de reporter de 2021 à 2022 la date à laquelle Novi Sad (Serbie) doit devenir capitale européenne de la culture, et de 2021 à 2023 celle où Timișoara (Roumanie) et Elefsina (Grèce) détiendront ce titre. Depuis le début de la pandémie de COVID-19, la Commission est en contact étroit avec les équipes de toutes les capitales européennes de la culture pour les années 2020 à 2023, afin de mieux comprendre les répercussions de cette crise sanitaire sur la réalisation et la préparation des programmes des capitales européennes de la culture actuelles et à venir.

    • 14 août

      La Commission parvient à un premier accord sur un vaccin potentiel contre le coronavirus

      La Commission européenne est parvenue à un premier accord avec l’entreprise pharmaceutique AstraZeneca en vue de l’achat d’un vaccin potentiel contre la COVID-19 et de dons à des pays à revenu faible ou intermédiaire ou d’un retransfert vers d’autres pays européens. Cet accord constitue la base d’un cadre contractuel pour l’achat de 300 millions de doses du vaccin au nom des États membres de l’UE, avec une option d’achat de 100 millions de doses supplémentaires.

    • 13 août

      Nouvelles négociations en vue de garantir aux Européens des vaccins contre le coronavirus

      À la suite des premiers échanges positifs avec Sanofi-GSK le 31 juillet, la Commission a conclu d’autres discussions exploratoires avec Johnson & Johnson en vue de l'achat d'un vaccin potentiel contre la COVID-19. Le contrat envisagé permettrait à tous les États membres de l’UE d’acheter le vaccin. Aux termes du contrat, la Commission disposerait, dès lors que l’innocuité et l’efficacité du vaccin auront été démontrées, d’un cadre contractuel pour l’achat initial de 200 millions de doses du vaccin au nom de tous les États membres de l’UE, avec une option d'achat de 200 millions de doses supplémentaires.

    • 11 août

      Financement de l’UE en faveur de 23 nouveaux projets de recherche sur le coronavirus

      La Commission soutiendra 23 nouveaux projets de recherche à hauteur de 128 millions d’euros au titre d’Horizon 2020, le programme de l’UE pour la recherche et l’innovation. Ce financement s’inscrit dans le cadre de l’engagement de 1,4 milliard d’euros pris par la Commission en faveur de l’initiative sur la réponse mondiale au coronavirus, lancée par la présidente Ursula von der Leyen en mai 2020. Il permettra aux chercheurs de lutter contre la pandémie et ses conséquences en renforçant la capacité industrielle de fabrication et de déploiement de solutions facilement accessibles, de développer des technologies médicales et des outils numériques, d’améliorer la compréhension des incidences comportementales et socio-économiques de la pandémie et de tirer des enseignements de grands groupes de patients (cohortes) à travers l’Europe. Ces actions de recherche complètent les efforts déjà entrepris pour mettre au point des diagnostics, des traitements et des vaccins et font suite au deuxième appel urgent à manifestation d’intérêt, lancé par la Commission le 19 mai.

    • 7 août

      L’UE envoie des masques supplémentaires de la réserve rescEU à la Croatie, au Monténégro et à la Macédoine du Nord 

      De nouveaux lots de masques de protection FFP2 et FFP3 ont été distribués à la Croatie, au Monténégro et à la Macédoine du Nord à partir de rescEU, la réserve européenne commune de matériel médical créée cette année pour aider les pays touchés par la pandémie de COVID-19. L’UE continue parallèlement à constituer des réserves de matériel médical.

    Juillet

    • 31 juillet

      La Commission conclut les discussions visant à garantir aux Européens l’accès à un futur vaccin contre le coronavirus

      La Commission conclut des discussions exploratoires avec une entreprise pharmaceutique en vue de l’achat d’un vaccin potentiel contre la COVID-19. Le contrat envisagé avec Sanofi-GSK donnerait à tous les États membres de l’UE une option d’achat pour le vaccin. Aux termes du contrat, la Commission disposerait, dès lors que l’innocuité et l’efficacité du vaccin contre la COVID-19 auront été démontrées, d’un cadre contractuel pour l’achat de 300 millions de doses au nom de tous les États membres de l’UE. La Commission poursuit des discussions approfondies avec d’autres fabricants de vaccins.

    • 29 juillet

      L’UE met en place 45 ponts aériens humanitaires pour fournir plus de 1 000 tonnes d’aide médicale

      Avec la mise en place, le 29 juillet, d'un nouveau pont aérien humanitaire de l'UE vers le Soudan du Sud et le transport de 41 tonnes d’équipement, la Commission a désormais coordonné et financé la livraison de plus de 1 100 tonnes matériel médical dans des zones sensibles d’Afrique, d’Asie et d’Amérique. L’Afghanistan, le Burkina Faso, la Guinée-Bissau, Haïti, l’Iran, l’Iraq, la République centrafricaine, la République démocratique du Congo, la Somalie, le Soudan, le Soudan du Sud et le Yémen font partie des pays qui ont reçu cette aide. Depuis leur lancement le 8 mai 2020, les 45 ponts aériens ont également transporté 1 475 membres du personnel médical et humanitaire.

    • 28 juillet

      Garantir l’accès de l’UE au Remdesivir pour le traitement de la COVID-19

      La Commission signe un contrat avec l'entreprise pharmaceutique Gilead pour garantir l'accès à des doses de traitement du Veklury, le nom commercial du Remdesivir. Le Veklury a été le premier médicament autorisé au niveau de l’Union pour le traitement de la COVID-19. À partir du début du mois d’août, des lots de Veklury seront mis à la disposition des États membres et du Royaume-Uni, avec la coordination et le soutien de la Commission, afin de répondre aux besoins immédiats.

    • 27 juillet

      Lancement d'un appel à partenariats innovants en matière de réaction et de relance entre les régions de l’UE

      La Commission européenne lance un appel à manifestation d’intérêt pour des partenariats thématiques visant à piloter des projets d'innovation interrégionaux qui soutiennent les efforts de réaction et de relance à la suite de la pandémie de COVID-19. L’objectif de cet appel est d’aider les régions à saisir les opportunités nées de la crise, à accroître leur résilience et à s’appuyer sur la transformation écologique et numérique pour relancer les secteurs les plus touchés, comme la santé et le tourisme.

    • 24 juillet

      Associer efficacement les marchés des capitaux à la relance de l’Europe

      La Commission européenne adopte un paquet sur la mobilisation des marchés des capitaux en faveur de la relance en tant qu’élément de la stratégie globale de relance post-coronavirus.  Les mesures prises visent à permettre aux marchés des capitaux d’aider plus facilement les entreprises européennes à se remettre de la crise.  Le paquet propose des modifications ciblées des règles applicables aux marchés des capitaux, qui favoriseront une augmentation des investissements dans l’économie, permettront une recapitalisation rapide des entreprises et renforceront la capacité des banques à financer la relance.

    • 21 juillet

      Les dirigeants de l’UE se mettent d’accord sur le plan de relance et le cadre financier pluriannuel 2021-2027

      Après quatre jours de négociations, les dirigeants de l’UE parviennent à un accord sur le plan de relance pour l’Europe. Plus de 50 % du budget à long terme de l’UE et de Next Generation EU — soit un total de quelque 1,8 billion d’euros — viendra en soutien de politiques modernes, permettant de mettre l’Europe sur la voie d’une reprise durable et résiliente.

    • 20 juillet

      Aide en faveur des plus vulnérables en Afrique australe

      La Commission fournit une aide humanitaire de 64,7 millions d’euros en faveur des pays de la région d’Afrique australe afin d’aider les personnes dans le besoin à faire face à la pandémie de COVID-19, à des conditions météorologiques extrêmes, telles qu’une sécheresse persistante dans la région, et à d’autres crises.

    • 16 juillet

      Protéger les travailleurs saisonniers

      La Commission présente des lignes directrices concernant la protection des travailleurs saisonniers dans l’Union, dans le contexte de la pandémie de COVID-19. Des orientations sont fournies aux autorités nationales, aux inspections du travail et aux partenaires sociaux pour leur indiquer comment garantir les droits, la santé et la sécurité des travailleurs saisonniers et veiller à ce qu'ils soient informés de leurs droits.

    • 15 juillet

      La Commission renforce la capacité de réaction aux futures pandémies

      La Commission présente les mesures à prendre à court terme pour renforcer la capacité des systèmes de santé de l’UE à réagir en cas de flambées de COVID-19. Celles-ci comprennent notamment des actions en matière de dépistage et de recherche des contacts, de veille sanitaire améliorée et d’accès accru aux contre-mesures médicales. Elles prévoient également des actions visant à permettre au secteur de la santé de faire face à une brusque augmentation de la demande de soins, des contre-mesures non pharmaceutiques, le soutien des minorités et des personnes vulnérables, ainsi que des mesures d’allégement de la charge due à la grippe saisonnière.

    • 14 juillet

      Une aide de 24 millions d’euros en faveur de l’Ouganda dans le contexte de la pandémie de COVID-19

      En 2020, l’UE fournira une aide humanitaire de 24 millions d’euros aux populations les plus vulnérables en Ouganda, et plus particulièrement aux réfugiés et aux communautés qui les accueillent. En outre, l’UE a également octroyé 1 million d’euros aux organisations d’aide dans le pays pour soutenir les mesures de préparation et de contrôle liées au coronavirus, conformément au plan national de réaction à la pandémie.

    • 7 juillet

      La Commission adopte de nouvelles mesures exceptionnelles de soutien au secteur vitivinicole

      La Commission a adopté un nouveau train de mesures exceptionnelles destinées à soutenir le secteur vitivinicole, qui compte parmi les secteurs agroalimentaires les plus durement touchés par la crise du coronavirus. Ces nouvelles mesures prévoient notamment l’autorisation temporaire pour les opérateurs d’adopter des mesures d’auto-organisation du marché, l’augmentation de la contribution de l’Union européenne aux programmes nationaux de soutien au secteur vitivinicole et la possibilité de verser des avances pour la distillation et le stockage en cas de crise.

    • 6 juillet

      La Commission et la BEI apportent un soutien financier de 75 millions d’euros à CureVac pour la mise au point de vaccins et le développement des capacités de production

      La Banque européenne d'investissement (BEI) et CureVac, une société biopharmaceutique clinique qui met au point une nouvelle classe de médicaments transformateurs, ont conclu un accord de financement par l’emprunt de 75 millions d’euros afin d’aider l’entreprise à poursuivre la mise au point de vaccins contre les maladies infectieuses, notamment son nouveau candidat vaccin CVnCoV destiné à prévenir les infections par le coronavirus SARS-CoV-2.

    • 2 juillet

      Nouveau train de mesures d’aide destinées à soutenir les groupes vulnérables et à combattre la COVID-19 en Afrique du Nord

      Dans le cadre de la réaction de l’UE face à la pandémie de coronavirus au niveau mondial, l’UE, par l’intermédiaire de son Fonds fiduciaire d’urgence pour l’Afrique, a adopté un nouveau train de mesures d’aide destinées à protéger les migrants, à stabiliser les communautés locales et à combattre la COVID-19 en Afrique du Nord. Ce train de mesures comporte de nouveaux fonds d’un montant de 80 millions d’euros, ainsi qu’un montant de 30 millions d’euros provenant d’actions du Fonds fiduciaire non mises en œuvre.

    Juin

    • 29 juin

      Extension de l’encadrement temporaire destinée à permettre un soutien supplémentaire aux micro-, petites et jeunes entreprises et à encourager les investissements privés

      La Commission a adopté une troisième modification étendant le champ d'application de l'encadrement temporaire des aides d'État, adopté le 19 mars 2020, afin de permettre aux États membres d’apporter un soutien public à toutes les micro-, petites et jeunes entreprises. L’objectif principal de l’encadrement temporaire est de fournir un soutien ciblé à des entreprises viables par ailleurs qui ont commencé à connaître des difficultés financières à la suite de la pandémie de COVID-19 (coronavirus).

    • 27 juin

      Réponse mondiale au coronavirus: la BEI et la Commission promettent 4,9 milliards d’euros supplémentaires

      Le sommet des donateurs «Objectif mondial: unis pour notre avenir», organisé le 27 juin à l’initiative de la Commission européenne et de Global Citizen, a débouché sur la mobilisation de 6,15 milliards d’euros supplémentaires pour aider à mettre au point des vaccins, des tests de dépistage et des traitements contre le coronavirus et garantir un accès équitable à ceux-ci. Ce montant comprend une promesse de 4,9 milliards d'euros de la Banque européenne d'investissement en partenariat avec la Commission européenne, et un montant de 485 millions d'euros engagé par les États membres. L'événement porte les engagements pris lors du marathon des donateurs dans le cadre de la réponse mondiale au coronavirus à 15,9 milliards d'euros.

    • 24 juin

      Soutien accru aux agriculteurs de l’UE touchés par la crise de la COVID-19

      Aujourd’hui, le Conseila adopté un règlement autorisant les États membres à effectuer, à titre de mesure exceptionnelle, un paiement d'un montant maximal de 7 000 euros par agriculteur et de 50 000 euros par petite ou moyenne entreprise (PME) exerçant des activités de transformation, de commercialisation ou de développement de produits agricoles ou de coton, à l'exception des produits de la pêche. L'objectif est d'utiliser les fonds disponibles dans le cadre des programmes de développement rural existants pour soutenir les agriculteurs et les PME les plus durement touchés par la crise de la COVID-19 et répondre aux problèmes de liquidités et de trésorerie découlant des fermetures de magasins, de marchés et de restaurants.

    • 24 juin

      Le Conseil marque son accord sur le report de certaines règles fiscales

      Le Conseil a adopté une modification de la directive relative à la coopération administrative dans le domaine fiscal, offrant aux États membres la possibilité de reporter de 6 mois au maximum les dates limites pour la déclaration et l'échange des informations suivantes: les échanges automatiques d'informations sur les comptes financiers dont les bénéficiaires sont résidents fiscaux dans un autre État membre, et les dispositifs transfrontières de planification fiscale à déclarer.

    • 24 juin

      L’UE soutient le Soudan avec un vol de son pont aérien humanitaire

      Le 24 juin est arrivé au Soudan le deuxième vol affrété dans le cadre du pont aérien humanitaire de l’UE — deux vols qui contribuent à l’acheminement de travailleurs humanitaires et de fournitures essentielles vers les populations dans le besoin et à la lutte contre le coronavirus dans ce pays. Ce vol du pont aérien humanitaire vers le Soudan, entièrement financé par l’Union européenne, a été assuré grâce à la coordination de l’équipe d’Europe («Team Europe»), réunissant l’Union européenne, la Suède, la France et le Réseau logistique humanitaire.

    • 18 juin

      Soutenir la République centrafricaine et la réponse régionale à la pandémie dans la Corne de l’Afrique afin de limiter les répercussions socio-économiques

      Dans le cadre de la réponse de l'Union européenne à la crise de la COVID-19 en Afrique, la Commission européenne a décidé d'apporter un appui de 54 millions d'euros à la République centrafricaine pour aider le gouvernement à consolider les dépenses publiques affectées par la lutte contre le virus. La Commission a également annoncé, le 17 juin, un ensemble de mesures d'un montant de 60 millions d’euros, afin de contribuer à atténuer les répercussions sanitaires et socio-économiques de la pandémie et de soutenir l’Autorité intergouvernementale pour le développement dans le cadre de son mandat visant à coordonner les stratégies de lutte contre la pandémie de COVID-19 dans la Corne de l’Afrique.

    • 18 juin

      Financement de l’UE pour le transport de produits médicaux, d’équipes médicales et de patients

      Les pays de l’UE peuvent désormais solliciter un financement supplémentaire au titre de l’instrument d’aide d’urgence pour le transport de biens de première nécessité, d’équipes médicales et de patients touchés par le coronavirus. Cette aide vient s’ajouter au soutien déjà disponible par l’intermédiaire du mécanisme de protection civile de l’UE et aux livraisons d’équipements de protection par l’intermédiaire de rescEU. Le 18 juin, une opération pilote a permis de livrer avec succès plus de sept tonnes d'équipements de protection individuelle à la Bulgarie. Cette cargaison comprend plus de 500 000 masques de protection achetés par la Bulgarie, les frais de transport étant pris en charge par l'UE.

    • 16 juin

      La Commission dévoile la stratégie de l’Union concernant les vaccins

      La Commission a présenté une stratégie européenne pour accélérer la mise au point, la fabrication et le déploiement de vaccins contre la COVID-19. Un vaccin efficace et sûr contre le virus est notre meilleur atout pour parvenir à une solution définitive de la crise liée à la pandémie. Avec cette stratégie, la Commission entend soutenir les efforts visant à accélérer le développement et la mise à disposition de vaccins sûrs et efficaces dans un délai de 12 à 18 mois, si ce n’est plus tôt.

      Message vidéo de la présidente von der Leyen sur la stratégie de l’UE en matière de vaccins

    • 15 juin

      «Re-open EU»: nouvelle plateforme web au service d'une relance sûre des voyages et du tourisme dans toute l'Europe

      La Commission a lancé «Re-open EU», une plateforme web contenant des informations essentielles qui permettront le rétablissement de la libre circulation et la relance du tourisme dans de bonnes conditions de sécurité dans toute l’Europe. Afin d’aider les personnes à planifier leurs voyages et leurs vacances en toute confiance pendant l’été et au-delà, la plateforme fournira des informations en temps réel sur les frontières, les moyens de transport disponibles, les restrictions en matière de déplacements, les mesures de santé publique et de sécurité, ainsi que d’autres informations pratiques pour les voyageurs.

    • 11 juin

      La Banque européenne d'investissement accorde à BioNTech un financement de 100 millions d'euros pour la mise au point d'un vaccin contre la COVID-19

      La Banque européenne d'investissement (BEI) et la société d’immunothérapie BioNTech SE ont signé un accord de financement de 100 millions d'euros pour soutenir le programme de vaccin BNT162 de l'entreprise contre la COVID-19. BioNTech est la première entreprise européenne à se lancer dans des essais cliniques, après une première série en Allemagne en avril et une autre aux États-Unis au début du mois de mai. Le financement de la BEI est soutenu à la fois par le dispositif InnovFin d’Horizon 2020 et par le Fonds européen pour les investissements stratégiques.

    • 11 juin

      La Commission recommande la levée partielle et progressive des restrictions en matière de déplacements vers l’UE après le 30 juin, sur la base d’une approche coordonnée commune

      La Commission a recommandé aux États membres de l’espace Schengen et aux pays associés à l’espace Schengen de lever au plus tard le 15 juin 2020 les contrôles aux frontières intérieures et de prolonger jusqu’au 30 juin 2020 la restriction temporaire des déplacements non essentiels vers l’Union. Elle a également défini une approche visant à lever progressivement les restrictions par la suite.

    • 10 juin

      Renforcer l’action contre la désinformation

      La pandémie de coronavirus s’est accompagnée d'une avalanche d’informations fausses ou trompeuses, avec notamment des tentatives de la part d'acteurs étrangers d'influencer les citoyens et les débats dans l’UE. Dans une communication conjointe, la Commission et le haut représentant de l’UE ont analysé la réaction immédiate et proposé des actions concrètes pouvant être rapidement mises en œuvre pour lutter contre la désinformation liée à la pandémie de COVID-19.

    • 10 juin

      Une enveloppe de 55 millions d’euros en faveur des réfugiés syriens et des communautés locales en Jordanie et au Liban

      Dans le cadre de la réponse mondiale de l’UE à la pandémie de coronavirus, le fonds fiduciaire régional de l’Union européenne en réponse à la crise syrienne a mobilisé 55 millions d’euros supplémentaires en faveur des réfugiés en provenance de Syrie et des personnes vulnérables en Jordanie et au Liban pour lutter contre la pandémie. Cela permettra d’apporter un soutien essentiel et ciblé dans des domaines clés tels que la santé, l’eau, l’assainissement et l’hygiène. Le nouveau train de mesures porte le montant total de l’aide mobilisée par l’intermédiaire du fonds fiduciaire de l’UE à plus de 2,2 milliards d’euros depuis 2015, doublant ainsi le montant initialement prévu.

    • 8 juin

      L’UE octroie 314 millions d’euros à des entreprises innovantes pour lutter contre le virus et soutenir la relance

      La Commission a octroyé près de 166 millions d’euros à 36 entreprises par l’intermédiaire du projet pilote d'Accélérateur du Conseil européen de l'innovation, afin de lutter contre la pandémie de COVID-19. Par ailleurs, plus de 148 millions d’euros seront accordés à 36 autres entreprises appelées à contribuer au plan de relance pour l’Europe, ce qui portera le total des investissements d’Horizon 2020, le programme de l’UE pour la recherche et l’innovation, à 314 millions d’euros pour le cycle en cours.

    • 7 juin

      Pont aérien humanitaire de l’Union européenne vers la République démocratique du Congo

      Dans le cadre du pont aérien humanitaire de l’UE, trois vols à destination de la République démocratique du Congo sont programmés, pour y transporter des travailleurs humanitaires et des fournitures essentielles afin d’aider le pays à lutter contre la pandémie de coronavirus. Depuis le début du mois de mai, l’UE a organisé quatre autres vols humanitaires dans le cadre du pont aérien: trois à destination de la République centrafricaine et un vers Sao Tomé-et-Principe. D’autres vols sont prévus vers l’Afrique, mais aussi vers d’autres régions où les besoins humanitaires sont importants.

    • 4 Juin

      La Commission européenne s’engage à verser 300 millions d’euros à Gavi

      À l’occasion du sommet mondial sur la vaccination, la Commission annonce une promesse de don de 300 millions d'euros à Gavi, l’Alliance du vaccin, pour la période 2021-2025. Ce montant contribuera à faire vacciner 300 millions d’enfants dans le monde et à financer des stocks de vaccins pour lutter contre les foyers de maladies infectieuses.

    • 3 June

      La Commission prend des mesures pour débloquer 11,5 milliards d’euros afin de réparer les dommages de la crise et de favoriser la relance en 2020

      La Commission a proposé des modifications de son budget pour 2020 afin de débloquer 11,5 milliards d’euros pour réparer les dommages de la crise et favoriser la relance dès 2020. Pour combler la période jusqu’à la ratification de la décision modifiée relative aux ressources propres, et faire en sorte que les financements bien nécessaires bénéficient aux travailleurs, aux entreprises et aux États membres dès 2020, la Commission a proposé d’adapter l’actuel budget à long terme pour la période 2014-2020 afin d'autoriser des dépenses plus élevées, encore en 2020. La proposition faite le 3 juin vient en complément, garantissant que les 11,5 milliards d’euros supplémentaires pour REACT-EU, l’instrument de soutien à la solvabilité et le Fonds européen pour le développement durable (FEDD) seront disponibles dès que possible cette année.

     

    Mai

    • 28 mai

      Réponse mondiale au coronavirus – lancement d’une nouvelle campagne avec le soutien de «Global Citizen»

      Le marathon des donateurs, qui a débuté le 4 mai, évolue avec le lancement d’une nouvelle campagne en collaboration avec l’organisation internationale de défense des citoyens Global Citizen. Cette campagne intitulée «Objectif mondial: Unis pour notre avenir» débouchera sur un sommet mondial des donateurs le 27 juin. En collaboration avec Global Citizen, la Commission va maintenant intensifier la mobilisation de fonds afin de permettre au monde de surmonter cette pandémie et d’en éviter une autre.

    • 27 mai

      La Commission présente un plan de relance pour l’Europe

      Pour faire en sorte que la reprise soit durable, homogène, inclusive et équitable pour tous les États membres, la Commission européenne a proposé de créer un nouvel instrument pour la relance, Next Generation EU, qui s’inscrit dans un budget à long terme puissant, moderne et révisé pour l’Union. La Commission a également dévoilé son programme de travail ajusté pour 2020, qui donnera la priorité aux actions nécessaires pour stimuler la reprise et la résilience de l’Europe.

    • 26 mai

      Le Conseil adopte des règles temporaires visant à prolonger le délai prévu pour les assemblées générales des «sociétés européennes» (SE) et des «sociétés coopératives européennes» (SCE)

      Le Conseil a adopté la proposition de la Commission concernant une dérogation temporaire aux règles applicables aux sociétés européennes (SE) et aux sociétés coopératives européennes (SCE), quatre semaines seulement après sa présentation par la Commission. Le Parlement européen avait donné son feu vert le 14 mai. Ces mesures permettront aux sociétés européennes et aux sociétés coopératives européennes de tenir exceptionnellement leurs assemblées générales dans les douze mois suivant la fin de l’exercice, au lieu des six mois prévus par la législation.

    • 26 mai

      Le Conseil adopte des règles temporaires visant à prolonger le délai prévu pour les assemblées générales des «sociétés européennes» (SE) et des coopératives (SCE)

      Le Conseil a adopté la proposition de la Commission concernant une dérogation temporaire aux règles applicables aux sociétés européennes (SE) et aux sociétés coopératives européennes (SCE), quatre semaines seulement après sa présentation par la Commission. Le Parlement européen avait donné son feu vert le 14 mai. Ces mesures permettront aux sociétés européennes et aux sociétés coopératives européennes de tenir exceptionnellement leurs assemblées générales dans les douze mois suivant la fin de l’exercice, au lieu des six mois prévus par la législation.

    • 20 mai

      L’UE octroie une aide humanitaire supplémentaire de 50 millions d'euros

      La Commission européenne annonce l'octroi d'une aide humanitaire supplémentaire de 50 millions d'euros pour faire face à l'augmentation spectaculaire des besoins humanitaires due à la pandémie de COVID-19 au niveau mondial. Ce financement permettra d'aider les personnes vulnérables confrontées à des crises humanitaires majeures, notamment dans la région du Sahel et du lac Tchad, en République centrafricaine, dans la région des Grands Lacs africains, en Afrique orientale, en Syrie, au Yémen, en Palestine et au Venezuela, ainsi que dans la communauté rohingya.

    • 20 mai

      Mise sur le marché d’un nouveau test de diagnostic rapide

      Un des 18 projets récemment sélectionnés pour recevoir un financement de 48,2 millions d'euros au titre du programme Horizon 2020 en vue de mettre au point des outils de diagnostic, des traitements, des vaccins et des actions de préparation donne déjà des résultats positifs. Les chercheurs participant au projet «HG nCoV19 test» ont obtenu l’autorisation de mettre sur le marché un nouveau test de diagnostic rapide de la COVID-19 à effectuer sur le lieu des soins. Réunissant des organisations publiques et privées d’Irlande, d’Italie, du Royaume-Uni et de Chine, le projet «HG nCoV19 test» a mis au point un nouveau test de diagnostic mobile qui permet de détecter une infection virale et fournit des résultats exacts et fiables en 30 minutes.

    • 19 mai

      Stimuler les actions urgentes de recherche et d'innovation

      La Commission mobilise 122 millions d’euros supplémentaires au titre du programme Horizon 2020 en faveur de projets de recherche urgents sur le coronavirus. Ce nouvel appel à manifestation d’intérêt, ouvert jusqu’au 11 juin, s’inscrit dans le cadre de l’engagement de 1,4 milliard d’euros pris par la Commission en faveur de l’initiative sur la réponse mondiale au coronavirus, lancée par la présidente Ursula von der Leyen le 4 mai 2020.

    • 14 mai

      L’UE soutient la région de la Corne de l’Afrique

      L’UE fournit une enveloppe supplémentaire de 105,5 millions d’euros aux pays de la Corne de l’Afrique, alors que la pandémie de COVID-19 risque d’aggraver la situation humanitaire dans toute la région, où une grande partie de la population continue de faire face à des conflits armés, à des déplacements, ainsi qu’à des sécheresses et inondations récurrentes.

    • 12 mai

      117 millions d’euros pour la mise au point de traitements et d'outils de diagnostic par l'intermédiaire de l’initiative en matière de médicaments innovants

      Huit projets de recherche à grande échelle visant à élaborer des traitements et des outils de diagnostic de la COVID-19 sont sélectionnés dans le cadre d’un appel à propositions accéléré lancé en mars par l’initiative en matière de médicaments innovants, un partenariat public-privé de l’UE.

    • 8 mai

      L’UE met en place un pont aérien humanitaire

      La Commission européenne met en place un pont aérien humanitaire de l’Union en vue de transporter des travailleurs humanitaires et d'acheminer des fournitures d’urgence vers certaines des zones les plus critiques au monde, dans le cadre de la lutte contre le coronavirus.

    • 8 mai

      La Commission distribue un premier lot de 1,5 million de masques sur les 10 millions achetés, afin de venir en aide aux professionnels de la santé de l’UE

      1,5 million de masques médicaux sont distribués à 17 États membres et au Royaume-Uni afin de protéger les professionnels de la santé. Cette livraison s’inscrit dans le cadre d’un nouvel achat de 10 millions de masques financé par la Commission au moyen de l’instrument d’aide d’urgence, visant à aider directement les États membres à atténuer les conséquences immédiates de la pandémie et à anticiper les besoins liés à la phase de sortie et de relance.

    • 8 mai

      La Commission invite les États membres à prolonger jusqu’au 15 juin la restriction des déplacements non essentiels vers l’UE

      La Commission invite les États membres de l’espace Schengen et les pays associés à l’espace Schengen à prolonger la restriction temporaire des déplacements non essentiels vers l’UE de 30 jours supplémentaires, jusqu’au 15 juin. La levée des restrictions en matière de déplacements devrait être progressive: comme souligné dans la feuille de route européenne commune sur la levée des mesures de confinement, les contrôles aux frontières intérieures devront être arrêtés de manière progressive et coordonnée avant que les restrictions aux frontières extérieures soient assouplies, dans une seconde phase.

    • 4 mai

      Réponse mondiale au coronavirus: 7,4 milliards d’euros pour un accès universel aux vaccins

      La Commission a enregistré 7,4 milliards d’euros, soit l’équivalent de 8 milliards de dollars, de promesses de dons du monde entier lors de la conférence des donateurs organisée dans le cadre de la réponse mondiale au coronavirus. Ce montant comprend la promesse de la Commission d'une contribution de 1,4 milliard d’euros. Il atteint quasiment l’objectif initial de 7,5 milliards d’euros et constitue un point de départ solide pour le marathon mondial des donateurs, qui a commencé le 4 mai. L’objectif est de récolter un montant important de fonds pour permettre le développement collaboratif d'outils de diagnostic, de traitements et de vaccins contre le coronavirus, ainsi que leur distribution dans le monde entier.

    • 2 mai

      Des masques de la réserve rescEU livrés à l’Espagne, à l’Italie et à la Croatie

      Après une précédente livraison à l’Italie, de nouveaux lots de masques de protection FFP2 ont été distribués  à l’Espagne, à l’Italie et à la Croatie. Ces masques proviennent de la réserve rescEU, la toute première réserve européenne commune d’équipements médicaux mise en place le mois dernier pour aider les pays touchés par la pandémie de COVID-19.

    Avril

    • 30 avril

      Mesures d'aide d'État

      En avril, la Commission a autorisé 127 mesures d’aide d’État visant à soutenir les entreprises et à protéger les moyens de subsistance dans toute l’Europe pendant la pandémie de COVID-19. Nous continuons à travailler en étroite collaboration avec les pays de l’UE pour faire en sorte que notre économie puisse rebondir avec vigueur après la crise.

    • 29 avril

      Balkans occidentaux: l’UE renforce son soutien face à la crise liée à la pandémie de COVID-19

      La Commission européenne a annoncé avoir mobilisé, conjointement avec la Banque européenne d’investissement, une aide financière de l'UE de plus de 3,3 milliards d'euros au profit de la population des Balkans occidentaux. Cette enveloppe est destinée à répondre aux besoins sanitaires immédiats résultant de la pandémie de COVID-19 et aux besoins humanitaires qui en découlent, ainsi qu'à contribuer à la relance économique et sociale.

    • 28 avril

      Un paquet bancaire pour faciliter l’octroi de prêts aux ménages et aux entreprises dans l’UE

      La Commission a adopté un paquet bancaire visant à faciliter l’octroi de prêts bancaires aux ménages et aux entreprises dans l’ensemble de l’UE. L’objectif de ce paquet est de faire en sorte que les banques puissent continuer à prêter de l’argent pour soutenir l’économie et contribuer à atténuer les répercussions économiques majeures de la pandémie.

    • 24 avril

      Riposte mondiale au coronavirus –  l’UE lance un appel aux dons

      L’Union européenne s’associe à des partenaires mondiaux pour lancer un appel aux dons – la riposte mondiale au coronavirus —, qui débutera le 4 mai 2020. L’Organisation mondiale de la santé (OMS) et des acteurs internationaux du secteur de la santé lancent un appel conjoint pour mettre en place un accès rapide et équitable à des tests de dépistage, des traitements et des vaccins contre le coronavirus, qui présentent toutes les qualités requises en termes de sécurité, de qualité, d’efficacité et de coût.

    • 23 avril

      Règlement relatif aux dispositifs médicaux

      La Commission se félicite de l’adoption, par le Parlement européen et le Conseil, de la proposition concernant la date d’application du règlement relatif aux dispositifs médicaux. L’amendement adopté tient compte de la nécessité d’accroître la disponibilité des dispositifs médicaux d’importance vitale dans toute l’UE, tout en continuant à garantir la santé et la sécurité des patients jusqu’à ce que la nouvelle législation devienne applicable.

    • 22 avril

      Assistance macrofinancière en faveur de dix pays voisins de l'UE

      La Commission propose une assistance macrofinancière de 3 milliards d’euros en faveur de dix pays partenaires de l’élargissement et du voisinage afin de les aider à limiter l'incidence économique de la pandémie de COVID-19. Cette proposition s’ajoute à la stratégie «Team Europe», qui constitue la réponse forte et ciblée par laquelle l’UE entend soutenir ses partenaires dans la lutte contre la pandémie.

    • 22 avril

      Annonce de mesures exceptionnelles en faveur du secteur agroalimentaire

      Des mesures supplémentaires exceptionnelles sont proposées pour renforcer le soutien aux marchés agricoles et alimentaires les plus touchés par la pandémie de COVID-19.  Celles-ci portent notamment sur l’aide au stockage privé dans les secteurs des produits laitiers et de la viande, sur l’autorisation d’adopter des mesures d’auto-organisation du marché par les opérateurs dans les secteurs durement touchés et sur la flexibilité dans les programmes de soutien du marché pour les fruits et légumes, le vin et d’autres produits.

    • 21 avril

      L’UE mobilise l’aide en faveur de l’Italie, de la Croatie et des pays voisins

      À suite des demandes d’assistance effectuées par l’intermédiaire du mécanisme de protection civile de l’UE dans le cadre de la lutte contre la pandémie de COVID-19, l’UE coordonne et cofinance l’acheminement de l’aide dans l’Union et les pays voisins.

    • 20 avril

      La Commission lance une plateforme de partage de données pour les chercheurs

      La Commission européenne, en collaboration avec plusieurs partenaires, a lancé une plateforme européenne de données sur la pandémie de COVID-19 pour permettre de recueillir et de partager rapidement les données de recherche disponibles. La plateforme, qui fait partie du plan d’action ERAvsCorona, marque une nouvelle étape importante dans les efforts déployés par l’UE pour soutenir les chercheurs en Europe et dans le monde dans la lutte contre la pandémie de COVID-19.

    • 17 avril

      L’UE rapatrie plus de 500 000 citoyens grâce à une opération consulaire unique

      En date du 17 avril, grâce à des mesures de rapatriement sans précédent, l’UE a ramené chez eux plus d’un demi-million de citoyens touchés par les restrictions en matière de déplacement prises dans le monde en raison du coronavirus. Au début de la pandémie, environ 600 000 citoyens de l’UE se sont retrouvés bloqués en dehors de l’UE, la plupart dans la région Asie-Pacifique et les Amériques.

    • 16 avril

      Orientations visant à garantir que les applications de lutte contre la pandémie respectent pleinement les normes de protection des données

      La Commission publie des orientations sur la mise au point de nouvelles applications soutenant la lutte contre le coronavirus en ce qui concerne la protection des données. Ces orientations visent à offrir le cadre nécessaire pour garantir que, lorsqu’ils utilisent ces applications, les citoyens bénéficient d’une protection suffisante de leurs données à caractère personnel et d’une limitation de leur caractère intrusif. Elles s’accompagnent d’une boîte à outils sur les applications mobiles permettant le traçage des contacts, également publiée le 16 avril.

    • 16 avril

      Mesures supplémentaires de soutien au secteur agroalimentaire

      Deux nouvelles mesures de soutien sont adoptées pour continuer à aider le secteur agroalimentaire. Elles permettront d’augmenter les flux de trésorerie des agriculteurs et de réduire la charge administrative pesant sur les autorités tant nationales que régionales, ainsi que sur les agriculteurs, en ces temps particulièrement difficiles.

    • 15 avril

      La feuille de route européenne prépare le terrain en vue d’une levée commune des mesures de confinement

      La Commission, en coopération avec le président du Conseil européen, présente une feuille de route européenne en vue de la levée graduelle des mesures de confinement liées à la pandémie de COVID-19. La feuille de route présente les principes et les recommandations que les États membres devraient prendre en compte lorsqu’ils planifieront la levée des mesures de confinement.

    • 15 avril

      Prochaines étapes en vue d'un dépistage sûr et fiable

      La Commission présente des lignes directrices sur les méthodes de diagnostic concernant le coronavirus. Ces lignes directrices visent à aider les États membres à utiliser efficacement les outils de test dans le cadre de leurs stratégies nationales et aux différents stades de la pandémie, y compris lors de la levée progressive des mesures de confinement.

    • 14 avril

      2,7 milliards d’euros prélevés sur le budget de l’UE pour soutenir le secteur de la santé dans l’UE

      La Commission européenne propose, le 2 avril, d’activer l’instrument d’aide d’urgence de l’UE pour soutenir directement les systèmes de soins de santé des États membres dans leur lutte contre la pandémie. Le 14 avril, le Conseil donne son approbation rapide, de sorte que l’instrument de 2,7 milliards d’euros peut immédiatement commencer à fournir un soutien direct là où cela est le plus nécessaire.

    • 8 avril

      Les États membres sont invités à prolonger jusqu’au 15 mai la restriction des déplacements non essentiels vers l’UE

      La Commission appelle à une approche coordonnée de la prolongation: l’action aux frontières extérieures ne peut être efficace que si elle est mise en œuvre par l’ensemble des États membres de l’UE et États de l’espace Schengen à toutes les frontières, sa fin étant fixée à la même date, et de manière uniforme.

    • 8 avril

      Soutenir les stratégies de sortie au moyen d’applications mobiles et de données

      La Commission recommande des démarches et des mesures pour élaborer une approche commune de l'UE concernant l'utilisation d’applications mobiles pour lutter contre la pandémie de COVID-19. Elle définit les principes fondamentaux de l’utilisation des applications et des données en ce qui concerne la sécurité des données et le respect des droits fondamentaux de l’Union, tels que la protection de la vie privée et des données à caractère personnel.

    • 8 avril

      La Commission appelle les États membres à optimiser l’offre et la disponibilité des médicaments

      Les orientations adressées par la Commission aux États membres portent principalement sur l’offre, la distribution et l’utilisation rationnelles des médicaments essentiels destinés au traitement de patients atteints par le coronavirus, ainsi que des médicaments risquant de manquer en raison de la pandémie. Les actions proposées doivent tenir compte d’une approche plus coordonnée dans l’ensemble de l’UE, ce qui permettrait de préserver l’intégrité du marché unique tout en protégeant la santé publique.

    • 8 avril

      Réaction mondiale de l’UE face à la pandémie

      La Commission européenne et le haut représentant présentent les plans d'une réaction énergique et ciblée de l'UE destinée à soutenir les efforts déployés par les pays partenaires pour faire face à la pandémie de COVID-19. L’UE apportera aux pays partenaires un appui financier de plus de 15,6 milliards d'euros provenant de ressources existantes de l'action extérieure.

      • Message vidéo de la présidente von der Leyen sur la réaction mondiale de l’UE
    • 7 avril

      Déploiement d’équipes médicales en Italie

      Une équipe composée de médecins et d’infirmiers venus de Roumanie et de Norvège, déployée par l’intermédiaire du mécanisme de protection civile de l’Union, est envoyée à Milan et à Bergame pour aider le personnel médical italien à lutter contre le coronavirus. L’Autriche, pour sa part, offre à l’Italie plus de 3 000 litres de désinfectant par l’intermédiaire du même mécanisme.

    • 6 avril

      Déblocage de fonds en faveur de 100 000 petites et moyennes entreprises

      La Commission européenne débloque 1 milliard d’euros au titre du Fonds européen pour les investissements stratégiques (EFSI) en tant que garantie pour le Fonds européen d’investissement (FEI). Cela permettra au FEI d’émettre des garanties spéciales pour encourager les banques et d’autres bailleurs de fonds à octroyer des liquidités à au moins 100 000 PME et petites entreprises à moyenne capitalisation européennes frappées par l’impact économique de la pandémie de COVID-19, pour un financement disponible estimé à 8 milliards d’euros.

    • 3 avril

      Exonération des droits de douane et de la TVA sur les importations de d’équipements médicaux

      La Commission approuve les demandes des États membres et du Royaume-Uni sollicitant l'exonération temporaire des droits de douane et de la TVA sur les importations de dispositifs médicaux et d'équipements de protection en provenance de pays tiers, afin de contribuer à la lutte contre le coronavirus. Il sera ainsi plus facile, d’un point de vue financier, d’obtenir le matériel médical dont les médecins, les infirmiers et les patients ont cruellement besoin.

    • 3 avril

      Faciliter le traitement transfrontalier des patients et le déploiement du personnel médical

      La Commission publie des orientations pratiques afin de soutenir la coopération en matière de soins de santé transfrontaliers. La coopération transfrontière peut contribuer à alléger la pression subie par les hôpitaux qui sont surchargés en permettant le transfert des patients infectés par le coronavirus dans des États membres où des places en milieu hospitalier sont disponibles.

    • 2 avril

      Mobiliser toutes les ressources pour protéger les conditions de vie et les moyens de subsistance

      La Commission augmente encore sa capacité de réaction et propose de mettre en place un instrument de solidarité doté de 100 milliards d’euros. Cet instrument dénommé SURE a pour objectif d’aider les travailleurs à maintenir leurs revenus et de soutenir les entreprises en difficulté. La Commission propose également de réaffecter tous les fonds structurels disponibles afin de répondre à la crise du coronavirus. ENTRÉE EN VIGUEUR le 24 avril de règles destinées à protéger les citoyens de l’UE les plus démunis et à aider les pêcheurs de l’UE.

       

    • 1 avril

      Les scientifiques de la Commission mettent au point une nouvelle substance de contrôle pour vérifier la fiabilité des tests de dépistage du coronavirus

      Des scientifiques de la Commission européenne ont mis au point une nouvelle substance de contrôle que les laboratoires peuvent utiliser pour vérifier la fiabilité des tests de dépistage du coronavirus et éviter les faux négatifs.

      ENTRÉE EN VIGUEUR le 1er avril 2020

    Mars

    • 31 mars

      Renforcer la résilience dans les pays accueillant des réfugiés syriens

      À la suite de la pandémie de COVID-19, l’UE renforce son soutien aux réfugiés en provenance de Syrie et aux personnes vulnérables en Iraq, en Jordanie et au Liban, en adoptant un nouveau train de mesures de près de 240 millions d’euros, portant ainsi à plus de 2 milliards d’euros l'aide totale fournie par l'intermédiaire du fonds fiduciaire régional de l'UE en réponse à la crise syrienne.

    • 30 mars

      Solidarité de l’UE avec les Balkans occidentaux et voisinage oriental

      La Commission réaffecte 140 millions d’euros aux besoins les plus immédiats des pays du voisinage oriental et réoriente l’utilisation des instruments existants jusqu’à concurrence de 700 millions d’euros, afin d'aider à atténuer les conséquences socio-économiques de la crise du coronavirus. Elle annonce également une aide immédiate de 38 millions d’euros en faveur des Balkans occidentaux pour faire face à l’urgence sanitaire, ainsi que la réaffectation d'une enveloppe de 374 millions d'euros pour contribuer à la relance socio-économique de la région.

    • 30 mars

      Permettre la libre circulation des travailleurs exerçant des professions critiques

      La Commission publie aujourd’hui de nouvelles orientations pratiques visant à garantir que les travailleurs mobiles au sein de l’UE, en particulier ceux qui exercent des professions critiques dans la lutte contre la pandémie de COVID-19, peuvent accéder à leur lieu de travail. Parallèlement aux orientations concernant la mise en œuvre de la restriction temporaire des déplacements non essentiels vers l'UE, ces orientations pratiques visent à répondre aux préoccupations concrètes des entreprises et des citoyens affectés par les mesures prises pour limiter la propagation du coronavirus.

      • Message vidéo de la présidente von der Leyen sur la libre circulation des travailleurs exerçant des professions critiques
    • 27 mars

      La Commission accroît son budget destiné aux vols de rapatriement et à la réserve rescEU

      75 millions d’euros provenant du budget de l’UE sont mis à disposition pour aider les États membres à rapatrier leurs ressortissants et accroître le budget destiné à la réserve rescEU de matériel médical. Grâce aux vols de rapatriement organisés par l’intermédiaire du mécanisme de protection civile de l’Union, près de 10 000 personnes ont déjà été rapatriées en Europe.

    • 26 mars

      Garantir la continuité du transport de produits essentiels par avion

      La Commission invite les États membres de l’UE à soutenir les opérations de fret aérien pendant la crise du coronavirus. Les nouvelles orientations recommandent des mesures opérationnelles et organisationnelles pour assurer la continuité des transports essentiels, notamment pour les fournitures médicales et le personnel.

    • 26 mars

      Réaffirmation de l’engagement en faveur de la coopération internationale

      Lors de leur participation à la vidéoconférence extraordinaire des dirigeants du G20, la présidente von der Leyen et le président du Conseil européen, Charles Michel, soulignent que l'Union européenne soutient activement la coopération internationale pour lutter contre cette pandémie et continuera à aider les pays et les populations vulnérables partout dans le monde, et notamment en Afrique.

    • 25 mars

      Protéger les technologies et les actifs européens critiques

      Des orientations sont publiées afin de garantir une approche résolue, à l'échelle de l'Union, en matière de filtrage des investissements étrangers, dans le contexte de la crise de santé publique actuelle et de la vulnérabilité économique que celle-ci entraîne. L'objectif est de préserver les entreprises et les actifs critiques de l'Union, notamment dans des domaines tels que la santé, la recherche médicale et la biotechnologie, sans compromettre l'ouverture générale de l'Union aux investissements étrangers.

      • Message vidéo de la présidente von der Leyen sur des lignes directrices pour la protection des actifs et des technologies européens critiques dans la crise actuelle
    • 23 mars

      Garantir la continuité de la circulation des marchandises sur tout le territoire de l'UE au moyen de voies réservées

      De nouvelles orientations pratiques sont publiées sur la mise en œuvre des lignes directrices relatives aux mesures de gestion des frontières, afin de garantir que les chaînes d'approvisionnement continuent de fonctionner à l'échelle de l'UE. Les États membres sont invités à désigner tous les points de passage aux frontières intérieures du réseau transeuropéen de transport (RTE-T) qui auraient le statut de points de passage frontaliers pour les voies réservées. Celles-ci devraient être ouvertes à tous les véhicules de transport de marchandises, quelles que soient les marchandises qu’ils transportent.

      • Message vidéo de la présidente von der Leyen sur les lignes directrices concernant les nouvelles «voies vertes»
    • 20 mars

      Activation de la clause dérogatoire générale du cadre budgétaire pour faire face à la pandémie

      La Commission propose d’activer la clause dérogatoire générale du pacte de stabilité et de croissance. Une fois approuvée par le Conseil, cette activation permettra aux États membres de prendre des mesures afin de faire face de manière adéquate à la crise, tout en dérogeant aux obligations budgétaires qui s'appliqueraient normalement au titre du cadre budgétaire européen.

      • Message vidéo de la présidente von der Leyen sur les nouvelles mesures de soutien à l’économie
    • 20 mars

      Des normes européennes relatives aux fournitures médicales mises gratuitement à disposition

      Le Comité européen de normalisation et le Comité européen de normalisation électrotechnique mettent à disposition une série de normes européennes concernant certains dispositifs médicaux et équipements de protection individuelle. Cette action aidera les entreprises de l’UE et de pays tiers à commencer rapidement à produire et à mettre plus facilement des produits sur le marché intérieur tout en assurant un niveau élevé de sécurité.

    • 19 mars

      Première réserve rescEU de matériel médical

      La Commission décide de créer une réserve stratégique rescEU de matériel médical, notamment de respirateurs et de masques de protection, afin d’aider les pays de l'UE dans le contexte de la pandémie de COVID-19.

    • 19 mars

      Adoption d’un encadrement temporaire pour soutenir davantage l’économie

      La Commission adopte un encadrement temporaire afin de permettre aux États membres d'exploiter pleinement la flexibilité prévue par les règles en matière d'aides d'État et soutenir ainsi l'économie dans le contexte de la pandémie de COVID-19.

      Au 31 mars, la Commission a déjà approuvé plusieurs régimes fondés sur l’encadrement temporaire d’une valeur de plusieurs centaines de milliards d’euros, afin de soutenir les économies des États membres confrontées aux effets de l’épidémie de COVID-19. 18 décisions ont été adoptées en vue d’approuver 27 mesures nationales.

    • 18 mars

      Protéger les droits des passagers

      La Commission publie des lignes directrices visant à garantir que les droits des passagers de l’UE sont protégés et appliqués de manière cohérente dans l’ensemble de l’UE, compte tenu des annulations et des retards extrêmement nombreux.

    • 17 mars

      La Commission met sur pied une équipe européenne d’experts scientifiques

      Un groupe consultatif sur l’épidémie de COVID-19, composé d’épidémiologistes et de virologues de différents États membres, dont la mission est d’élaborer des lignes directrices de l’UE relatives à des mesures de gestion des risques coordonnées et fondées sur des données scientifiques, est constitué.

    • 16 mars

      Protéger la santé et maintenir la disponibilité des biens et des services essentiels

      La Commission présente des lignes directrices aux États membres sur les mesures de gestion des frontières en matière de santé. L’objectif est de protéger la santé des citoyens, de permettre le traitement adéquat des personnes qui doivent voyager et de garantir la disponibilité des biens et services essentiels.

      • Message vidéo de la présidente von der Leyen sur les mesures de gestion des frontières en matière de santé
    • 16 mars

      Octroi d’un soutien financier au laboratoire CureVac pour mettre au point des vaccins innovants

      La Commission propose d’apporter un soutien financier d'un montant pouvant atteindre 80 millions d'euros à CureVac, une société établie à Tübingen (en Allemagne) qui met au point des vaccins très innovants, afin d'intensifier le développement et la production de vaccins contre le coronavirus en Europe.

    • 15 mars

      Garantir l’approvisionnement d’équipements de protection individuelle dans l’UE

      La Commission prend des mesures pour protéger la disponibilité des équipements de protection individuelle (EPI) en exigeant que les exportations de ces équipements en dehors de l’Union européenne soient soumises à une autorisation d’exportation par les États membres.

      • Message vidéo de la présidente von der Leyen sur la réaction de l’UE face au coronavirus
    • 13 mars

      Réponse coordonnée pour lutter contre l’impact économique du coronavirus

      La Commission présente une réponse immédiate pour atténuer l'impact socio-économique de la pandémie de COVID-19 en adoptant une réponse européenne coordonnée et en mettant en œuvre une série d’outils tels que les aides d’État, la flexibilité du cadre budgétaire européen, la liquidité du secteur bancaire ou le budget de l’UE. ENTRÉE EN VIGUEUR le 1er avril 2020

    • 10 mars

      Propositions de mesures pour atténuer les répercussions de la pandémie de COVID-19 sur l’industrie aéronautique et l’environnement

      La Commission annonce une législation ciblée visant à assouplir temporairement l'obligation qui incombe aux compagnies aériennes, en application du droit de l'UE, d'utiliser leurs créneaux aéroportuaires. Cette mesure permettrait de diminuer la pression exercée sur le secteur et de réduire les émissions en évitant les «vols fantômes», c’est-à-dire des aéronefs que les compagnies aériennes font voler presque à vide pour conserver leurs créneaux aéroportuaires. ENTRÉE EN VIGUEUR le 1er avril 2020

    • 10 mars

      Initiative d'investissement en réaction au coronavirus

      Lors de la vidéoconférence des dirigeants de l'UE consacrée à la réponse à apporter à la pandémie de COVID-19, la Commission reçoit le mandat derenforcer encore sa réponse face à l’épidémieet de coordonner les actions des États membres. La présidente von der Leyen annonce la présentation d’une «initiative d'investissement en réaction au coronavirus», qui devrait permettre de réaffecter environ 60 milliards d’euros de fonds de la politique de cohésion non utilisés afin de lutter contre le coronavirus. ENTRÉE EN VIGUEUR le 1er avril 2020

    • 6 mars

      Intensification de la recherche et du financement pour faire face au coronavirus

      La Commission augmenteles fonds consacrés à l’appel d’urgence lancé en janvier pour lutter contre l’épidémie de COVID-19. Le 31 mars, la Commission décide de soutenir un projet supplémentaire, portant à 18 le nombre de projets soutenus. Ces projets permettent de financer140 équipes de recherche venues de toute l’UE et au-delà et sont financées par un budget total de 48,5 millions d’euros au titre du programme Horizon 2020.

    • 2 mars

      Création d’une équipe de réaction face au coronavirus

      La présidente von der Leyen constitue au niveau politique une équipe de réaction face au coronavirus chargée de coordonner tous les moyens d’action, qu'ils soient médicaux, économiques ou axés sur la mobilité et le transport.

    Février

    • 28 février

      Procuring medical equipment jointly with Member States

      First, out of four joint procurements of personal protective equipment, was launched together with Member States. This turns the EU into one big buyer, encouraging suppliers to move quickly at scale and provide the maximum equipment possible at the best price. As of 24 March, producers have made offers covering, and in some cases even exceeding, the quantities requested.

    • 24 février

      Soutien aux mesures déployées au niveau mondial pour lutter contre la pandémie

      Afin de renforcer la préparation, la prévention et le confinement du virus au niveau mondial, la Commission annonce un nouveau paquet d’aide de 232 millions d’euros. La Commission intensifie également son soutien aux États membres dans le cadre de la planification de la préparation et de la réponse aux situations d’urgence.

    • 23 février

      L’UE livre des équipements de protection supplémentaires à la Chine

      La Commission cofinance la livraison de plus de 25 tonnes d’équipements de protection individuelle à la Chine après le déclenchement du mécanisme de protection civile de l’UE. Ces équipements s'ajoutent à plus de 30 tonnes d'équipements de protection mobilisés par les États membres et déjà livrés en février 2020.

    • 1-2 février

      Rapatriement de citoyens de l’UE

      Les premiers rapatriements par avion, cofinancées par le mécanisme de protection civile de l’UE, depuis la France et l’Allemagne, permettent de ramener chez eux 447 citoyens européens en provenance de Wuhan. La Commission européenne travaille sur tous les fronts pour soutenir les efforts visant à lutter contre le coronavirus, en aidant les États membres à rapatrier leurs citoyens et en fournissant des services d’urgence à la Chine.

    • 1 février

      Une aide d’urgence est fournie à la Chine

      Dans le cadre d’une première réaction immédiate, les États membres de l’UE mobilisent et livrent au total 12 tonnes d’équipements de protection à la Chine.

    Janvier

    • 31 janvier

      Premiers fonds mobilisés pour la recherche sur la nouvelle pandémie

      Un montant de 10 millions d’euros est octroyé au titre du programme de l’UE pour la recherche et l’innovation, Horizon 2020, afin de soutenir la recherche sur la nouvelle maladie due au coronavirus. La Commission lance un appel urgent à manifestation d’intérêt pour des projets de recherche.

    • 28 janvier

      Activation du mécanisme de protection civile de l’UE pour rapatrier des citoyens de l’UE

      Face à la propagation du nouveau coronavirus, le mécanisme de protection civile de l’UE est activé à la suite d’une demande d'assistance de la France visant à fournir un appui consulaire aux citoyens de l'UE se trouvant à Wuhan (Chine).

      Le premier cas survenu en Europe est signalé par la France le 24 janvier 2020.

      17 janvier: Le Comité de sécurité sanitaire tient sa première réunion sur le nouveau coronavirus.

      9 janvier: La DG SANTE active le système d’alerte précoce et de réaction (SAPR), au sein duquel la plupart des États membres échangent des informations sur les mesures prises en matière de réaction et de communication.