La pandémie de coronavirus a donné lieu à une recrudescence de théories du complot trompeuses et dangereuses, se propageant essentiellement en ligne. Pour lutter contre ce phénomène, la Commission européenne et l’UNESCO diffusent une série de dix infographies pédagogiques afin d’aider les citoyens à identifier, à réfuter et à contrer les théories du complot.

Attention: la pandémie de COVID-19 a donné lieu à une recrudescence de théories du complot trompeuses et dangereuses. Il peut être difficile de les reconnaître ou de savoir quelle est la meilleure façon de réagir.

Que sont les théories du complot? Pourquoi se développent-elles?

1. Qu’est-ce qu’une théorie du complot?

C’est une croyance selon laquelle certains événements ou situations font l’objet de manipulations secrètes, orchestrées en coulisse par de puissantes forces animées d’intentions nuisibles.

2. Les théories du complot ont six caractéristiques communes

1. Elles font référence à une prétendue machination secrète.

2. Elles mentionnent un groupe de conspirateurs.

3. Elles invoquent des «éléments de preuve» qui semblent soutenir la thèse du complot.

4. Elles soutiennent faussement que rien n’arrive par accident, qu’il n’y a pas de coïncidences, que rien n’est ce qu’il paraît être et que tout est lié.

5. Elles présentent le monde comme divisé entre le bien et le mal.

6. Elles érigent des personnes ou des groupes de personnes en boucs émissaires.

3. Pourquoi prospèrent-elles?

Elles se présentent souvent comme une explication logique à des événements ou à des situations difficiles à comprendre et donnent un faux sentiment de maîtrise et de structuration des choses. Ce besoin de clarté se fait sentir de manière particulièrement aiguë lors de période d’incertitudes comme en ces temps de pandémie de COVID-19.

4. Comment prennent-elles racine?

Les théories du complot commencent souvent par l’expression d’un soupçon. Leurs instigateurs commencent par demander à qui profite l’événement ou la situation en cause, ce qui les conduit à désigner les conspirateurs. Ils formatent alors sur mesure des «éléments de preuve» pour appuyer leur théorie.

Une fois qu’elles ont pris racine, les théories du complot peuvent se développer rapidement. Elles sont difficiles à réfuter car toute personne qui s’y risque est présentée comme impliquée dans le complot.

5. Les gens disséminent les théories du complot pour différentes raisons

La plupart y croient. D’autres cherchent délibérément à provoquer, manipuler ou cibler certaines personnes pour des raisons politiques ou financières. Attention: Les théories du complot peuvent surgir de nombreuses sources, comme Internet, les amis ou la famille.

La première étape pour faire obstacle aux théories du complot, c’est d’être conscient de leur existence. Soyez vigilants. Bloquez la propagation.

What are they? Why do they flourish?

S’agit-il d’une théorie du complot? Avant de relayer... vérifiez.

1. Vérifiez qui est l’auteur – qui a rédigé le document et pourquoi?

Peu crédible Crédible
  • L’auteur possède des qualifications reconnues et fait autorité en la matière.
  • L’auteur se réfère à des faits vérifiables et à des éléments de preuve émanant de la recherche scientifique ou universitaire.
  • L’auteur est un expert autoproclamé sans lien avec une organisation ou institution réputée.
  • L’auteur affirme être hautement qualifié mais ses prétendues qualifications ne résistent pas à un examen approfondi ou bien il ne peut plus s’en prévaloir.

2. Vérifiez la source: est-elle fiable et reconnue?

Peu crédible Crédible
  • La source a été citée par plusieurs médias dignes de confiance.
  • L’information est soutenue par de nombreux scientifiques/universitaires.
  • La source et les allégations connexes sont étayées par les sites web indépendants de vérification des faits.
  • La source de l’information n’apparaît pas clairement.
  • L’information n’est diffusée que par des experts autoproclamés.
  • Les sites web indépendants de vérification des faits ne soutiennent pas la source et ont réfuté les allégations connexes.

3. Vérifiez le ton et le style – sont-ils justes et équilibrés ou sensationnalistes et partisans?

Peu crédible Crédible
  • L’auteur n’hésite pas à explorer la question dans sa complexité, y compris sous des points de vue différents.
  • L’auteur admet volontiers les limites de ses connaissances.
  • Le ton est un objectif et factuel.
  • L’auteur présente les informations qu’il diffuse comme la seule vérité recevable.
  • L’auteur soulève des questions plutôt que de fournir des réponses.
  • L’auteur diabolise toute personne qu’il suppose se trouver derrière la machination présumée.
  • Le ton est subjectif et émotionnellement marqué.
  • Le message est émaillé d’images ou anecdotes à caractère émotionnel.

Qu’est-ce qu’un véritable complot?

Il existe de véritables complots, de plus ou moins grande ampleur. Ils sont le plus souvent centrés sur des événements uniques ou autonomes ou sur un individu, comme dans le cas d’un assassinat ou d’un coup d’État. Ils sont révélés par des lanceurs d’alerte et les médias, sur la base de faits et d’éléments de preuve vérifiables.

Un exemple de véritable complot? En 2006, le tribunal fédéral de district de Washington DC (États-Unis) a jugé que de grands cigarettiers étaient coupables d’entente délictueuse, pour avoir dissimulé pendant des dizaines d’années les preuves de risques sanitaires liés au tabagisme afin de continuer à développer leurs ventes (LA Times, 2006).

Vérifiez vos sources. En cas de doute, ne relayez pas les informations en cause. Bloquez la propagation.

Is this one? Check before sharing

Les théories du complot: qu’en est-il de mes propres convictions?

Personne n’est à l’abri de préjugés ou de craintes qui pourraient conduire à adhérer à une théorie du complot.
D’où viennent mes craintes, mes convictions et mes valeurs?

Faites votre propre interview: qu’est-ce qui me pousse à croire ce que je crois?

  • Quelles sont mes craintes, mes convictions et mes valeurs? Comment pèsent-elles sur mes décisions et comment puis-je interagir avec les autres?
  • Est-ce que j’ai des préjugés et des stéréotypes? Pourquoi?
  • Est-ce que je me sens lésé? De quelle manière?
  • Ai-je le sentiment que c’est la faute de quelqu’un d’autre? Pourquoi?
  • Comment est-ce que je choisis mes sources d’information?
  • Cela a-t-il changé depuis l’épidémie de COVID-19?

La COVID-19 fait peur. Rien de plus normal que de se sentir submergé et de chercher des réponses.
N’oubliez pas: personne n’est responsable de l’apparition du virus, mais nous pouvons tous contribuer à enrayer la pandémie.

Méfiez-vous de la surabondance d’informations. Fiez-vous aux informations vérifiées. Bloquez la propagation.

What about my own beliefs?

Les théories du complot peuvent être dangereuses.

Souvent, les théories du complot ciblent ou pointent du doigt toute une catégorie de personnes perçues comme l’ennemi qui se cache derrière une menace réelle ou imaginaire. Elles polarisent la société et alimentent la violence extrémiste. La plupart de ceux qui répandent les théories du complot y croient sincèrement mais d’autres les déploient cyniquement en vue d'obtenir de tels effets.

Les dégâts des théories du complot

  1. Elles désignent un ennemi et une machination secrète qui menace la vie ou les convictions des gens, déclenchant ainsi un mécanisme de défense qui peut alimenter les discriminations, justifier les crimes haineux et faire le lit de groupes extrémistes violents.
  2. Elles propagent la méfiance à l’égard des institutions publiques, ce qui peut conduire à l’apathie politique ou à la radicalisation.
  3. Elles propagent la méfiance à l’égard des informations scientifiques et médicales, ce qui peut avoir de graves conséquences.

Attention: les minorités perçues comme «marginales» sont particulièrement susceptibles d’être visées par les théories du complot, les discours haineux et les campagnes de désinformation. Il s’agit notamment des personnes qui ont une origine, une religion ou une orientation sexuelle différentes. Dans le contexte de la COVID-19, des catégories spécifiques de personnes ont fréquemment été accusées d’avoir propagé le virus en Europe. Il s’agit en particulier de personnes supposément d’origine asiatique, des juifs, des musulmans, des Roms et des personnes qui se décrivent comme LGBTI+ (FRA, 2020).

Les théories du complot peuvent avoir de graves conséquences. Il faut en être conscient. Avant de relayer... vérifiez. Bloquez la propagation.

They can be dangerous

Les théories du complot et l’antisémitisme

Toutes les théories du complot ne ciblent pas les juifs, mais cela fait des siècles que les juifs sont visés. On leur a fait endosser la responsabilité de crises telles que des épidémies, des guerres ou des crises économiques.

Les discours antisémites les plus répandus prétendent fréquemment que les «juifs» manœuvrent le gouvernement, les médias ou les banques à des fins malveillantes. En dépit de la masse des preuves historiques, certains antisémites prétendent que l’Holocauste a été causé par des juifs ou n’a jamais existé.

Les signes à repérer:

  • les expressions ouvertement insultantes et dégradantes;
  • les codes antisémites implicites (par exemple, le terme «élites de la côte est» aux États-Unis);
  • le fait de lier un prétendu complot à des personnes ou à des communautés juives (par exemple, la famille Rothschild ou George Soros, un philanthrope) ou à l’État d’Israël;
  • les références aux «protocoles des sages de Sion», document inventé de toutes pièces pour faire croire à l’existence d’un plan juif de domination du monde et qui sert de base à de nombreuses rhétoriques antisémites.

L’antisémitisme est une forme de discrimination. Avant de relayer... vérifiez. Bloquez la propagation.

The link to antisemitism

Prévenir et réfuter les théories du complot

La propagation des théories du complot n’est pas facile à enrayer. Il n’y a pas de solution toute faite. Tout dépend du niveau d’exposition. Les personnes qui croient fermement aux théories du complot sont extrêmement difficiles à convaincre.

Niveau 1 – faible exposition aux théories du complot

PRÉVENTION — une personne avertie en vaut deux.

  1. Avertir très tôt de l’existence des théories du complot.
  2. Encourager les attitudes rationnelles de réflexion, de questionnement et de vérification des faits.
  3. Alerter sur les arguments qui sous-tendent le plus souvent les théories du complot relatives à la COVID-19 et sur les grandes caractéristiques de la pensée conspirationniste – méfiance vis-à-vis des rapports officiels, imperméabilité aux preuves qui contredisent le complot, réinterprétation des événements aléatoires comme faisant partie d’un schéma global.

Niveau 2 – forte exposition aux théories du complot

RÉFUTATION — tout est dans les faits et dans la logique.

LES BONS GESTES

  1. Mettez l’accent sur les faits que vous voulez présenter et non sur le mythe que vous voulez réfuter.
  2. Choisissez votre cible – l’auteur, la source ou le raisonnement qui se trouvent derrière la théorie du complot.
  3. Avant de parler de théorie du complot, soulignez clairement que les informations en cause sont fausses.
  4. Présentez une autre explication, fondée sur des faits.
  5. Si possible, utilisez des aides visuelles pour étayer votre argumentation.

LES GESTES À ÉVITER

  1. Évitez de vous focaliser d’emblée sur la théorie du complot. Veillez à ne pas la renforcer.
  2. Ne noyez pas votre interlocuteur sous un flot d’informations.

Sachez comment agir. Bloquez la propagation.

Comment parler à quelqu’un qui croit fermement à des théories du complot?

De nombreux théoriciens du complot croient profondément en la justesse de leurs convictions. Celles-ci sont au centre de leur vie et de leur vision du monde.

Dans tout dialogue avec quelqu’un qui croit fermement en une théorie du complot, sachez que:

  • tout argument contestant la théorie du complot peut être considéré comme une preuve que vous participez au complot et renforcer les certitudes de votre interlocuteur/-trice;
  • il est probable que votre interlocuteur/-trice croit en plusieurs théories du complot;
  • il est probable qu’il/elle défendra bec et ongles ses convictions.

Que faire dans ces conditions?

  • Suscitez un débat et des questions ouverts.
  • Posez des questions détaillées sur la thèse défendue par votre interlocuteur/-trice afin de stimuler une réflexion personnelle.
  • Faites appel à d’anciens partisans de la théorie du complot qui ont eu les mêmes convictions.
  • Restez prudent/-e et invoquez différentes sources sur la question.
  • Évitez de tourner l’autre en ridicule. Essayez de comprendre pourquoi il/-elle croit ce qu’il/-elle croit.
  • Faites preuve d’empathie. Souvent, la personne est vraiment angoissée et bouleversée;
  • procédez étape par étape. Plutôt que de vous attarder sur le moindre détail, privilégiez simplement les faits et la logique.
  • Évitez d’insister. L’excès de pression pourrait avoir un effet contre-productif. Laissez à la personne le temps de réfléchir avant de revenir sur le débat.

Faites preuve d’empathie et posez des questions. Bloquez la propagation.

How to talk to somebody who firmly believes in them

Les théories du complot et la COVID-19

La COVID-19 est une nouvelle maladie causée par le coronavirus le plus récemment découvert. La recherche scientifique a démontré que les coronavirus proviennent généralement d’animaux. La source animale de la COVID-19 n’a pas encore été confirmée (OMS, 2020).

L’incertitude, la peur et la complexité de la pandémie de COVID-19 ont alimenté des théories du complot. Celles-ci prétendent «expliquer» les causes de la pandémie et désigner qui en bénéficie.

Une étude mondiale menée dans 28 pays a révélé que plus de trois personnes interrogées sur dix pensent que la propagation du virus de la COVID-19 est sciemment organisée par une puissance étrangère ou une autre force (Gallup International, mars 2020).

Méfiez-vous – les théories du complot sont pernicieuses: elles ne tiennent aucun compte des données scientifiques et accusent injustement des personnes ou des groupes de personnes qui ne sont pas responsables de la pandémie. Ne les relayez pas.

Quels sont les signaux d’alerte?

  • les affirmations selon lesquelles le virus aurait été conçu artificiellement (par exemple dans un laboratoire) par des personnes qui y trouvent un intérêt particulier (comme la réduction de la population mondiale);
  • les théories soutenant que le virus aurait été diffusé intentionnellement, ou que sa diffusion naturelle aurait été accrue par des moyens artificiels (comme les signaux 5G) pour nuire au plus grand nombre possible de personnes;
  • les affirmations selon lesquelles les vaccins et les traitements auraient été intentionnellement retardés dans le but de ne pas faire obstacle à la propagation du virus et de nuire au plus grand nombre possible de personnes;
  • les affirmations selon lesquelles certaines mesures sanitaires visant à lutter contre la propagation du virus (comme les vaccins et les masques) sont intentionnellement utilisées pour nuire aux populations ou pour les contrôler.

N’oubliez pas: personne n’est responsable de l’apparition du virus, mais nous pouvons tous contribuer à enrayer la pandémie.

Fiez-vous aux informations vérifiées. En cas de doute, ne relayez pas les informations. Bloquez la propagation.

The link to COVID-19

Comment agir concrètement contre les théories du complot?

Si vous avez la certitude d’avoir repéré une théorie du complot, ne faites pas comme si de rien n’était: réagissez. Voici quelques moyens d’action bien concrets.

Sur les réseaux sociaux:

  • étayez vos commentaires par des informations vérifiées (issues par exemple de sites de vérification des faits);
  • ne relayez PAS la publication en cause.

Sur les sites internet et les blogs:

  • prenez contact avec l’auteur ou le gestionnaire du site en apportant des informations vérifiées et demandez-leur d’effectuer des corrections;
  • ne relayez PAS le site internet ou le blog en cause.

Dans le cas des médias:

  • prenez contact avec le comité de rédaction;
  • prenez contact avec le comité de déontologie de la presse ou avec le médiateur de presse à l’échelon local ou national;
  • ne relayez PAS le média en cause.

Fiez-vous aux informations vérifiées. Luttez contre les fausses informations. Bloquez la propagation.

Concrete counter actions

Comment les journalistes peuvent-ils faire état de théories du complot?

Il est essentiel de disposer de sources d’information fiables pour lutter contre la propagation des théories du complot et de la désinformation. Les journalistes doivent veiller à rapporter les faits de façon responsable, en s’appuyant sur des sources vérifiées et en ayant soin de ne pas renforcer les théories du complot. Cela peut être difficile.

Dans leurs sujets sur les théories du complot, les journalistes devraient:

  • mettre en avant, en titre, les faits essentiels et non les théories du complot;
  • étayer les faits essentiels dans le corps du sujet, en citant des informations vérifiées;
  • mettre en garde contre les théories du complot qui circulent sur la question avant d’en faire état;
  • expliquer en quoi elles sont trompeuses.

Faites un journalisme de qualité. Fiez-vous aux informations vérifiées. Bloquez la propagation.

How can journalists report on them?

Nous adressons nos remerciements à M. Michael Butter, coauteur du COMPACT Guide to Conspiracy Theories, et à MM. John Cook et Stephan Lewandowsky, auteurs de The Debunking Handbook (Précis de réfutation) et de The Conspiracy Theory Handbook (Le Manuel de la théorie du complot).

Documents

TéléchargerZIP - 17.3 Mo
TéléchargerZIP - 23.5 Mo
TéléchargerZIP - 19.3 Mo
TéléchargerZIP - 23.8 Mo
TéléchargerZIP - 20.1 Mo