Présentation

L’Union européenne compte plus de 70 millions d’ovins et de caprins (85 % d’ovins et 15 % de caprins), souvent élevés dans des régions économiquement vulnérables telles que des zones montagneuses. Les agneaux lourds (de plus de 13 kg) sont élevés en Irlande et les agneaux légers dans des pays du sud comme la Grèce et l’Italie. En France et en Espagne, la production est mixte. Les principaux pays producteurs de caprins sont la Grèce, l’Espagne, la France et la Roumanie. L’UE soutient ses agriculteurs par l'intermédiaire d’aides au revenu.

Les importations représentent 20 % de la consommation de viande ovine et caprine de l'UE. La Nouvelle-Zélande est son principal fournisseur — environ 80 % des importations —, suivie par l’Australie et les pays du Mercosur. Les exportations de l’UE représentent environ 10 % de sa production totale: les ovins vivants sont principalement exportés vers le Moyen-Orient et l'Afrique du Nord et la viande ovine vers l’Extrême-Orient.

Mesures de marché pour les viandes ovine et caprine

Les viandes ovine et caprine relèvent de l’organisation commune des marchés. Par conséquent, l’UE peut décider d’accorder une aide au stockage privé ou de recourir à des mesures exceptionnelles de soutien du marché lorsque des circonstances particulières rendent l'aide publique nécessaire, par exemple en cas de maladies animales ou de perte de confiance des consommateurs. 

Autres informations

Les mesures de marché en bref

Bases juridiques

Règlement (UE) n° 1308/2013 établissant une organisation commune des marchés.

Règlement d'exécution (UE) n° 1354/2011 portant ouverture de contingents tarifaires annuels de l'Union pour les animaux vivants des espèces ovine et caprine et pour la viande des animaux des espèces ovine et caprine

Règlement délégué (UE) 2017/1182, qui prévoit un système volontaire de classification des carcasses d’ovins.

Surveillance du marché

L’UE applique un système de déclaration des prix pour les agneaux lourds et légers, la production et les informations commerciales. Un système volontaire de classification des carcasses d’ovins est également prévu dans le règlement délégué (UE) 2017/1182.

La Commission européenne publie un tableau de bord hebdomadaire des marchés des viandes ovine et caprine et produit des rapports à court et à moyen terme présentant les perspectives générales, les tendances, les évolutions et les attentes concernant ce secteur.

Autres informations

Prix hebdomadaires

Situation du marché

TéléchargerPDF - 1.5 Mo

Commerce avec les pays non membres de l’UE

Les importations de viande ovine et caprine sont soumises aux droits à l’importation standard, mais elles peuvent également avoir lieu dans le cadre d’un système de contingents tarifaires attribués à un pays ou ouverts à tous («Erga omnes»). Les volumes contingentaires sont fixés dans le règlement d’exécution (UE) n° 1354/2011 de l’UE et l’utilisation des différents contingents est disponible sur le site web de la Commission européenne.

Autres informations

Base de données des contingents tarifaires

Contingents par pays

Comités

Plusieurs comités, composés de représentants des administrations publiques et présidés par la Commission européenne, se rencontrent régulièrement afin de veiller à ce que la responsabilité de la Commission en matière d’adoption des actes d’exécution soit exercée sous le contrôle des pays de l’UE.

Le comité de l’organisation commune des marchés agricoles se réunit régulièrement pour discuter de questions telles que l’évolution des prix du marché, ainsi que la production et la commercialisation dans les pays de l’UE et hors UE.

Le groupe de dialogue civil sur les produits animaux aide la Commission à maintenir un dialogue régulier sur toutes les questions liées à la viande ovine et caprine.