Bien qu'il existe un certain nombre de possibilités de financement qui leur sont spécifiquement destinées, les PME peuvent également bénéficier des programmes suivants.

  • La Commission européenne octroie des subventions à des projets ou à des organisations qui servent les intérêts de l’UE. Les PME et d’autres parties intéressées peuvent poser leur candidature en répondant à des appels à propositions. La Commission recourt également à des marchés publics pour acquérir des biens et des services. Les prestataires sont sélectionnés dans le cadre d'appels d'offres.

  • De nombreux programmes européens soutiennent les entrepreneurs et les entreprises par l'intermédiaire d'établissements financiers locaux. Le portail «Financement» permet de trouver des financements de l’UE (prêts, garanties, fonds propres, etc.) pour la réalisation de projets.

  • L'instrument de microfinancement du programme pour l’emploi et l’innovation sociale (EaSI) aide le secteur des PME en accordant des prêts d'un montant maximal de 25 000 euros à des particuliers pour créer ou développer une PME.

  • Le Fonds social européen (FSE) aide les PME à améliorer leur compétitivité, par exemple en leur proposant des formations.

  • Le Fonds européen pour les affaires maritimes et la pêche (FEAMP) permet aux PME de bénéficier de niveaux d'aide plus élevés, étant donné qu'elles représentent la grande majorité des entreprises du secteur de la pêche et de l’aquaculture.

  • La Banque européenne d’investissement (BEI) accorde des prêts aux PME dans le cadre du programme LIFE consacré à l’action pour le climat.

  • La direction générale de la coopération internationale et du développement de la Commission européenne offre des possibilités de financement dans le domaine du développement.

  • Le programme de formation pour cadres encourage les PME à étendre leurs activités au Japon et en Corée.