Task force pour l'Afrique rurale

L’UE s’emploie à soutenir les pays partenaires au moyen de politiques et d'instruments extérieurs. Comme le souligne la communication sur l’avenir de l’alimentation et de l’agriculture adoptée en novembre 2017, la future politique agricole commune contribuera de manière plus importante à renforcer la cohérence des politiques en faveur du développement durable. Dans l’esprit de l’alliance Afrique-Europe pour un investissement et des emplois durables appelée de ses vœux par le président de la Commission, Jean-Claude Juncker, en septembre 2018, le transfert de connaissances, le partage de bonnes pratiques et le renforcement de la coopération et du dialogue en matière de politique stratégique entre l’Union européenne (UE) et l’Union africaine (UA) devraient contribuer à créer des emplois et à développer le secteur agricole en Afrique.

Dans ce contexte, la Commission européenne a créé la task force pour l’Afrique rurale, qui regroupe des experts chargés d'apporter leur expérience, de donner des avis et, éventuellement, des recommandations pour renforcer le partenariat avec les secteurs alimentaires et agricoles en Afrique. La task force comprend 11 membres nommés à titre personnel et disposant de connaissances et d'une expérience dans les domaines de l’agriculture, de l’agroalimentaire ou de l’agro-industrie, du commerce, de la politique de développement ou des questions liées aux migrations, ainsi que d'une connaissance directe du secteur agroalimentaire en Afrique.

Le groupe d’experts poursuit actuellement les activités suivantes:

  • donner des conseils sur la manière d’accélérer les résultats, en s'appuyant sur une meilleure coordination avec les initiatives existantes, ainsi que sur les moyens de stimuler les investissements publics et privés dans le secteur de l’agriculture durable en Afrique;
  • examiner les meilleurs moyens de partager les connaissances et le savoir-faire pour générer des emplois et des activités génératrices de revenus dans les zones rurales en Afrique;
  • définir des stratégies en vue de promouvoir et de mettre au premier plan la politique agricole et la réforme réglementaire dans les pays africains (conformément à la déclaration de Malabo) et de faciliter les investissements privés responsables de l'UE, afin de stimuler le commerce intra-africain et les exportations en provenance des pays africains;
  • définir des stratégies pour soutenir la jeunesse africaine dans les domaines de l’agriculture, de l’agroalimentaire et de l’agro-industrie.

Le groupe publiera d’ici janvier 2019 un rapport de synthèse final contenant des recommandations et d’éventuelles initiatives concernant la stratégie commune Afrique-UE, l’Agenda 2030 et les objectifs de développement durable.

Contexte

Dans son discours sur l’état de l’Union prononcé en 2018, le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, a annoncé une nouvelle «alliance Afrique-Europe» afin de stimuler les investissements en Afrique, de renforcer le commerce, de créer des emplois et d'investir dans l'éducation et les compétences. Cette initiative ambitieuse s’appuie sur les engagements pris en 2017, une année particulièrement importante pour les relations entre l'UE et l'Afrique.

Lors de la conférence ministérielle UA-UE sur l'agriculture organisée à Rome en juillet 2017, l’agriculture et l'agroalimentaire ont été placés au cœur du développement durable et de la création d’emplois en Afrique. À l'issue de la conférence des ministres de l’agriculture, une liste d'objectifs réalistes a été établie, qui a également été prise en compte lors du cinquième sommet UA-UE organisé à Abidjan en novembre 2017. Ces objectifs sont notamment les suivants:

  • encourager les financements innovants afin de soutenir les entreprises agroalimentaires de l'UE souhaitant investir dans le secteur avec des partenaires africains;
  • encourager les partenariats entre les universités et les instituts de recherche agronomiques en mettant en place des programmes d’échanges éducatifs;
  • coopérer avec les pays africains pour les aider à développer et à protéger leurs indications géographiques.

Les objectifs couvrent également la recherche et l’innovation, l’utilisation et la gestion de l’eau, la lutte contre le changement climatique, ainsi que les pertes et le gaspillage alimentaires. Les priorités définies pour 2018-2020 consistent notamment à mobiliser des investissements en faveur d'une transformation structurelle durable de l'Afrique et à investir dans les ressources humaines, l’éducation, la science, les technologies et le développement des compétences.

La task force pour l’Afrique rurale s'appuiera sur ces réunions et ces résultats.

En savoir plus

Task force pour l'Afrique rurale

État de l’Union 2018

Conférence ministérielle UA-UE sur l’agriculture, Rome 2017

Cinquième sommet UA-UE, novembre 2017

Stratégie commune Afrique-UE

Déclaration de Malabo

Actualité

Documents

TéléchargerPDF - 4.9 Mo
TéléchargerPDF - 728.4 Ko
TéléchargerPDF - 2.8 Mo
TéléchargerPDF - 492.6 Ko
TéléchargerPDF - 123.6 Ko